@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Les GT et Supercars

Fil des billets

vendredi 24 août 2018

BMW Nazca C2 - 1992











Au salon de l'automobile de Genève en 1991, la société ItalDesign présente une supercar, l'étonnante BMW Nazca conçue par son créateur Fabrizio Giugiaro. Ce premier grand projet d’envergure du jeune designer âgé de 26 ans est en effet un appel à BMW pour la résurrection de sa supercar BMW M1, dessinée en 1978 par son père, Giorgetto Giugiaro, et dont la succession se fait attendre depuis 1981, en quelque sorte un genre d'hommage à son père et une nouvelle vitrine pour le constructeur allemand ....





Dans la lignée des noms précolombiens chers à Giugiaro (Inca, Aztec, Maya), la voiture prend le nom des géoglyphes de la civilisation Nazca du Pérou surtout connue pour avoir tracé d’immenses séries de figures géométriques ou d’animaux stylisés dans le sol aride. Ce design novateur et plutôt impressionnant pour l'époque que l'on découvre sur cette superbe BMW Nazca a été inspiré par les voitures de course de F1 et de groupe C et a été rendu possible grâce à l'utilisation d'une carrosserie entièrement en fibre de carbone et aluminium. La voiture a été testée dans la soufflerie de BMW et a obtenu un coefficient de traînée de 0,26 ....





Sur l'étonnante BMW Nazca, certains détails de style sont assez insolites comme par exemple l'aileron et le capot du moteur qui ont été fabriqués d'une seule pièce, supprimant les lignes d'arrêt indésirables. L'ouverture de la porte est plutôt inhabituelle mais très spectaculaire car chaque porte est divisée en deux, la partie inférieure s'ouvre de la manière conventionnelle, et les fenêtres latérales à ouverture papillon sont articulées le long de la structure au centre du toit. Le grand capot du moteur pivote vers l'arrière pour révéler le cœur de la bête en position longitudinale centrale ....





L'insolite BMW Nazca propose également un immense pare-brise enveloppant qui permettait une visibilité à 360 degrés, un genre de bulle ou cockpit d'avion. La carrosserie profilée, façonnée en fibre de carbone et aluminium, assurait un poids limité car avec son châssis lui aussi en carbone la Nazca n’accusait que 1.100 kilos à la pesée. Force est de reconnaitre que conceptuellement géniale, cette BMW Nazca C2 création d'Italdesign est encore restée frappante quasiment 25 ans plus tard ....





Une variante de cette BMW Nazca C2 est présentée au Salon de Tokyo, toujours équipée d'un moteur BMW, mais préparé cette fois par Alpina pour en tirer plus de puissance. Les phares sont désormais implantés sur le museau de la C2, et non plus sur l'arrondi des ailes. La poupe en un seul bloc de la première version s'est creusée pour dégager un aileron. Finalement en 1993, Italdesign présente une troisième et dernière version de la Nazca C2 Spider au Grand Prix automobile de Monaco, avec une version de moteur BMW Alpina poussé à 5,7 litres ....





L'habitacle intérieur de la belle BMW Nazca C2 a lui aussi été bien étudié et soigné pour l'époque. Giugiaro a brillamment exploré deux voies, l'une sophistiquée et technique comme sur une Ferrari F40, et l'autre plus élégante et confortable, et jugée plus appropriée pour une BMW. Au final le mélange de ces deux tendances est un réussite totale. La planche de bord reprenait la même couleur que la carrosserie et le tableau de bord gardait son style incurvé cher aux BMW. Toute la sellerie est pourvue d'un superbe cuir de qualité aux surpiqures élégantes et soignées. Les tapis de sol se marient avec l'épaisse moquette et assurent un confort bienvenue. Un élégant volant cuir à trois branches complète l'ensemble ....





Pour ce qui est de la mécanique de la superbe BMW Nazca c2, il s'agit d'un moteur préparé par le célèbre sorcier allemand attitré de la marque bavaroise, le fameux Alpina. C'est en fait un "V 12" d'une cylindrée de 5.700 litres qui développe une puissance de 380 chevaux. Ce plus gros moteur a nécessité une transmission manuelle à six vitesses. Ainsi motorisée cette propulsion assez légère avec sa carrosserie en carbone et aluminium et son bon aérodynamisme pouvait atteindre une vitesse maximale avoisinant les 340 km/h ....





