En 1899, « James Ward Packard » alors propriétaire d’une entreprise de matériel électrique diversifie son activité en construisant sa première voiture automobile qu’il baptise de son nom « Packard » . Soucieux de technologie, « Packard » sera un précurseur du côté mécanique en proposant des solutions innovantes mais en gardant une qualité de construction exemplaire pour l’époque . Bien vite ces voitures vont acquérir une réputation de voitures robustes et luxueuses qui fera leur succès . La politique commerciale de la firme sera elle aussi nouvelle en adoptant le système de filiales implantées dans les régions plutôt que les classiques concessionnaires indépendants ….

Signalétique des marques ...

Bien vite « Packard » va proposer des moteurs de 6, 8 et même 12 cylindres puissants et qualifiés d’incassables ainsi que des boîtes de vitesses automatiques beaucoup plus robustes et performantes . Sur le marché des voitures de luxe, la marque va conserver une position prédominante pendant de nombreuses années grâce à une élégance intrinsèque qui ne faiblira que beaucoup plus tard avec la nouvelle mode des lignes de carrosseries dites italiennes . Après guerre en 1954, « Packard » fusionne avec Studebaker et entre dans le groupe General Motors pour finalement disparaître dans les années 60 ….



Pour ce qui est des appellations, des badges ou des logos, jusqu »à la fin des années 30, les modèles « Packard » seront principalement baptisés avec des chiffres comme les séries 525, 645, 833, ou 1003, à partir des années 40 elles seront badgées avec des nom propres comme les séries Victoria, Sedan, Clipper, Caribbeau, ou Single ….






























La marque "Packard" c'était ça ...



JPBlogAuto