@ JPBlogAuto - La Passion Automobile @

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 5 octobre 2018

Benjamin Freudenthal Artiste Peintre









Benjamin Freudenthal est un artiste peintre français très talentueux né le 37 mars 1969 à Bordeaux dans le département de la Gironde en France. Passionné depuis son enfance par le dessin il a fini par en faire son métier ce qui lui a permis d'en devenir célèbre et réputé. En fait, il est désormais reconnu à l'échelle internationale comme un artiste confirmé de l'art automobile ....





Benjamin Freudenthal a effectué un parcours scolaire assez classique avant d'effectuer des études secondaires plutôt artistique. Très tôt influencé par sa mère qui se passionnait pour la peinture et la sculpture, il va en effet effectuer des études en illustration et graphisme à l'école des Beaux Arts de Bordeaux. En 1991, il va brillamment obtenir un DNAT (Diplôme National des Arts et Techniques) qui l'amène ensuite, diplôme, en poche, à commencer en 1992 une carrière d'illustrateur et graphiste free-lance ....




+ + + + +


Depuis son enfance, outre l'influence de sa mère pour l'art, Benjamin Freudenthal est fasciné par les superbes boîtes de maquette anglaises, la faute sans doute à ces merveilleuses illustrations dessinées par des artistes comme Roy Huxley pour Matchbox, Roy Cross pour Aifix ou Paul Lengellé pour Heller qui le font rêver. C'est ainsi qu'il commença, très jeune, à dessiner des avions et des voitures de sport ....





Benjamin Freudenthal explique : " En regardant les toiles de mes peintres favoris, j'ai compris que le paysage est plus important que la voiture, si vous captez la température de l'air, l'instant de la journée, ou la vitesse d'une voiture, alors vous êtes certainement en présence d'une peinture de grande qualité. Il reste encore l'originalité de la composition, facteur déterminant, pour que tous les ingrédients soient réunis " ....


+ + + + + +


Aujourd'hui considéré par beaucoup de spécialistes comme un des artistes automobiles incontournables, Benjamin Freudenthal a de la chance de pouvoir faire ce qu'il aime et de le faire bien en produisant des œuvres dynamiques et à fort impact visuel. Travaillant essentiellement à la gouache, il cherche à traduire le mouvement et le dynamisme dans ses peintures en gardant un grand soucis de réalisme ....





Chaque artiste a son inspirateur, son maître spirituel en quelque sorte, et Benjamin Freudenthal n'échappe pas à la règle car il est très admiratif du travail marqué par le dynamisme et le réalisme époustouflants du style anglo-saxon dont Michael Turner et Nicolas Wyatts sont les plus parfait exemples ....


+ + + + + +


Pour Benjamin Freudenthal Stirling Moss, Fangio, Ascari, Farina, Behra, Collins, Cevert, Stewart ou Hill sont des personnages extraordinaires et les voitures des années 50-60 sont vraiment sublimes. Même s'il n'a que moins de 40 ans, Benjamin Freudenthal est avant tout un passionné de courses dites "rétro". Il ne s'agit pas de nostalgie ou de mélancolie, car il n'a pas connu cette glorieuse époque. Il serait plutôt question d'approche esthétique, avec les voitures aux couleurs nationales, ces pilotes si reconnaissables dans leurs bolide et les arrières plans si typiques qui constituent en fait une inépuisable source d'inspiration ....





Maitrisant la technique à la perfection, le but de Benjamin Freudenthal est d'attirer le spectateur dans la scène qu'il peint. Ses peintures ne sont pas seulement vibrantes, créatives et excitantes, elles capturent aussi à la fois l'esprit des voitures de sport de la génération vintage mais aussi celui de la génération classique car son sujet de prédilection sont les voitures de courses anciennes. Le travail est extrêmement détaillé, puissant et imaginatif si bien que son art est aussi bien suspendu dans les maisons, les bureaux, les entreprises, les commerces ou les garages, partout dans le monde ....


Sources : © - Wikipédia © - Google Images © - Dailymotion © - Benjamin Freudenthal © - Artactif © - Flyandrive



Benjamin Freudenthal Artiste Peintre ...






JPBlogAuto

vendredi 28 septembre 2018

Carlo Castagna Carrossier









La Carrosserie Castagna est une entreprise de carrosserie automobile italienne installé à Milan et fondée en 1849 par Carlo Castagna. Pas du tout connu du grand public, l'entreprise s'est pourtant construit à l'époque une renommée internationale dans la fabrication artisanale de carrosses hippomobiles de prestige à destination des familles royales et des aristocrates de toute l'Europe. Ce n'est finalement qu'au tout début du XXe siècle que la société Carlo Castagna & Co. s'intéresse à l'automobile à moteur en s’orientant tout naturellement vers la réalisation de carrosseries pour l’automobile ....