Caractéristiques techniques :

  • Énergie : Essence
  • Moteur : V 12
  • Cylindrée : 5.700 cm3
  • Puissance : 380 chevaux
  • Vitesse maximal : environ 340 km/h
  • Transmission : Propulsion avec Boîte de vitesses manuelle à 6 rapports



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube
- © BMW - © ItalDesign - © Giugiaro




La BMW Nazca C2 -1992 ...








JPBlogAuto

vendredi 29 juin 2018

Porsche 718 Cayman GTS - 2018











La Porsche Cayman est un modèle d'automobile sportive produit par le célèbre constructeur allemand Porsche depuis 2005 sur la base de la Porsche Boxster. Elle a eu droit à une deuxième génération, présentée en 2013. Elle a été au fil du temps déclinée en plusieurs versions comme par exemple la S, la R, la GTS ou même la GT4, privilégiant plus ou moins la sportivité et les performances suivant la déclinaison. Dans la gamme du constructeur Porsche, ce joli coupé deux places à moteur central arrière se place en termes de prix et de performances sous la mythique 911, mais au niveau de la Boxster ....





La Porsche Cayman de première génération sera restylée en 2016 et changera aussi de nom. Elle sera rebaptisée à cette occasion en Porsche Cayman 718, en hommage au concept de 1957 présenté au Mans et recevra un moteur de 4 cylindres turbo en lieu et place de l'ancien Flat 6. Cette petite sportive dans sa version GTS de 2018 devrait faire plaisir aux acheteurs qui recherchent un joli coupé plus abordable que la fameuse 911 en terme de prix, mais quand même suffisamment racé et sportif. Esthétiquement, les Porsche 718 Cayman GTS se distinguent par leur nouveau parechoc avant Sport Design et bien sûr par leurs nombreux éléments au fini noir, comme les phares avant, les feux arrière, les roues, le diffuseur, les emblèmes et les sorties centrales du système d'échappement sport ....





La nouvelle Porsche 718 Cayman GTS offre un comportement exempt de vices. Bien balancée lorsqu’elle repose sur des ressorts en acier, cette Cayman 718 adopte une autre dimension lorsqu’elle est munie de la suspension PASM, elle survole l’asphalte, elle joue les acrobates mais ne sort jamais de la trajectoire. Il faut dire qu’elle est bien guidée par le train avant de la 911, sublimé par une direction précise et communicative à souhait. Bien campée sur ses jantes de 20 pouces, et équipée des amortisseurs adaptatifs de série, qui rabaissent la voiture de 20 millimètres par rapport au 718 Cayman de série, cette version GTS propose aussi l'ESP qui bénéficie d'un réglage plus tolérant et le système Porsche Torque Vectoring avec répartition vectorielle du couple et blocage mécanique du différentiel, le tout de série ....





La nouvelle Porsche 718 Cayman GTS offre un comportement sportif acéré et précis et même en conduisant avec le couteau entre les dents, l'équilibre reste toujours assuré et donc très rassurant. La Porsche vous indique clairement à travers le volant ce que font les roues avant et, de toute façon, elle vous offre une adhérence stupéfiante. En sortie de virage, comme à l'accoutumé, vous êtes d’abord prudent avec les gaz, mais bien vite la confiance aidant, vous vous surprenez à accélérer plus tôt et plus franchement comme un vrai pilote tant le comportement de la voiture est sécurisant ....





Au volant de la belle Porsche 718 Cayman GTS, tout tombe naturellement sous la main. Tout est ergonomiquement tourné vers le conducteur et donc la position de conduite est juste parfaite. Pour les amateurs ou les puristes, le Cayman GTS frôle une nouvelle fois la perfection en la matière. Bien que l'habitabilité intérieure soit assez réduite, ce n'est donc pas au détriment du confort et encore moins à celui de la position de conduite qui propose d'excellents sièges Sport Plus à réglages entièrement électriques ....





