@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 16 août 2019

!!! Bonjour à tous iii




banblog.gif




Depuis ma plus tendre enfance j’ai comme beaucoup d'entre vous la passion de l’automobile . Chez moi cette addiction s’est déclarée en 1957 lorsque pour la première fois j’ai découvert dans le magazine "Tintin hebdo" une Aventure de "Michel Vaillant", celui qui allait devenir le plus célèbre pilote de la BD .

Soixante ans plus tard, calquée sur l'énorme succès de Michel Vaillant, ma passion n’a cessé de grandir si bien qu’avec l’aimable autorisation des auteurs "Jean et Philippe Graton" elle a fini par s’exposer sur Internet dans le site du "Fan Club de Michel Vaillant" dont je m'occupe depuis plus de 20 ans .

La passion étant synonyme d’ouverture d’esprit tous les sujets en rapport à l’automobile m’ont aussi intéressé, (la mécanique, la technique, les marques, les accessoires, les courses, les pilotes, les voitures anciennes, etc…) si bien qu’aujourd’hui j’ai décidé d’en faire un Blog . Ce modeste blog a pour seule ambition de partager cette passion avec le plus grand nombre car la passion est aussi avant tout synonyme de partage. Merci à tous pour votre fidélité ....



banblog2.gif






JPBlogAuto

Skoda 1100 OHC Spider - 1957











Škoda est un constructeur automobile tchèque créé en 1895, sous le nom de Laurin & Klement et appartenant depuis 1991 au groupe allemand Volkswagen AG. Si le groupe industriel Škoda spécialisé au début de son activité dans la production de matériel militaire, de machines-outils, de locomotives et de moteurs d’avions existe depuis 1869, la division automobile n’apparaît seulement que 50 ans plus tard, et il faudra finalement attendre 1926 pour voir le nom de cette marque Škoda figurer enfin sur une voiture de série ....





En 1939, l’armée allemande envahit la Bohême, et Škoda se voit obligé de fabriquer du matériel militaire pour l’occupant. Quelques mois plus tard, alors que les soviétiques occupent le pays, le gouvernement décide de nationaliser les entreprises de plus de 500 salariés, Škoda est évidemment concerné, c’est le début de 45 ans de production dictée par l’État. Ce n'est donc qu’après guerre, au printemps de 1956 que Škoda a commencé à étudier et développer une nouvelle voiture de sport qui sortait de la routine des voitures de production plus classiques. La très insolite bi-place de sport Škoda 1100 OHC Spider était sur les rails ....





Avec un empattement de 2.20 mètres, une longueur totale de 3.88 mètres, une largeur de 1.430 mètre et une hauteur de seulement 964 mm, la voiture de course est extrêmement plate et étirée. Grâce à sa carrosserie très légère composée de plastique à renfort de verre (PRV), la superbe Škoda 1100 OHC Spider ne pèse que 550 kg. Cette construction extrêmement légère contribue en grande partie aux incroyables accélérations et à la vitesse de pointe d'environ 200 km/h. La faible résistance à l’air de la carrosserie est tout aussi importante. Si lors de son étude, la voiture de course disposait de phares rabattables et escamotables, ceux-ci ont dû faire place à une solution plus efficace, des phares fixes dotés d’une coque aérodynamique en plexiglas ....





Les précédentes sportives les plus emblématiques de la marque, Škoda Sport et Supersport, reposaient sur le solide châssis du modèle de production Škoda 1101. Dorénavant la toute nouvelle Škoda 1100 OHC Spider est un prototype dont la base est un cadre tubulaire mécanosoudé à des tubes à paroi mince. La voiture doit son excellente maniabilité à la répartition presque idéale du poids. Avec un conducteur de 75 kg, le rapport est de 49,7 et de 50,3 % en faveur de l’essieu arrière moteur. L’embrayage, la boîte 5 vitesses et la boîte de transfert se trouvent à l’arrière et forment une seule unité de montage. Tout ceci participe à l'excellente tenue de route de cette petite barquette à propulsion ....





