@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Les engins divers insolites

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 31 mai 2014

Les véhicules électriques Courrèges






courreges06.jpg



Coqueline Courrèges est avant tout connue pour la maison de couture à la tête de laquelle elle a succédé en 1996 suite au décès de son mari, le célèbre couturier André Courrèges. Ce que l’on sait moins, c’est que la création de véhicules de transports de type écologiques lui tient aussi véritablement à cœur. C’est donc pour assouvir cette passion que Coqueline suite à de longs travaux préparatoires a présenté en 2002 sa première voiture électrique, la Bulle. En 2004, poursuivant ses travaux, elle crée un second véhicule, la EXE, annoncé avec plus de 400 km d’autonomie. Puis en 2006, la fièvre créatrice donne naissance à un autre engin très innovant, la Zooop, qui fera l’objet de nombreux reportages, car annoncée avec une autonomie de 450 km et une vitesse de pointe de 180 km/h. En quelque sorte une vraie voiture, mais électrique ….

courreges01.jpg

Avec ses voitures, Coqueline Courrèges a voulu élaborer un moyen de transport léger, original, futuriste, rapide et respectueux de l'environnement. L’idée de construire une auto électrique est née en 1968, explique-t-elle. " Nous avions alors présenté un modèle réduit roulant de la Bulle pendant l’un de nos défilés pour dire qu’il fallait faire une voiture électrique. Comme rien n’avait changé en 2000, nous nous sommes décidés à la réaliser."
Devant ses voitures tout droit sorties d’un film de science-fiction elle raconte qu’elle a aménagé une partie de l’atelier de sculpture de son mari afin de pouvoir construire les châssis et assembler les pièces qu’elle ne peut fabriquer elle-même . Ainsi, les batteries, pièces maîtresses de tels véhicules, sont commandées à des ingénieurs chimistes. "Nous leur demandons de nous faire les batteries ayant une grande puissance mais aussi une grande autonomie. Ils adorent ce genre de défi car cela sort des commandes qui leur sont habituellement faites." Même chose pour la carrosserie, qu’elle considère comme un vêtement. Le design est soigneusement choisi avec les artisans chargé de sa fabrication ….

courreges02.jpg

La Zooop offre une longueur de 2.78 m, une largeur de 1.89 m, une hauteur de 1.35 m et un poids de 690 kg ! Ce véhicule pas comme les autres est doté d'un moteur de 200 ch (150 kW) et d'une batterie au lithium-polymère d'une capacité de 70 A/h, avec une tension de 370V, qui pèse environ 100 kg. La boîte de vitesses assure une transmission directe et sa vitesse de pointe est de 180 km/h. Sa forme aérodynamique est un avantage de taille ! L'autonomie est de 450 km et bien sur elle démarre au quart de tour et fait mieux que bien des sportives sur un départ arrêté . De plus, elle freine aussi très rapidement ! Elle a été exposée lors du Challenge Bibendum organisé par Michelin en juin 2006 à Paris. Elle allie technologies écologiques, design créatif, sécurité et performances. C'est ce que nous attendons tous actuellement d'une voiture moderne qui prends en compte l'environnement ....

courreges03.jpg

L'EXE est équipée d'un moteur électrique de quelques 50 kg mais très compact, qui est implanté à l'avant de l'auto. Ce qui par contre est très volumineux autour du moteur, c'est l'électronique de gestion embarquée qui doit gérer non seulement le moteur mais aussi les batteries. En fait ce sont des batteries au Lithium-Ion, d'une capacité de 149 A/h à la tension de 370 V, et elles sont idéalement situées dans le soubassement de l'auto. Elles ont donc un effet stabilisateur, en contribuant à donner à l'auto un centre de gravité très bas. Pour le reste du développement, partant du principe que la clé de bonnes performances, c'est la légèreté, la voiture est d'une simplicité poussée à l'extrême mais sans nuire à la sécurité. Au final, avec une masse tout juste inférieure à la tonne, l'EXE va de 0 à 100 km/h en 6.2 secondes ! Exactement le temps d'une Porsche Boxster. Et ces performances qui parlent ne s'arrêtent pas là, car l'EXE est aussi capable de monter à 160 km/h en vitesse de pointe, chose assez incroyable pour une voiture électrique ....

