@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Les engins divers insolites

Fil des billets

vendredi 30 novembre 2018

Etudes de Styles Automobiles









La conception d'une automobile est un long processus, c'est le travail effectué par une équipe pluridisciplinaire composée d'ingénieurs, de spécialistes de l'ergonomie, de stylistes intérieurs, de designers extérieurs, de modélistes, de maquettistes et de spécialistes du marketing qui fixent les contraintes et les attentes liées au style, pour mener à la réalisation finale et la mise en production du véhicule ....





Les contraintes techniques de fabrication, mais surtout les attentes de la clientèle liées au style des voitures qu'elle souhaite acheter deviennent une donnée incontournable que toutes les firmes automobiles prennent évidemment en compte avant toute conception d’où les études de style. La conception a beaucoup évolué au cours de l'histoire de l'automobile. Au début, tout était à inventer mais suite aux tâtonnements des premières idées, ont succédé des méthodes de conception et des processus d'ingénierie très précis ....








On peut donc dire que la conception des automobiles dans ce contexte est principalement concernée par le développement de l’aspect ou l’esthétique visuelle du véhicule. C'est un fait incontestable les voitures se vendent mieux si elles correspondent aux attentes stylistiques de la clientèle. Voici donc une cinquantaine d'études de style différentes qui ont ou non abouties sur des voitures mises en production ....








À la fin du XIXe siècle, quand furent conçues les premières automobiles, elles étaient l'œuvre de génies de la mécanique et bien souvent, les schémas et les plans étaient rudimentaires. Et donc l'automobile a connu un développement parallèle à l'influence des écoles de style automobile au XXe siècle avec un âge d'or de la voiture de rêve aux États-Unis dans les années 1950, du prototype de salon en Italie dans les années 1970 et du concept car au Japon dans les années 1990 ....








De nos jours, la mise en production d'une voiture passe immanquablement par une étude de style poussée qui aboutit sur un véhicule conceptuel. C'est devenu une obligation pour tous les constructeurs automobiles qui présentent ensuite ce concept-car lors des grands salons automobiles internationaux à Bruxelles, Détroit, Genève, Turin, Paris, Francfort, Tokyo, et Pékin ....








Ces études de styles doivent répondre à un cahier des charges préalablement établi qui doit aboutir sur un design de l'automobile capable de communiquer aux clients des traits caractéristiques enviables comme par exemple la puissance, la vitesse, la sportivité, la robustesse, la fiabilité, la sécurité, la beauté, le luxe ou autres thèmes auxquels l'automobiliste s'identifiera pour afficher son identité personnelle ....








La plupart des concept cars ne sont pas destinés à être mis sur le marché tels quel car le processus d'étude de style d'un nouveau modèle dure environ entre trois et cinq ans et peut donc fatalement passer de mode. En fait, les designers doivent donc prédire ce qui va être à la mode dans les années à venir mais pas trop en avance non plus, car le consommateur ne doit pas avoir un choc. Bien des compagnies automobiles possèdent leur propres bureaux de design. La plupart des grands constructeurs possèdent même des bureaux sur d'autres continents pour sonder les demandes et les caprices des marchés locaux. Les compagnies peuvent également consulter des bureaux de design indépendants comme IDEA, Fioravanti, Matra, Heuliez, Silvax, Designworks, Zagato, Motor City, Foresee, Bertone, Italdesign, Pininfarina, Scaglietti, Ghia, ou Karmann qui ont donné certains des plus beaux styles de voitures ....


Sources : © - Wikipédia © - Google Images





JPBlogAuto

vendredi 26 octobre 2018

Les Bubbletop Cars









En faisant quelques recherches pour ce blog, je me suis aperçu qu'il existait une variété de voitures plutôt insolite et pas très courante mais qui pourtant propose des caractéristiques assez étonnantes. La caractéristique la plus insolite qui m'a intéressé pour cet article c'est le toit peu classique de ces engins. En fait au lieu de toit on devrait dire bulle, dôme, globe, verrière, coupole ou cockpit, enfin une boule transparente faisant office de toit. Les anglo-saxons ont baptisé ces voitures vraiment étranges des " Bubbletop Cars " du fait que comme son nom l'indique le toit est une forme de bulle très rigide transparente panoramique fabriquée dans un plastique de type plexiglass polycarbonate Lexan. Dans les années 50 et 60, ce type de design peu courant façon art-déco faisait fureur, tant dans les studios de design de Detroit, la Mecque de l'automobile américaine, que sur le circuit des salons d'exposition des voitures personnalisées. C'était une époque ou la voiture du futur faisait rêver le grand public et ou les designers les plus imaginatifs laissaient libre cours à leurs délires les plus fous, en voici quelques exemples ....