Pour ce qui est des trains roulants, à l’avant les roues sont montées sur un double triangle trapézoïdal, alors qu’à l’arrière, elles le sont sur un essieu oscillant à bras tirés. La suspension à barre de torsion des roues à rayons de 15 pouces de type Borrani a fixation centrale était une technologie de pointe à la fin des années 1950 pour la compétition automobile. La voiture a gagné sa première course le jour de sa présentation avec à son volant Miroslav Fousek un pilote d’usine expérimenté de l'époque. "La Škoda 1100 OHC Spider est un des meilleurs exemples de la qualité de l’ingénierie et de la construction tchèque, ce modèle est un symbole des 116 années d’engagement de Škoda dans le sport automobile." déclare Andrea Frydlova directeur du Musée Škoda ....





L'habitacle intérieur de l'étonnante Škoda 1100 OHC Spider a lui aussi été particulièrement bien étudié et soigné dans les moindres détails. En fait cet habitacle bien pensé est exclusivement orienté vers la compétition avec par exemple l'ensemble des commandes tournées vers le conducteur. Le tableau de bord propose les compteurs nécessaires aux principaux contrôles avec seulement 4 cadrans. Un élégant volant en aluminium cerclé de bois assorti au pédalier aluminium facilite le maniement du bolide. Sur la planche centrale on trouve tous les interrupteurs basculeurs nécessaires aux commandes électriques. Ici pas de moquette ni de tapis de sol, la seule concession au luxe semble être le cuir qui recouvre les sièges baquets ....





Sous le capot de la belle Škoda 1100 OHC Spider on trouve un quatre cylindres en ligne implanté à l'avant dans le sens longitudinal. Ce moteur pourvu d’un double arbre à cames en tête proposait une cylindré de 1.089 cm3 et il développait une puissance de 92 chevaux à 7.700tr/min. Le régime maximal de ce moteur pouvait atteindre les 8.500 tr/min. Il faut savoir que pour l’époque, une puissance supérieure à 85 chevaux était vraiment spectaculaire. Pour le carburant, Škoda utilisait du carburant aviation de type kérosène à indice d'octane élevé. Au final avec son faible poids, cette mécanique proposait des performances étonnantes pour l'époque avec une vitesse de pointe d'environ 200 km/h ....





Caractéristiques techniques :

  • Énergie : kérosène
  • Moteur : 4 cylindres en ligne
  • Cylindrée : 1.089 cm3
  • Puissance : 92 chevaux à 7.700tr/min
  • Vitesse : environ 200 km/h



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube
- © Skoda - © AutoSport - © ClassicCars




Skoda 1100 OHC Spider - 1957 ...






JPBlogAuto

vendredi 9 août 2019

Record du monde de vitesse sur sable







record00.jpg



Le record du monde de vitesse terrestre fait partie des plus grands mythes de l'automobile. En effet depuis la naissance de celle-ci, les hommes ont constamment cherché à repousser les limites du possible. Des 100 km/h de "La Jamais Contente" en 1899 au tout récent mach 1,02 réalisé par Andy Green en 1997, on a pu assister pendant un siècle à cette folie technologique et humaine consacrée à repousser les limites du possible. D'abord pratiqué sur terre, cet exercice extrêmement périlleux s'est rapidement exporté sur le sable sur d'immenses plages comme Daytona Beach aux États-Unis ou à Pendine Sands au Pays de Galles pour finalement se pratiquer plus récemment sur un lac salé à Bonneville aux États-Unis ....