courreges04.jpg

Les différents problèmes rencontrés par Coqueline Courrèges ne la rebutent pas et avec un grand rire elle explique: "Il n’existe quasiment rien dans le domaine de l’électrique. Tous les gens avec qui nous travaillons sont des pionniers, et, forcément, toute nouveauté entraîne beaucoup de déchets avant de trouver ce qui fonctionne le mieux."
Mais si cela entraîne de nombreux problèmes, pourquoi Coqueline Courrèges continue-t-elle? La réponse est simple, elle veut montrer que fabriquer une vraie voiture électrique est possible. "Les grands constructeurs ne vont pas sur la bonne voie, affirme-t-elle. Ils veulent d’abord pouvoir mettre un peu de confort, un peu d’équipement, un peu d’autonomie, mais ça ne donne rien de bon. Nos véhicules sont moins sophistiqués, mais ils ont une autonomie digne d’une véritable voiture. Cela doit bien être possible de trouver le juste milieu" ....

courreges05.jpg

Le plus gros problème est le poids et elle donne comme exemple les petits avions de tourisme ne pesant que 300 kg capables de transporter six personnes. Une critique fondée car même les petites voitures électriques actuelles produites par les grands constructeurs frôlent la tonne, la cause provient du poids des batteries. Mais elle travaille beaucoup là-dessus, et son prochain véhicule, bientôt finalisé, ne sera encombré que de 180 kg de batteries.
Mais elle pense que toutes les voitures électrique pourront faire aussi bien car cette technologie est beaucoup plus performante que les moteurs à explosion. " Quand vous appuyez sur l'accélérateur, elle file à toute allure et, au même titre, quand vous levez le pied, elle freine très vite. Je n'ai même pas besoin de la pédale de frein ! C'est la vraie sécurité cette rapidité dans les commandes. En accélération ça vous permet de doubler et au freinage d'éviter un obstacle. C'est à dire que je peux doubler et freiner très rapidement, donc c'est l'accélération en directe. C'est ça le plus merveilleux " ....






La « Bulle » de Coqueline Courrèges ....



La « Zooop » de Coqueline Courrèges ....



La « 17-71 » de Coqueline Courrèges ....





JPBlogAuto

samedi 19 avril 2014

La nostalgie touche aussi les Caravanes Airstream






airstream1.jpg


L'Airstream est une caravane mythique made in USA imaginée et créée par Wally Byam, il y a plus de 60 ans, véritable objet au design indémodable, figure emblématique du rêve américain. Une structure d'avion couverte d'aluminium, des formes arrondies associées à la conquête spatiale (fournisseur officiel de la NASA), aux films cultes (Bagdad Café, X-files, Un monde parfait, Mars attacks, Armagedon, ...) leur confèrent un fort pouvoir d'attraction et de curiosité. " Airstream " est donc une marque de caravanes produites aux États-Unis à Jackson Center, Ohio. Fondée en 1934 par Wally Byam à Los Angeles, cette société est connue pour avoir produit l’emblématique caravane en aluminium fondée sur le concept de William Bowlus, un ingénieur qui avait supervisé la construction du Spirit of St. Louis de Charles Lindbergh ....


airstream3.jpg


Wally Byam fut le fondateur de cette société et dès son jeune age, il passait beaucoup de temps avec son grand-père, qui était transporteur de marchandises par charrette tirée par des mule sur les routes de Baker et des environs aux États-Unis. Pendant sa jeunesse, Wally s'est d'abord occupé comme berger, puis a ensuite navigué sur une flotte marchande comme matelot. Avec ses économies méticuleusement épargnées, il a décidé en 1923 de s'inscrire à la Stanford Law School University. Ses études terminées, en tant que jeune diplômé, il débute sa carrière professionnelle comme rédacteur d'un hebdomadaire local.
Dans un de ses article paraît un ensemble de dessins permettant la construction particulière d'une caravane. Sa spécialité consiste à utiliser principalement des plaques de masonite, un genre d'Isorel qui est un produit naturel. Ce panneau de fibres dures est obtenu par traitement du bois sous haute pression et il est au final utilisé dans ses caravanes pour le revêtement extérieur ....


