Après la première guerre mondiale, le développement de l’automobile est si important qu’il entraîne une forte demande en équipements et en accessoires pour améliorer et personnalisé les véhicules, on faisait donc du "Tuning" mais sans le savoir . Un des précurseurs dans le domaine est incontestablement Roger Brillé qui dès les années 20 fonde la marque « Robri » très connue des amateurs d’anciennes ….

Quelques catalogues ROBRI ...

Le marché des équipements d’améliorations techniques et des accessoires de carrosseries en aluminium était si porteur que le catalogue était vaste et très varié, en fait tous les accessoires "kivonbien" : repose-pieds, gratte-pieds, buttoirs pour pare-chocs, sabots d’ailes, bouchons de radiateurs, rétroviseurs, chromes de feux et de phares, jantes alu, sorties d’échappements, enjoliveurs de roues, baguettes profilées alu, portes bagages, mascottes de marques, écussons de distinction, plaques minéralogiques, seuils de portes, motifs de capots moteur, parures latérales, calandres et grilles, déflecteurs de toits, baguettes de protection caoutchouc, et j’en passe ….

Dans les années 50 d’après guerre, la croissance économique favorisant le marché, ils seront une vingtaine de sociétés à se partager le gâteau dont les plus connues Eclair, ET, Speed, Gesham, Gydé, GH, Sabolux, EB, Sinti, ou Saprar, même nos amis Belges, Hollandais ou Allemands connaissent le phénomène . A cette époque on ne se souciait pas d'aéodynamisme, d'économie d'énergie, de poids ou de dimensions, les accessoires étaient presque des oeuvres d'art ou tout au moins des parures clinquantes faîtes pour être remarquées, la tendance était au "Tuning art déco" si vous voyez ce que je veux dire . Quasiment toutes les marques ont eu droit à leurs accessoires, Citroën, Renault, Simca, Peugeot, Ford, ou Panhard, et ainsi les voitures de notre enfance affichaient leurs parures, les Vedette, PL17, Caravelle, 203, Floride, R8, Versailles, 403, Traction, DS, 24CT, Frégate, ou 404 belles et flambantes, quel plaisir ….

Cliquez pour agrandir ...

L’embellie va durer jusqu’au milieu des années 70 qui voit le déclin des pièces détachées et accessoires car les voitures sont devenues plus compactes, plus anguleuses, mieux finies et mieux équipées, la tendance de l’époque est plutôt du genre sobre et fonctionnel . De nos jours seuls reste la nostalgie et les petites annonces, c’était un autre temps ….


JPBlogAuto