Au début du XXe siècle, la Carrosserie Castagna collabore avec l'importateur italien des quadricycles à moteur Benz, pour lequel il réalise des carrosseries destinées à la clientèle aristocratique. Tout semble lui réussir, et Carlo Castagna décide de s'installer dans une nouvelle usine mieux équipée afin de faire face aux nouvelles commandes et à la production. Son habileté et le talent des dessinateurs qu'il emploie l'imposent comme l'un des acteurs majeurs de son temps car en plus il est un des rares carrossiers de renom à avoir su gérer cette transition entre les deux époques avec un certain succès ....





La première création exceptionnelle de la Carrosserie Castagna sera présentée en 1905, sur une commande de Marguerite de Savoie, la Reine d'Italie. Cette création était basée sur une référence de l'époque, la Fiat 24-32 HP. La voiture comportait tous les équipements et accessoires disponibles à cette époque avec un niveau d'équipement et de raffinement inimaginable, mais aussi une attention toute particulière apportée à la finition, partant de l'idée que le luxe est le résultat d'un travail effectué lentement et avec passion ....





Le succès aidant, la production de la Carrosserie Castagna se diversifie par la suite avec l'utilisation de châssis Fiat, et Alfa Romeo, qui donnent au Carrossier milanais l'opportunité de proposer des modèles sportifs, voire avant-gardistes. C'est le cas de la Castagna Aerodinamica, en forme de goutte d'eau, qui peut être considéré comme le premier monospace de l'Histoire de l'Automobile. C'est l'une des réalisations particulièrement connues du carrossier encore aujourd'hui puisqu'il s'agit de l'une des premières automobiles tenant compte de considérations aérodynamiques, en effet, sa carrosserie formait une carène profilée en forme d'aéronef ....





En 1915, après la mort de Carlo, son fils Ercole Castagna reprends la direction de la Carrosserie Castagna et il augmente sa structure de production à 32.000 m2 car la réputation de la firme et son carnet de commandes sont florissants. La société réalise désormais des carrosseries notamment sur des bases de grand noms de l'automobile comme Isotta Fraschini, Alfa Romeo, Fiat, Duesenberg, Lancia, Hispano Suiza ou encore Mercedes-Benz. Malgré l'aide du jeune Emilio Castagna, le jeune frère d'Ercole, qui rejoint l'entreprise familiale après être passé par l'école des Beaux-Arts, l'entreprise va avoir du mal à surmonter le krach boursier et la guerre qui va suivre. Finalement la Seconde Guerre Mondiale met un terme à cette belle réussite et l'entreprise fermera ses portes en 1954 ....





En 1994, le designer milanais Gioacchino Acampora, ancien styliste chez Ital Design et Pininfarina, rachète les droits de la marque Castagna et fait renaître la Carrosserie Castagna avec le secret espoir de réhabiliter le concept de véhicule sur mesure, adapté aux goûts et aux exigences contemporaines. Il saura s'entourer de designers et d'artisans de talent qui vont lui permettre d'offrir trois possibilités à ses clients :

  • Light Tuning : Modification assez légères dans le domaine de la peinture, de la décoration intérieure, des équipements et accessoires.
  • Coachbuilding : Importantes modifications d’un véhicule existant. Par exemple transformer un coupé en limousine ou en break.
  • One-Off : La conception, la réalisation et l’homologation d’une pièce unique ....






Aujourd'hui, la Carrozzeria Castagna est essentiellement orientée vers les carrosseries "fuoriserie" comme le veut la longue tradition de la marque, mais également vers le tuning de modèles automobiles haut de gamme. Elle présente régulièrement des nouveautés sous forme de concepts cars dans les salons spécialisés. A partir des années 2000, Castagna passe à la vitesse supérieure. Désormais, les présentations vont se succéder. Il y aura tout d'abord la belle Alfa Romeo Vittoria, suivie de la Maserati Auge. En 2003 on verra l'étonnante Alfa Romeo GC suivi par l'insolite Ferrari Rossellini. En 2006 Castagna propose l'incroyable Imperial Landaulet, sur la base d'une structure de Porsche Cayenne. D'autres vont suivre comme le coupé Aznom, la sportive Targa. Mais le plus étonnant reste à venir, car partant du concept "qu'il n'y a pas de limite à la fantaisie des riches mécènes", Castagna propose de multiples déclinaisons de Fiat 500 ou de Mini vraiment très insolites et étonnantes ....





Sources : © - Wikipédia © - Google Images © - Carrozzeria Castagna
© - YouTube © - Carcatalog © - Dolce Vita



Castagna transforme des Peugeot ou des Fiat ...