airstream2.jpg



Avec un grand enthousiasme les lecteurs ont commandé en masse les plans pour se lancer à leur tour dans la construction de leur maison mobile. Mais très vite arrivaient les plaintes car les plans contenaient des erreurs. Wally Byam était fermement déterminé à résoudre ces problèmes et il a donc rapidement aménagé une partie de son jardin pour construire sa propre caravane. Mais avant même qu'il puisse achever sa construction, un acheteur très intéressé lui en a offert un montant fort raisonnable et finalement sa première pièce fut vendue plus rapidement que prévu. Par la suite, lors de chaque construction, Wally a apporté plus de d'améliorations et de meilleures solutions, lui permettant en 1930 de se consacrer entièrement à la fabrication et la vente de ses caravanes. Et finalement, c'est comme ça qu'est née la société "Airstream" ....


airstream4.jpg


Vers 1935, Wally a rencontré un certain William Henry Bowlus, ingénieur spécialisé dans l'industrie aéronautique. Il était également concepteur et fabricant de caravanes, mais lui recouvrait ses caravanes d'aluminium. Byam a décidé de reprendre Airstream et de construire son premier Clipper. La spécificité de ce modèle se trouve dans la légèreté du revêtement auto-portant. En effet il pouvait être soulevé et transporté par deux hommes seulement. Au cours de la Seconde Guerre Mondiale, Airstream Trailer Co. est contraint de fermer ses portes en raison de manque de matériel. L'entreprise est toutefois restée active en travaillant en tant que sous-traitant pour la société Lockheed et Curtis Wright ....


airstream5.jpg


Après la guerre, Wally a très vite repris son activité et bientôt la société ne pouvait plus suivre la demande. Les quinze années suivantes ont été les plus belles et une grande variété de nouveaux modèles ont été créés. En 1952, la société a décidé de construire une usine complémentaire à Jackson, tandis que l'usine en Californie a été déménagée dans des bâtiments nouveaux et plus grands. Wally Byam décède en juillet 1962 à l'âge de 66 ans. Son héritage est inévitablement lié à ce que l'on appelle l'"American Way of Life".
Malheureusement nous ne voyons que très peu de ces caravanes sur nos routes européennes et cela est sans doute du principalement à la difficulté de passer notre contrôle technique national ....


airstream6.jpg


Après la mort de de Byam en 1962, une fondation est créée pour renforcer les liens entre les propriétaires de véhicules Airstream. Des rassemblements ont lieu chaque année un peu partout aux USA. Le premier camping-car sort des usines en 1978 et le club Wally Byam compte aujourd'hui de nombreux membres camping-caristes ou caravaniers. Le look unique et rutilant de ces modèles est un phénomène international frisant le fanatisme. Les caravanes ont été immortalisées, entre autres, lors du programme Apollo, par l'usage par la NASA de modèles modifiés et adaptés. Depuis 1984, la NASA utilise un van Airstream Excella modifié, baptisé l'« Astrovan », pour transporter les astronautes sur le pas de tir de la navette spatiale ....


airstream7.jpg


Les caravanes Airstream sont fréquemment utilisées de nos jours pour l'usage des officiels américains en déplacement autour du monde. Les caravanes sont embarquées dans des avions cargo militaires de type C-17. Très luxueuses, l'intérieur est habillé de bois et elles sont équipées de sièges en cuir et d'équipements électronique ....


airstream8.jpg


Et si finalement la caravane redevenait l’accessoire indispensable des longues processions estivales ? Voici probablement une première réponse à l’hypothèse en forme d’étendard de luxe. Airstream s’est associé dernièrement à Technoform (les ébénistes), et Officiana Italiana Design (un studio) pour produire le 28 feet Airstream Land Yacht, un cocon de bois précieux aux formes épurées. Les techniques de travail du bois restent de facture classique et exigeantes, et côtoient le cuir et les leds qui assurent l’ambiance et la lumière de cette écrin sur roues.


airstream9.jpg


Si l’univers intérieur est semble fortement influencé par le nautisme, c’est que sa réalisation a été confié à Micheli Mauro, transféré de Riva pour ce projet. Capable d’accueillir 5 personnes dans un univers princier, il est intéressant de constater que ce design datant des années 30 n’a pas pris une ride. Cette forme oblongue, est presque devenue un symbole de la mobilité et des grands espaces américains. Renouvelée, réinterprétée, réaménagée, elle a définitivement accédé au rang d’icône et donc l'histoire n'est pas finie ....




