En 1928, l’entreprenant industriel « Walter P. Chrysler » qui possède déjà Chrysler, Maxwell, et De Soto » rachète Dodge et lance « Plymouth » dont il propose sa toute nouvelle voiture . Visionnaire et lucide, il va produire des voitures fiables et économiques mais techniquement à la pointe avec pour devise « le meilleur au meilleur prix », si bien qu’avant guerre sa marque « Plymouth » sera devenu le numéro trois américain ….



Après guerre, à partir de 1955, « Plymouth » va moderniser sa gamme pour poursuivre son succès sur le marché de la berline dite de milieu de gamme familiale quatre portes économique et robuste . A partie du milieu des années 70, le succès aidant, Plymouth va commencer à diversifier sa gamme avec des coupés et des cabriolets sportifs puissants et au design très étudié . A partir des années 90, la gamme va se confondre avec « Chrysler » et « Dodge » et les différences seront très minimes suivant les options disponibles, mêmes plateformes, mêmes motorisations, cherchez l’erreur ....



Pour ce qui est des appellations, des badges ou des logos, si au début les modèles étaient principalement baptisés avec des chiffres et des lettres comme noms propres comme les séries P8, ou Model U, à partir des années 50, la firme adopte des noms propres comme De Luxe, Belvédère, Fury , Valiant, Sebring, ou Breeze, quelques sportives seront badgées avec des appellations spéciales et des décorations très typées comme les séries Satellite, Sundance, Sebring, ou les fameuses et renommées Hemicuda et Barracuda ….






























"La PLYMOUTH Barracuda" c'est ça ...



JPBlogAuto