L'habitacle intérieur de la nouvelle Porsche 718 Cayman GTS offre un superbe look mêlant le cuir et l'Alcantara. Comme à l'accoutumée chez Porsche, l'ensemble ne souffre d'absolument aucune faute de goût. Les assemblages sont précis et millimétrés, les matériaux utilisés sont de qualité et l'ergonomie est excellente. Le Cayman est encore un adepte de la philosophie "un bouton pour une fonction", et autant le dire tout de suite, on s'y retrouve plus rapidement. Le système d'info-divertissement PCM (Porsche Communication Management) de série peut être utilisé via des boutons ou via l'écran tactile et il peut se voir étendu en option avec un point d'accès Wi-Fi, ainsi qu’un système audio Bose ou Burmester au choix ....





Finalement la seule chose qui change vraiment par rapport à l'ancienne version sur cette nouvelle Porsche 718 Cayman GTS, c'est bel et bien la mécanique. En effet en lieu et place du fameux Flat6, on trouve dorénavant un 4 cylindres à plat de 2,5 litres qui développe 365 chevaux grâce à une nouvelle tubulure d'admission d'air et à un turbocompresseur optimisé avec une pression portée à 1,3 bar. Le couple, lui, totalise 430 Nm entre 1.900 et 5.000 tours/minute. Les performances sont donc à la hauteur avec un 0 à 100 km/h en 4,1 secondes et 290 km/h en vitesse de pointe avec la boîte 7 vitesses PDK à double embrayage automatique en option (l’alternative est une manuelle à 6 rapports). L'échappement a été l'un des éléments retravaillés par Porsche pour se rapprocher de la musicalité du Flat6 tant appréciée. Grâce à l’ajout d’un volume tampon faisant office de résonateur et d'une meilleure perméabilité permettant d’améliorer l’efficacité en cas de fortes charges, la sonorité est bien plus engageante et caverneuse ....





Caractéristiques techniques :

  • Énergie : Essence
  • Moteur : 4 cylindres à plat
  • Cylindrée : 2.5 litres
  • Puissance : 365 chevaux
  • Couple maximal : 430 Nm
  • Boite de vitesse : Robotisée double embrayage PDK à 7 rapports
  • Vitesse : 290 km/h maximum



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube
- © Motorlegend - © Porsche - © Autonews




La Porsche 718 Cayman GTS - 2018 ...








JPBlogAuto

vendredi 13 avril 2018

Alpine A110 Première Édition - 2017











Alpine (Société des automobiles Alpine SAS) est un constructeur automobile français, propriété du groupe Renault. La société a été créée à Dieppe en France, en 1955 par Jean Rédélé, à l'époque concessionnaire Renault, qui fit une percée remarquable dans le secteur des automobiles sportives. Dix-sept ans après sa disparition, l'actuel PDG de Renault, Carlos Ghosn, annonce la renaissance d'Alpine et le 15 décembre 2017, la production reprend avec l'inauguration de la ligne de montage de l'Alpine A110 marquant le démarrage officiel de la construction ....





La belle Alpine A110 "Première Édition" est une automobile de type GT sportive officiellement présentée le 7 mars 2017 sur le stand Alpine du Salon de Genève 2017. Si la nouvelle Alpine ne porte pas le nom Renault, propriétaire de la marque, c'est parce que la marque Alpine est la marque premium et sportive du groupe Renault. Alpine fait donc le choix de reprendre la dénomination du mythique modèle de 1962, l'A110. Cette nouvelle Alpine est très importante pour la marque sportive. Dessinée par Anthony Villain, l'avenir de la marque est lié à la réussite de la nouvelle berlinette car en cas d'échec, la marque pourrait à nouveau disparaître ....





Après vingt années d'absence et cinq ans de mise au point, voici donc enfin une nouvelle Alpine ! Mais notre patience est récompensée car cette nouvelle A110 deuxième du nom est une réussite totalement digne de sa glorieuse devancière. Produite à Dieppe en Seine-Maritime dans l'usine historique de la marque, cette nouvelle Alpine A110 "Première Édition" est donc une berlinette sportive racée, à l'ambiance néo-rétro et au poids très contenu, disponible en trois coloris au choix, Bleu Alpine, Blanc solaire ou Noir profond ....





