@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 20 juillet 2018

!!! Bonjour à tous iii




banblog.gif




Depuis ma plus tendre enfance j’ai comme beaucoup d'entre vous la passion de l’automobile . Chez moi cette addiction s’est déclarée en 1957 lorsque pour la première fois j’ai découvert dans le magazine "Tintin hebdo" une Aventure de "Michel Vaillant", celui qui allait devenir le plus célèbre pilote de la BD .

Soixante ans plus tard, calquée sur l'énorme succès de Michel Vaillant, ma passion n’a cessé de grandir si bien qu’avec l’aimable autorisation des auteurs "Jean et Philippe Graton" elle a fini par s’exposer sur Internet dans le site du "Fan Club de Michel Vaillant" dont je m'occupe depuis bientôt 20 ans .

La passion étant synonyme d’ouverture d’esprit tous les sujets en rapport à l’automobile m’ont aussi intéressé, (la mécanique, la technique, les marques, les accessoires, les courses, les pilotes, les voitures anciennes, etc…) si bien qu’aujourd’hui j’ai décidé d’en faire un Blog . Ce modeste blog a pour seule ambition de partager cette passion avec le plus grand nombre car la passion est aussi avant tout synonyme de partage. Merci à tous pour votre fidélité ....



banblog2.gif







JPBlogAuto

Jacques Saoutchik Maitre Carrossier









Jacques Saoutchik est né en 1880 à Minsk en Biélorussie dans une famille juive ukrainienne de l'Empire russe. Sa famille émigre à Paris en 1899 pour fuir le régime répressif antisémite du Tsar Nicolas II de Russie. D'origine biélorusse mais établie en France, Iacov Savtchuk, avant francisation de son nom va devenir ce célèbre carrossier designer ébéniste automobile français de renom, désormais baptisé Jacques Saoutchik, qui sera en activité de 1900 à 1955 à Neuilly-sur-Seine ....





Très jeune, suivant sa formation, Jacques Saoutchik entre rapidement comme associé dans une entreprise d'ébénisterie, puis il se marie avant de s'installer à son compte sous son nouveau nom, d'abord à Suresnes, puis à Neuilly. Intelligent et entrepreneur, il va s'intéresser rapidement à l'automobile de luxe en plein essor car il a compris que le débouché était prometteur pour qui sait utiliser avantageusement le bois en carrosserie et pour les aménagements intérieurs ....





Après quelques travaux ordinaires, Jacques Saoutchik va assez vite commencer par habiller le châssis d'une Isotta-Fraschini, avant de répondre aux commandes d'une riche clientèle d'abord parisienne, puis internationale et notamment américaine, réalisant des carrosseries personnalisées sur des châssis de marques prestigieuses comme par exemple Hispano-Suiza, Rolls-Royce et surtout Mercedes-Benz ....







Afin de l'aider dans son entreprise, Jacques Saoutchik forme une bonne équipe d'ouvriers compétents pour se spécialiser rapidement avec succès à Paris, puis avec une notoriété internationale, sur les créations et réalisations de carrosserie et intérieur sur mesure d'automobile de luxe pour clients aisés. Sa production, marquée par un design aérodynamique d’inspiration Art déco, mais aussi par un haut niveau de qualité et de finitions, et par des technologies innovantes connaît son apogée au milieu des années 1930 ....





La production de Jacques Saoutchik fut toujours marquée par une finition de très haute qualité, complétées par de nombreuses innovations techniques trouvées par son atelier, sans oublier que Saoutchik proposait tout aussi bien ses propres carrosseries au travers de son catalogue, tout comme il pouvait répondre à des commandes particulières pour réaliser des lignes uniques. Cette compétence et ce sérieux vont le hisser au niveau des meilleurs carrossiers d'Europe concernant les voitures de luxe personnalisées ....





Pendant plusieurs années, les remarquables cabriolets, coupés et voitures de ville signés Jacques Saoutchik, représentent le summum du chic et récoltent une moisson de trophées aux concours d'élégance qui se tiennent à Paris et dans les centres de villégiature de la côte de l'Atlantique et de la Côte d'Azur. Si Saoutchik connait ses heures de gloire dans les années 1930, le carrossier est l'un des rares qui parvient encore a survivre après la seconde guerre mondiale et son activité repart de plus belle à la fin des années 1940. Après la Seconde Guerre mondiale, il reprend la fabrication de carrosseries baroques extravagantes de grand luxe, notamment avec sa Delahaye Type 175 ....





