La sortie d’un nouvel album de la série Michel Vaillant est bien souvent un petit évènement dans le monde des passionnés de BD et aussi d’automobile . Et bien réjouissez vous car le dernier opus arrive, c’est le 70ème album de cette série mythique . Pour l’occasion, le plus célèbre pilote de la bande dessinée renoue avec les 24 Heures du Mans, sur le plus mythique des circuits d’endurance . Depuis toujours, un lien très fort unit Michel Vaillant et Le Mans . En 70 albums, Michel Vaillant n’y courra cependant pas plus de sept fois . Par contre, de véritables Vaillante, sorties tout droit de la BD, ont couru sur le circuit de la Sarthe : en 1997, la Courage-Vaillante n°13 termine à la 4ème position, mais aussi en 2003, lorsque Luc Besson y engage une Vaillante (Lola-Judd) et une Leader (Panoz) pour tourner le film Michel Vaillant en live ....

Version Française, Anglaise et Hollandaise ...

A moins de deux semaines des 24 Heures 2007 qui verront le duel attendu : Pescarolo (moteur essence) contre Audi et Peugeot (moteur diesel), la toile de fond de ce nouvel album "24 Heures sous influence" opposant les Vaillante essence aux Audi diesel, est donc d’une actualité plutôt brûlante . L’histoire est simple mais efficace, le Team Vaillante doit vaincre les moteurs diesels aux prochaines 24 Heures du Mans . Michel Vaillant et Steve Warson accueillent un nouvel équipier, Dylan Montusset, jeune pilote prodige dont le rêve se réalise . Si Jacky Ickx fut, dès le 18e album (De l’huile sur la piste), le premier « vrai » pilote à jouer régulièrement son propre rôle dans les aventures de Michel Vaillant , cet honneur revient aujourd’hui à sa fille Vanina Ickx ….

Autre personnalité du monde automobile à avoir contribué aussi à l’album : Luc Donckerwolke . Le designer automobile (qui a signé la Lamborghini Murcielago , et le concept-car "Seat-Vaillante" du salon de Genève 2006) fait, lui aussi, un joyeux tour de passe-passe avec la réalité en créant pour cette aventure deux Vaillante LMP1 particulièrement spectaculaires. Quand on sait que Luc Donckerwolke a également créé la fameuse Audi R8 cinq fois victorieuse au Mans, on comprend que les Vaillante dessinées pour cette histoire, bien que fictives et au design décoiffant, tiennent parfaitement la route . Elles aussi pourraient exister et s'aligner au départ des 24 Heures ....

Le scénario de 24 Heures sous influence doit sans doute son origine au repérage attentif réalisé par Philippe Graton et son équipe pendant les 24 Heures du Mans 2006, pour les besoins du dernier "Dossier Michel Vaillant" consacré à Henri Pescarolo (et qui ressort en librairie à l'occasion de cette nouvelle édition des 24 Heures) . En février 2007, les crayonnés de 24 Heures sous influence sont terminés lorsque Philippe Graton les soumet à Audi, pour avoir leur accord sur le rôle qu'il leur donne dans cette fiction. Non seulement la marque aux anneaux accepte mais, découvrant l’intrigue et la façon dont cette BD met en valeur les 24 Heures du Mans, Audi offre que Jacky Ickx et Tom Kristensen présentent cet album à la Presse, le jour du départ des 24 Heures. Rendez-vous donc à tous les amateurs sur place le matin du 16 juin !!! ....

Comme toujours chez Michel Vaillant les coulisses de l'épreuve, les détails techniques des voitures, les multiples précisions et commentaires sur la course sont authentiques et plausibles, seule l’intrigue est fictive, que du bonheur . Une analyse plus complette de l'album se trouve sur le site du Fan Club ....

Sortie officielle le 6 Juin 2007, et Pour l'acheter c'est ici !!! . A noter que le Studio Graton au complet dédicacera ce nouvel album pendant une semaine au Mans, le planning des dédicaces est ici ....

JPBlogAuto