Le fameux « Esprit des 24 Heures » est toujours bien présent au Mans et les Manceaux l’entretiennent avec ferveur et passion au travers de cérémonies comme le pesage en centre ville ou la parade des pilotes . C'est dans cet esprit que les commerçants du quartier Etoile-Saint-Nicolas ont eu l'idée, il y a quelques années, d'un Sunset Boulevard hollywoodien à eux avec leur propre «Hall of Fame» . Le sculpteur manceau «JY Boulay» a donc créé place Saint Nicolas un monument baptisé «Le signal des vainqueurs» et de grandes dalles pavent le hall des héros ….

Cliquez pour agrandir ...

Depuis 1991 le mercredi avant la course, les empreintes des pilotes vainqueurs de l’édition précédente, coulées dans le bronze, sont posées Place Saint Nicolas en leur présence . Tous les grands vainqueurs des 24 Heures du Mans ont donc leurs empreintes reproduites sur des plaques de bronze posées dans les rues du quartier . Ainsi une quarantaine de pilotes (Jean-Pierre Jaussaud, Henri Pescarolo, Jacky Ickx, Derek Bell, ou Tom Kristensen) pour ne citer qu’eux ont fait mouler leurs pieds et leurs mains pour paver de bronze le quartier ….

Cliquez pour agrandir ...

Le plus insolite dans cette initiative c’est que l’on retrouve dans ces plaques les empreintes d’un pilote fictif . En effet, seuls les gagnants des 24 heures devraient avoir leur plaque et pourtant on peu voir celle de Michel Vaillant, le plus célèbre pilote de la bande dessinée . Décidemment, la ville du Mans ne cesse de rendre hommage à Jean Graton en contournant la règle car les Manceaux adorent Michel Vaillant et sa longue histoire avec la course des 24 Heures théâtre du dernier album ….


JPBlogAuto