La nouvelle Alpine A110 "Première Édition" reste fidèle à l’ADN de la marque, car ce coupé de sport élégant et léger privilégie toujours l'agilité et le plaisir de conduire, sans transiger sur le confort au quotidien. Ce coupé deux places à moteur central arrière se caractérise par une structure en aluminium, pour la légèreté, et par des suspensions sophistiquées à double triangulation. La voiture est propulsée par un moteur implanté en position centrale arrière, et comme toutes les Alpine, c’est une propulsion. « La nouvelle A110 reprend les grands principes qui ont fait le succès d’Alpine dans les années soixante et soixante-dix – compacité et légèreté notamment –, tout en y appliquant les technologies d’aujourd’hui. Cette voiture est un vrai bonheur à conduire sur les routes de campagne comme sur circuit, mais elle est aussi très facile à vivre au quotidien. » confie Michael van der Sande, Directeur Général Alpine ....





Dès le premier le regard, la nouvelle Alpine A110 "Première Édition" vous ensorcelle. Un savant mélange de néo-rétro qui nous replonge immédiatement dans les années 60. Son format compact, sa largeur, ses muscles, ses galbes, elle s’admire comme son aînée du même nom sous tous les angles. Un coup de maître des designers qui ont du composer avec un cahier des charges des plus compliqués : renaissance d’une marque + évocation des modèles anciens + conserver la philosophie de la marque + nom mythique = casse-tête. Au final, la nouvelle A110 réinterprète les codes de son aînée, sans jamais lui manquer de respect, pas d’aileron, pas de fioritures, 4,18 mètres de long en finesse, 1,79 mètre de largeur en muscles, et 1,25 mètre de haut pour faire corps avec la machine, juste la pureté de la ligne ....





L'habitacle intérieur de la nouvelle Alpine A110 "Première Édition" a lui aussi été bien étudié et soigné et s’illustre par des touches en fibres de carbone, un pédalier sport en aluminium brossé et des sièges baquets Sabelt, qui sont revêtus d’un garnissage en cuir rembourré matelassé. Des surpiqûres courent dans tout l’habitacle qui rappellent la teinte de carrosserie, et un volant avec de la microfibre façon Alcantara soulignent le côté sportif mais GT. Elle est dotée d’un système de navigation et multimédia avec un écran tactile central de 7 pouces à cristaux liquides, moderne et lisible, une connexion Bluetooth, deux ports USB et une connexion smartphone qui fonctionne aussi bien sur iOS d’Apple qu’avec les systèmes Android. Alpine Telemetrics est l’outil permettant aux conducteurs sportifs d’afficher et de sauvegarder des données techniques et des prestations de conduite. Les amateurs de musique seront également comblés grâce au système sonore spécialement adapté pour l’Alpine par le spécialiste français du son, Focal ....





Pour ce qui est de la mécanique de la superbe Alpine A110 "Première Édition", il s'agit d'un inédit bloc moteur quatre cylindres TCe de 1.8 litre de cylindrée turbo à injection directe et reliée à une boîte robotisée automatique à double embrayage DCT à 7 rapports Getrag avec palettes au volant. Ce moteur qui développe 252 chevaux et 320 Nm de couple s'avère être plein partout et délivre un son rauque plutôt sympathique. Ainsi motorisée et campée sur de belles jantes aluminium forgé de 18 pouces avec finition exclusive noir mat OttoFuchs, équipée d'un système de freinage performant Brembo, la A110 est capable de performances élevées. Son excellent rapport puissance/poids de 4,3 kg/ch, lui permet d’accomplir le sprint de 0 à 100 km/h en seulement 4,5 secondes avec une vitesse maximale avoisinant les 250 km/h ....





Caractéristiques techniques :

  • Énergie : Essence
  • Moteur : 4 cylindres turbo TCe
  • Cylindrée : 1798 cc
  • Puissance : 252 ch à 5800 t/mn
  • Couple maximal : 320 Nm
  • Transmission : Propulsion avec Boîte de vitesses robotisée DCT à 7 rapports



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube
- © Alpine - © MotorLegend




La berlinette Alpine A110 - 2017 ...








JPBlogAuto

- page 2 de 54 -