Si Jacques Saoutchik a survécu à la Grande Dépression; l'après-Deuxième Guerre mondiale lui a toutefois porté un coup fatal, de même qu'à la plupart des couturiers de l'automobile. En fait, sur les 57 carrossiers présents au Salon de Londres en 1929, on n'en retrouvait que 13 en 1959. L'âge d'or de l'automobile de luxe tirait bel et bien à sa fin, mais Saoutchik l'avait marqué avec des clients illustres comme Haakon VII de Norvège, l'empereur Haïlé Sélassié Ier d'Éthiopie, le Chah Mohammad Reza Pahlavi d'Iran, le roi Rama VII de Siam, ou le Bey de Tunis, mais aussi des marques les plus prestigieuses de l'époque, comme Isotta Fraschini, Avions Voisin, Delage, Delahaye, Talbot-Lago, Bugatti, Bucciali, Hispano-Suiza, Mercedes-Benz, Jaguar, ou Rolls-Royce ....





Sources : © - Wikipédia © - Google Images © - Jacques Saoutchik
© - YouTube © - Stubs



Le livre biographie de Jacques Saoutchik ...



Vente aux enchères de 3 Talbot Lago de Saoutchik ...





JPBlogAuto

vendredi 13 juillet 2018

Alfa Romeo Stelvio Quadrifoglio - 2018











L'insolite Alfa Romeo Stelvio, référencée Tipo 949, est le premier modèle SUV du constructeur italien Alfa Romeo, présentée officiellement au Salon de l'automobile de Los Angeles en Novembre 2016 et commercialisé au printemps 2017. Ce tout premier SUV commercialisé par Alfa Romeo est fabriqué dans l'usine Fiat-Cassino. Cet engin repose sur la nouvelle plateforme Giorgio conçue pour l'Alfa Romeo Giulia en 2015 mais adaptée avec beaucoup de modifications pour cette nouvelle utilisation. Toutefois, son design est très proche de cette dernière, tout comme sa planche de bord ....





Le nom de cette Alfa Romeo Stelvio fait référence au col du Stelvio, culminant à 2758 m. C'est le plus haut col routier d'Italie, et le deuxième en Europe. Le choix de ce nom met en valeur le plaisir de conduite que le Stelvio veut procurer. La version sportive de l'Alfa Romeo Stelvio, nommée Quadrifoglio, est dévoilée le 16 novembre 2016, à l'occasion du Salon de l'automobile de Los Angeles. Commercialement, pour Alfa Romeo il se positionne directement comme un concurrent du BMW X3, de l'Audi Q5, du Mercedes-Benz GLC, du Porsche Macan, du Jaguar F-Pace, de la Range Rover Velar et du DS7 Crossback. Si le Stelvio n'a pour l'instant été révélé uniquement qu'en version sportive Quadrifoglio, d'autres motorisations plus modestes arriveront par la suite. On peut imaginer que tous les moteurs de la Giulia seront repris sur le Stelvio ....





Le design de l'élégante Alfa Romeo Stelvio Quadrifoglio s'inspire très largement de la familiale routière Giulia. Au premier coup d'œil, la Quadrifoglio reste discrète comparée aux autres SUV et c'est plutôt une qualité. Mais à y regarder de plus près, on repère les trèfles à 4 feuilles apposés sur les ailes avant, les élargisseurs discrets ton caisse, les prises d'air pratiquées dans le museau et le capot moteur ou encore l'extracteur arrière et ses quatre sorties d'échappement, signe probable de quelques chevaux sonores. Chez Alfa Romeo on ne déroge pas à la règle concernant le talent des italiens. Non seulement ils aiment la « bella macchina » mais ils ont l’art de rassembler des notions totalement antinomiques comme de vouloir transformer un banal 4 X 4 SUV de presque deux tonnes en engin élégant, racé et sportif ....