* / Ford "Beatnik" Bubbletop :

La Ford Beatnik Bubbletop, peut se voir comme une sorte de monument du Kustom déjanté du milieu des fifties, offrant toute la quintessence de l’humour de ces années « Rock’And’Roll » ....





* / Chevrolet El Camino Ultimus Bubbletop :

La Chevrolet El Camino Ultimus Bubbletop, est elle aussi un genre d'hommage à la customisation artisanale très poussé du milieu des années 60, offrant toute la panoplie la plus ostentatoire de ces années insouciantes ....





* / Ford FX-Atmos Bubbletop :

La Ford FX-Atmos Bubbletop, était un concept-car construit par la société Ford pour le salon de l’automobile de 1954 à Chicago car la célèbre firme ne voulait pas elle aussi être en retrait sur cette tendance ....





* / Chevrolet Corvette Bubbletop :

Au début des années 1950, les Corvettes n’avaient pas de capote d’usine et reconnaissant le besoin d’en installer une, plusieurs entreprises du marché des pièces de rechange sont intervenues pour combler le vide en fabriquant des dômes en acrylique transparent en plexiglass pour la Corvette ....





* / Ford Nucléon Bubbletop :

La Ford Nucléon Bubbletop, était encore un autre concept-car futuriste construit par la société Ford pour le salon de l’automobile de 1958 qui semblait présager un avenir radieux avec le combustible nucléaire comme principale source d’énergie ....





* / Chevrolet Corvair Forcasta Bubbletop :

La Chevrolet Corvair Forcasta Bubbletop, est une customisation de haut vol très sophistiquée de la fin des années 60 basée sur les derniers concepts les plus avancés du secteur de l’industrie aérospatiale qui étaient en vogue à l'époque concernant la voiture de demain ....





* / Buick Centurion Bubbletop :

La Buick Centurion Bubbletop, concentre la plupart des gimmicks stylistiques d’une époque placée sous le signe de l’aéronautique avec un avant fuselé, des phares encastrés dans les ailes proéminentes formant pare-chocs, un pare-brise hyper-panoramique poursuivi par un cockpit en verre, un vaisseau du futur ....





* / Ford Spaceliner Bubbletop :

La Ford Spaceliner Bubbletop, qui date elle aussi des années 60 est une customisation qui s'éloigne des gimmicks stylistiques aéronautiques mais en restant tellement poussé à l'extrême quelle offre un look plus proche d'un bateau que d'une voiture ....





* / Plymouth Atomic Punk Bubbletop :

La Plymouth Atomic Punk Bubbletop, est une customisation artisanale mais sophistiquée sur la base d'une Plymouth Savoy entièrement réalisée en acier par le spécialiste Aaron Grote dans un style HotRod assez prisé dans les années 60 ....





* / Vampire Meyers Bubbletop :

La Vampire Meyers Bubbletop, est elle aussi un engin insolite customisé entièrement construit à la main par deux mécaniciens spécialisés Gary Meyers et Eldon Tituis basé sur une Oldsmobile de 1949 ....





* / Darryl Starbird Bubbletop Cars :

Darryl Starbird un sorcier de la mécanique qui s'est fait un nom en construisant des voitures customisées à la fin des années 50 et jusque dans les années 60 avec des modèles comme la Fantabula, la Predicta, l'Electra, la Fury, la Cosma, la Ray, ou l'Ultra Truck ....





* / Ed Roth Bubbletop Cars :

Ed Roth, dit «Big Daddy» Roth, est un autre HotRodeur célèbre qui s'est fait connaitre lui aussi en fabricant des engins insolites personnalisées dans les années 50 / 60 comme l'Orbitron, la Beatnik, la Road Agent, ou la Mysterion ....




Sources : © - Wikipédia © - Google Images © - Bubbletop Cars





JPBlogAuto

vendredi 22 juin 2018

Citroën E-Mehari - 2018











La Citroën 2 CV, qui avait servi de base mécanique à la toute première Méhari avait été conçue dans les années 1940 pour les agriculteurs circulant sur de mauvais chemins et avait fait preuve dès l'origine de certaines capacités en tout terrain. Afin d'améliorer ce concept, le constructeur va produire entre 1968 et 1988 la première version de la Citroën Méhari qui est une voiture de plein air à deux places avec une carrosserie entièrement en plastique ABS ....