JPBlogAuto

vendredi 21 septembre 2018

Milan Red - 2018











Milan Automotive est un jeune et tout nouveau constructeur automobile autrichien. Cette toute récente marque tout droit venue d’Autriche a été fondée l'année dernière en 2017 par un jeune entrepreneur ambitieux âgé seulement de 36 ans, Markus Fux, qui veut apporter les technologies de pointe de son pays dans le monde des voitures sportives en comptant bien s’immiscer dans la cour des "hypercars" ....





Pour essayer de se faire une place sur le segment très prisé des "Hypercars", Milan Automotive a opté pour la recette habituelle constituée d'ingrédients bien connus et incontournables tels qu'une aérodynamique très travaillée, un poids maîtrisé et une conséquente cavalerie. Le challenge est difficile car on doit affronter quelques illustres mais rarissimes célébrités comme la Bugatti Veyron, la Bristol Fighter T, la SSC Ultimate Aero 2, la Zenvo ST1, la Koenigsegg One, la Hennesey Venom GT, ou la Bugatti Chiron, un marché de niche de moins d'une douzaine de voitures ....





Un an à peine après sa fondation, la marque Milan présente aujourd'hui son premier modèle, la Milan Red. Celle-ci doit son nom à un oiseau de proie, plus précisément au Milan Royal, que les Allemands nomment Rotmilan. Comme le laissent présager ses superbes lignes spectaculaires dessinées par un jeune designer, Lukas Hanzer, cette étonnante nouveauté est une sportive de conception plutôt radicale qui sans aucun doute mérite sa place dans la catégorie des "hypercars" ....





L'insolite Milan Red fait la part belle à la technologie la plus Hi-Tech et donc fatalement au carbone. En effet, la structure de la voiture est entièrement réalisée dans ce matériau, tout comme d'ailleurs les triangles de suspension qui sont fournis par une autre société autrichienne, une première mondiale selon Milan. Au final, tous ces apports hautement technologiques permettent à cet oiseau de chasse d'afficher un poids très réduit d'environ 1300 kilos sur la balance ce qui favorise grandement le rapport poids/puissance très recherché dans cette catégorie ....





Si il fut un temps où la barre des 500 chevaux était presque mystique, impossible à franchir, et complètement folle. Aujourd’hui, une simple sportive moderne développe au minimum 400 chevaux. Autant dire que le demi millier de chevaux est de l’histoire ancienne. Désormais pour faire partie de la cour des grands, ces fameuses "hypercars", il faut afficher une puissance minimum de 1000 chevaux pour ne pas être le parent pauvre de la catégorie. Pour ce faire, le moteur de la Milan Red est fourni par la société AVL, entreprise impliquée auprès de nombreux constructeurs mais également en Formule 1. Plusieurs autres sociétés autrichiennes du secteur automobile sont également impliquées dans les accessoires annexes au moteur comme par exemple Pankl Racing Systems ....





L'habitacle intérieur de la superbe Milan Red a lui aussi été particulièrement bien étudié et soigné dans les moindres détails comme il se doit sur ce genre de véhicules. L'ambiance générale explore deux voies, l'une sophistiquée et technique, et l'autre plus élégante et confortable. Au final le mélange de ces deux tendances est une réussite totale. Pour ce qui est de la motorisation, le choix s'est porté sur un bloc V8 de 6,2 litres de cylindré gavé en alimentation par quatre turbocompresseurs qui développe 1.325 chevaux à 7.000 t/mn avec un couple de 1.400 Nm at 6.000 t/mn. La transmission est confiée à une boite robotisée à 7 vitesses et double embrayage qui la propulse de 0 à 100 Km/h en seulement 2.47 secondes avant d'émarger à 400 km/h en vitesse de pointe ....





"Aujourd'hui, on peut conduire une voiture artistique, un monstre high-tech, un trône sur quatre roues ou une voiture qui n'a qu'un seul but, celui de voler la vedette à tout le monde. Et c'est là que nous entrons en jeu", a déclaré Markus Fux, PDG de Milan Automotive. Cette insolite Milan Red qui sera également largement personnalisable par le biais des options, devrait être produite à 99 exemplaires maximum, et quelques clients auraient déjà été séduits par son exotisme. Milan Automotive aurait déjà enregistré dix-huit commandes de son modèle, facturés aux alentours de 2.225.000 € l'unité ....





Caractéristiques techniques :

  • Énergie : Essence
  • Moteur : V 8
  • Cylindrée : 6.200 cm3
  • Puissance : 1.325 chevaux à 7.000 t/mn
  • Couple : 1.400 Nm at 6.000 t/mn
  • Vitesse maximal : environ 400 km/h
  • Transmission : Propulsion avec Boîte robotisée de 7 rapports à double embrayage



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube
- © Milan - © Motorlegend - © Motor1




La Milan Red - 2018 ...








JPBlogAuto

- page 2 de 410 -