Une caravane Airstream restaurée ...



Caravane Airstream Flying Cloud ....



Caravane Airstream Land Yacht Tradewind 1976 ....





JPBlogAuto

lundi 10 mars 2014

GMC L'Universelle - Concept Truck 1955






gm-universelle-00.jpg


Parmi tous ces show-car, cette GMC occupe une place un peu particulière, car c’est la première apparition d’un show-car pour cette marque de camions et fourgons. L’Universelle (c'est son nom de baptême) entend montrer ce que sera l’avenir des véhicules de livraison, et est sans doute le véhicule le plus futuriste de cette exposition, par exemple avec ses portes latérales pliantes. Elle reprend aussi quelques éléments de design d'un autre modèle de la marque, la Nomad, et l’on peut sans aucun doute la qualifier d’un des premiers monospaces ou crossover, en dépit de sa vocation utilitaire. En effet, comment ne pas l’imaginer en version vitrée avec deux rangées de sièges supplémentaires à l’arrière ....


gm-universelle-01.jpg


GMC est la filiale de la General Motors consacrée à la fabrication de camions et fourgons. L'Universelle est non seulement le premier show-car de la marque mais aussi une première dans le domaine des concept car de fourgonnettes de livraison. C'est en 1955 à l'Hôtel Waldorf de New York que la General Motors présente pour la première fois l'Universelle. Le design très réussi emprunte certains éléments aux Pontiac et Cadillac du groupe, mais les montants inclinés sont une référence directe au Breack Chevrolet de la gamme Nomad. Une des caractéristiques principales du véhicule est l'ouverture en "aile de mouette" des portes latérales ....


gm-universelle-02.jpg


La relation entre Pontiac et GMC remonte beaucoup plus tôt que leur fusion en 1996. En fait, Pontiac collabore à des projets avec la division camions de GM depuis les années 20, l'exemple le plus connu est dans la période 55-59, lorsque des moteurs Pontiac V-8 sont installés dans des camions GMC. Les produits des deux marques sont vendus souvent côte à côte chez le même concessionnaire, de sorte que la combinaison en un seul service-marketing est une progression naturelle pour la bonne marche du groupe ....


gm-universelle-03.jpg


Lors de son lancement en Janvier 1955 à l'Hôtel Waldorf Astoria de New York, l'Universelle n'était pas une "voiture de rêve", un dream-car classique que l'on peut normalement trouver au Motorama de l'époque, il partage néanmoins le même niveau d'innovation que celui affichée par d'autres divisions de Général Motors. En outre, la fourgonnette de couleur bronze partage bon nombre d'éléments qu'utilise le designer en chef de la firme Harley Earl sur les voitures GM de production et concepts-cars de l'époque ....


gm-universelle-04.jpg


À l'avant, une paire de phares dénudés avec enjoliveurs chromés ont été fixées dans les coins renforçant ainsi la largeur visuelle. Entre eux, une grille horizontale qui reprend le contour des projecteurs sur ses bords extérieurs accroit encore ce côté visuel élargi. Aux angles avant, des clignotants verticaux d'inspiration Pontiac "Rayures Argent" au-dessus du pare-chocs enveloppant finalisent le look. Entre les bananes en forme de balle, un pare-chocs massif et un badge "GMC" stylisé prends place au-dessus de la grille, juste en dessous du pare-brise panoramique. Au final l'aspect visuel est assez innovant et plutôt futuriste pour une fourgonnette ....