Un des "secrets" les plus intéressants de ce SUV Alfa Romeo Stelvio Quadrifoglio c'est la possibilité d'adopter avec une simple molette différents mode de conduite suivant l'humeur du pilote ou même suivant le terrain de jeu sur lequel évolue l'engin. En mode standard par exemple, la transmission intégrale Q4 envoie 100% du couple sur le train arrière, transformant cette Alfa en propulsion, mais dès que le besoin s’en fait sentir, jusqu’à 50% du couple est reporté sur le train avant. En position « Dynamic », le Stelvio s’extrait avec puissance de chaque courbe, train arrière en légère glisse et pouvoir directif conservé grâce à un train avant accrocheur et une des directions les plus directes du marché. En mode sport, ce mastodonte fait presque oublier sa masse tant il se révèle agile. Outre un équilibre étonnant pour un tel engin, sa transmission intégrale Q4 dispose d’un système "Torque Vectoring" qui, au travers de deux embrayages situés dans le différentiel arrière, permet de gérer le couple de chacune des roues, indépendamment l’une de l’autre, l’aidant ainsi à mieux pivoter ....





L'étonnante Alfa Romeo Stelvio Quadrifoglio est au final tout sauf un SUV conventionnel. En fait bien aidé par sa boîte automatique ZF capable de passer chacun de ses 8 rapports en 150 millisecondes, ce Stelvio en tenue de sport ne craint pas grand monde avec un 0-100 km/h expédié en 3’’8 et quasiment 290 km/h en pointe. Contre toute attente, ce Stelvio devient sans doute le modèle le plus sportif de la gamme Alfa-Romeo, mariant performances de premier ordre et comportement aussi efficace que plaisant, un comble pour cette firme italienne réputée pour la sportivité de ses voitures. Si l'on ajoute à cela les suspensions très bien guidées et le renfort de l'amortissement actif, et un freinage de mammouth puissant et endurant, on comprendra qu'une gestion centralisée de tous ces éléments, avec le sélecteur DNA Pro à 4 programmes, soit devenue indispensable pour bien maitriser la sportivité de l'engin ....





L'habitacle intérieur de cette Alfa Romeo Stelvio Quadrifoglio propose un style à l'italienne fort plaisant avec les instruments cerclés, le cuir surpiqué et le carbone courant au-dessous et en dessous de la planche de bord. Celle-ci ondule autour d'un écran multifonctions central de 8,8 pouces haute résolution. Les fonctions sont complètes avec le guidage 3D et le « Rotary Pad » sur la console pour rechercher intuitivement. Les sièges semi-baquets en cuir et en Alcantara redessinés pour offrir un calage latéral plus enveloppant disposent de réglages électriques et de la ventilation mais en option. Les habillages intérieurs comme les tapis et moquettes sont bien assortis au niveau coloris et assez confortables ....





Pour ce qui est de la mécanique, le SUV Alfa Romeo Stelvio Quadrifoglio reprend le V6 biturbo de la berline Giulia, fort de 510 chevaux à 6500 tr/min et 600 Nm de couple de 2500 à 5000 tr/min. Tiré du V8 de la Ferrari 488 dont on a enlevé deux cylindres et ajouté deux turbos, ce nouveau moteur V6 à 24 soupapes et injection directe dispose d'une cylindrée de 2,9 litres bi-turbo à ouverture à 90° et à désactivation des cylindres. Ce bloc fut développé conjointement avec les motoristes de chez Ferrari. La puissance est distribuée aux quatre roues motrices via une boîte automatique robotisée à convertisseur ZF à huit rapports ....





Caractéristiques techniques :

  • Énergie : Essence
  • Moteur : 6 cylindres en V
  • Cylindrée : 2.9 litres
  • Puissance : 510 chevaux à 6500 tr/min
  • Couple : 600 Nm de 2500 à 5000 tr/min
  • Boite de vitesse : Automatique robotisée à convertisseur ZF à huit rapports



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube
- © Alfa Romeo - © Auto-Moto - © Turbo




Le SUV Alfa Romeo Stelvio Quadrifoglio - 2018 ...








JPBlogAuto

- page 1 de 406