Pour fêter 50 ans après son illustre ainée, Citroën réinvente la Méhari du 21ème siècle, la descendante écologique baptisée " Citroën E-Méhari ". Une carrosserie découvrable, quatre places et un fonctionnement 100% électrique. Il n'en fallait pas plus pour devenir le véhicule de loisirs le plus branché du moment. En effet, l’iconique Citroën Méhari s’apprêtant à souffler ses cinquante printemps, c'était l'occasion pour la marque aux Chevrons de refaire parler de sa E-Mehari, un genre d'interprétation moderne de son mythique véhicule de loisirs tous chemins ....





La Citroën E-Méhari est un cabriolet électrique produit par Citroën depuis 2016. Il s'agit de la remplaçante et descendante de la Méhari basée sur la Bolloré Bluesummer, elle affiche une face avant inspirée du concept-car Citroën C4 Cactus M dévoilé au Salon de Francfort 2015. C'est avant tout une voiture d'image pour la marque Citroën afin d'affirmer la nouvelle orientation de la marque après la séparation avec DS Automobiles. Elle marque la volonté de concevoir des voitures au style audacieux et préfigure le style des modèles suivants de Citroën ....





Pour la base de cette toute nouvelle Citroën E-Méhari, le constructeur n'a pas fouillé dans ses propres tiroirs. La marque est entrée en affaires avec Bolloré, une société française spécialisée dans les voitures électriques. Bolloré produit notamment la Bluecar qui est utilisée à Paris, dans le système de partage de voitures Autolib, et la Bluesummer, un cabriolet électrique à quatre places. Le designer Pierre Authier n'ayant donc que des adaptations et des retouches à effectuer pour donner à cette voiture le style maison n'a donc pas eu besoin de partir d'une feuille blanche. Il a finalement suffi de seulement 8 mois pour étudier, concevoir et produire cette E-Méhari ....





La Citroën E-Méhari propose aujourd’hui une polyvalence jusqu’alors inconnue sur ce modèle avec une version hard-top qui élargit considérablement son champ d’action. Les intempéries ne sont plus à craindre et il est désormais possible de laisser ses effets personnels grâce à sa structure en dur et son verrouillage centralisé. Cerise sur le gâteau, si une ondée venait à vous surprendre, de simples toiles « clipsables » entre les deux arceaux sont aussi disponibles. Mais l'esprit de la Méhari originelle tient surtout à ses panneaux latéraux modulables, et à ses bâches de toit enroulables. Cinq minutes suffisent pour accroitre les sensations de conduite à l'air libre en retirant l'ensemble. Et le kit se range tout simplement « sous et derrière » la banquette arrière ....





L'habitacle intérieur de la nouvelle Citroën E-Méhari profite d’une sérieuse cure de modernité. Ce n’est pas encore Byzance, mais l’intérieur apparaît un poil moins obsolète en optant pour un nouveau dessin de planche de bord inspiré des modèles Citroën, d’un habillage faisant écho à la couleur de la carrosserie, de nouvelles commandes sorties d’une voiture « moderne » et d’un nouveau volant désormais doté d’un airbag. Les sièges avant sont aussi redessinés pour améliorer le confort d’assise et l’accès à la banquette arrière. Le revêtement des sièges est en Néoprène. C'est exactement la même matière utilisée pour les combinaisons de plongées, ou certaines selles de moto. C'est imperméable, ça ne craint pas la pluie, et ça sèche rapidement. On peut même le laver à l'eau courante car des siphons situés aux places avant permettent d'évacuer l'eau vous permettant ainsi de nettoyer facilement le sable en rentrant de la plage ....





Pour ce qui est de la mécanique de l'insolite Citroën E-Méhari, il s'agit d'un inédit moteur électrique du Groupe Bolloré qui délivre une puissance maximale de 50 kW soit environ 70 chevaux et un couple de 166 Nm, qui est alimenté par une batterie de lithium-métal-polymère de 30 kWh. Cela crée une autonomie théorique de 200 km. Cette voiture 100% électrique est équipée d’une technologie de batterie issue de l’expertise française du Groupe Bolloré, la batterie LMP® (Lithium-Métal-Polymère) procure une expérience de conduite inédite, à la fois performante et respectueuse de l’environnement. Cette nouvelle version gagne d’ailleurs en vivacité, avec un couple moteur augmenté de près de 20%. Les accélérations sont plutôt vigoureuses grâce au couple maxi disponible immédiatement et on dépasse même rapidement la vitesse maxi homologuée de 110 km/h avec une pointe à 122 km/h ....





Caractéristiques techniques :

  • Énergie : Électrique
  • Moteur : Bolloré 50 KW
  • Puissance : 70 chevaux
  • Couple maximal : 166 Nm
  • Vitesse : 120 km/h maximum
  • Autonomie : 200 km



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube
- © Bolloré - © Citroën - © Autonews




La Citroën e-Mehari - 2016 ...








JPBlogAuto

- page 1 de 40