Les records de vitesse terrestre concernent la vitesse la plus élevée atteinte par tout véhicule terrestre sur roues. Afin d'homologuer le record on tient compte de l'interaction du vent, et pour limiter ce facteur, une vitesse moyenne est calculée à partir de deux trajets entre deux points fixes, par un aller et un retour effectués en moins d'une heure d'écarts de temps. Ces règles sont unanimement reconnues et adoptées, depuis la réunion parisienne de "l'Association Internationale des Automobile Clubs" qui est devenue plus tard la FIA, en décembre 1910. Il faudra toutefois attendre le début des années 20 pour voir de nombreux pilotes comme par exemple Malcolm Campbell, Henry Segrave, Ray Keech, G. Parry-Thomas ou aussi Giulio Foresti essayer de battre le record ....





Le plus célèbre et réputé de ces fous du volant est sans aucun doute le britannique Sir Malcolm Campbell surnommé "Le roi de la vitesse" qui va battre le record de vitesse terrestre pour la première fois en 1924 à 235,22 km/h sur la plage de Pendine Sands près de la baie de Carmarthen dans une Sunbeam 350HP V12 baptisée Bluebird, maintenant exposée au musée automobile de Beaulieu. L'histoire lui rends hommage pour sa douzaine de tentatives successives avec des voitures à moteur à combustion afin de battre ce record qu'il finira par porter à 301,29 km/h en 1935 sur le lac salé de Bonneville aux États-Unis ....





Pour rester dans cette catégorie de record sur sable chère à Campbell et qui fait toujours rêver de nos jours, un nouveau record mondial de cette discipline vient d'être battu le week-end du 18 et 19 mai 2019 toujours sur la plage mythique de Pendine Sands. En effet, le jeune entrepreneur et pilote amateur multi disciplinaire, Zef Eisenberg a établi une nouveau record de vitesse sur sable avec une Porsche 911 Turbo S type 991 de 1.200 chevaux en atteignant 338 km/h. Ce terrain plat et sableux sur la côte Sud du Pays de Galles est connu pour être un endroit idéal pour battre des records de vitesse, considéré comme "la Mecque" pour ce type d'exercice, et donc actuellement, c'est la vitesse la plus rapide jamais enregistrée avec un véhicule terrestre à roues sur sable ....





Préparée par son équipe Madmax Race Team et ES Motors, la superbe Porsche 911 Turbo S type 991 de 1.200 chevaux lui a aussi permis de récolter au passage d'autres records, dont celui du quart de mile le plus rapide dans un sens et celui du flying mile le plus rapide dans les deux sens. L'intrépide et talentueux Zef Eisenberg devient en outre la seule personne au monde à pouvoir se targuer d'avoir roulé à plus de 200 mph à Pendine Sands en voiture comme en moto car il avait déjà atteint précédemment 201.5 mph au guidon d'une Suzuki Hayabusa modifiée. Il est enfin le seul Britannique à avoir signé un record sur le flying mile en voiture comme en moto ....





À l'origine, la Porsche 911 Turbo utilisée pour ce record délivrait 550 chevaux de série. Afin de s'attaquer au record dans les meilleures conditions possibles, aux opérations visant à améliorer la puissance de sa mécanique se sont ajoutés des travaux sur la transmission et aussi sur les suspensions, afin d'assurer un niveau de performances optimale sur le sable. L'équipe a donc préparé un moteur de course de 4,1 litres développé sur mesure avec de nouvelles pièces de performance et de plus gros turbos, un circuit de carburant E85 amélioré et un système de refroidissement adapté. L'habitacle a été équipé d'une cage de sécurité et de sièges de compétition ....




« La Porsche se comporte très différemment sur le sable que sur le tarmac. Le sable crée beaucoup de résistance et de glissement des pneus. Un énorme merci à ES Motor et à ma propre équipe de course Madmax pour avoir travaillé sans relâche à la préparation, à la construction du moteur et à la mise au point de la Porsche afin de nous assurer que nous disposions de l’ingénierie et de la puissance nécessaires pour réaliser ce record très difficile », a déclaré Zef Eisenberg très heureux d'avoir réussi son coup ....



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © Madmax - © ESMotor - © Motor1



Le record du monde de vitesse sur sable ...





JPBlogAuto

- page 1 de 426