gm-universelle-05.jpg


En plus de certains éléments de design Pontiac et d'inspiration Cadillac, on peut trouver d'autres influences de la division. Les montants inclinés rappellent à l'esprit la Chevy Nomad. Mais les caractéristiques de conception les plus spectaculaires de L'Universelle sont ses portes de côté, qui ont une ouverture en "aile de mouette" très à la mode, ce qui donne un accès illimité à la zone de chargement arrière. Elles donnent la valeur novatrice et une fonctionnalité de pointe à ce fourgon.
L'intérieur de L'Universelle est conçu pour entourer le groupe motopropulseur, qui est situé dans le compartiment avant, derrière les passagers. Il n'était pas aussi flamboyant ou luxueux que ses congénères du Motorama 1955. Il manque la climatisation et d'autres nombreux accessoires. Néanmoins, il est similaire à la production de voitures GM des années 50, c'est-à-dire qu'il était un peu plus haut de gamme que le véhicule commercial typique proposé par la concurrence ....


gm-universelle-06.jpg


Une banquette unique comme place assise recouverte d'un vinyle avec inserts élargis. Son tableau de bord est assez simple dans sa conception. Un indicateur de vitesse de 100 km/h, avec de chaque côté la température d'eau et la jauge de carburant. Les témoins de température et de pression d'huile sont sous l'indicateur de vitesse et le sélecteur de transmission est placé juste en dessous d'eux. Le volant à trois branches est crème à deux tons avec un bouton central de klaxon intégré. A gauche de la colonne de direction, les manettes de projecteurs, essuie-glace et chauffage. Pour le côté droit, la radio AM est logée dans un panneau concave garni de mailles en acier inoxydable, un "must" d'Harley Earl ....


Au final cette fourgonnette de livraison innovante est un "must" du designer Harley Earl ....




Le GM héritage center ...



Un autre utilitaire emblématique de Harley Earl ....



Harley Earl le Designer Extraordinaire ....





JPBlogAuto

lundi 3 février 2014

L'étonnante Henderson type 1930









Non ce n’est pas un gros scooter, pas plus qu'un quad musclé ni non plus un ancien triporteur imposant. En fait cette machine plutôt insolite et étonnante entièrement carénée aux formes étranges est considérée comme une œuvre d’art. Sous ce carénage se cache une moto assez extraordinaire à l'esprit vraiment art déco classique des années 30, une véritable merveille ....


henderson1.jpg

Elle fut initialement construite en 1936 par O. Ray Courtney le designer de l'ancienne firme de customisation WW2 sur la base d’une moto de série K.J Henderson de 1930. Cette splendide moto entièrement carrossée dans un style inspiré du courant Art Déco est dotée d’un châssis rallongée sur une carrosserie du type streamliner. Dans les années 30, Henderson, était l'un des «trois grands» constructeurs américains de moto, avec Harley-Davidson et Indian ....


henderson2.jpg


C'est le collectionneur Frank Westfall qui l'a achetée puis patiemment restaurée en vue de la présenter pour la première fois en juin 2010 au célèbre meeting de Rhinebeck Grand national de New York ou bien sur la machine a fait l'unanimité. Depuis, en parfait état de marche, on voit son propriétaire s'en servir assez souvent du côté de Syracuse dans l’État de New York aux USA ....


henderson3.jpg


La sellerie parfaite et élégante, l’avant inimitable avec son style fanons de baleine, les courbes élégantes des ailes et des protèges-roues directement inspirées de l’automobile, ainsi que les échappements, sont absolument admirables. La peinture originale du modèle de série était bicolore, mais dans cette nouvelle version restaurée, la couleur noire donne à la moto un aspect plus majestueux et met en valeur la carrosserie qui repose sur ce châssis rallongé ....


henderson4.jpg

La motorisation cachée par la carrosserie était assurée par un quatre cylindre en ligne avec refroidissement liquide qui permettait à l'époque des performances plutôt honorables. Au final, c'est une bien jolie moto qui flirte entre glamour et vintage avec une élégance rare et un brin de folie douce. C'est le parfait mélange de l’Art déco et de la mécanique qui à l'apogée de ce mouvement d’Art déco propose le triomphe de la forme sur la fonction dans la moto de loisir ....


henderson5.jpg





La moto Henderson type 1930 de O. Ray Courtney ...



La moto Henderson type 1930 originale ....



La moto Henderson type 1930 de Jay Leno ....







JPBlogAuto

- page 1 de 24