En 1925, un jeune industriel américain entreprenant et visionnaire, Walter P. Chrysler fonde la Chrysler Corporation à Highland Park dans le Michigan . Trois ans plus tard en 1928, afin d’accroître la renommée de la firme, il acquiert Dodge et introduit deux nouvelles divisions, De Soto et Plymouth et devient ainsi la troisième entreprise automobile américaine ….

Le mérite de cette expansion aussi audacieuse que minutieuse revient en grande partie à Plymouth qui produisait des voitures offrant des caractéristiques techniques réservées jusqu’alors à des véhicules de classe supérieure et cela à moindre coût . Ford et Chevrolet les leaders de l’époque doivent maintenant compter avec un concurrent redoutable ….

Fort de son succès, Plymouth va construire sa nouvelle usine à Détroit en 1929 et son cheval de batailla va être la voiture familiale a petit prix mais bien équipée et techniquement très en avance sur l’époque si bien que quatre ans plus tard un million d’exemplaires seront vendus . Plusieurs modèles nous sont encore connus comme la Belvedere, la Fury, ou la Valiant . Quelques unes même à tendance sportive comme la Sebring ou la Road Runner ….

Celle qui illustre ce billet est évidemment une sportive, sans doute même la plus emblématique de la marque car elle fait partie des fameuses « muscles cars » . C’est un superbe coupé qui est sortie en 1964 pour être décliné par la suite en plusieurs versions coupé et cabriolet avec ou sans hardtop . J’ai donc choisi le modèle de 1970 en coupé hardtop avec son gros V8 de 7,2 litres, la magnifique Plymouth Barracuda Hardtop ….

Ecussons des marques ... Cliquez pour agrandir ...

JPBlogAuto