En 1890, la firme anglaise « Triumph Cycle Company » s’installe à Coventry pour construire des bicyclettes et ce n’est qu’en 1902 qu’elle commencera à construire des motos qui connurent un succès croissant et donnèrent à la marque sa renommée internationale . Il faudra attendre 1923 pour voir apparaître la première voiture de la firme . Au salon de Londres en 1927, « Triumph » va présenter la « Super 7 » le premier modèle qui va marquer pour la marque son premier vrai succès commercial . A partir des années 30, Triumph va commencer à développer quelques modèles à tendance plus sportive mais tout en poursuivant ses modèles plus luxueux ….




Après guerre, à partir des années 1950, « Triumph » va faire un retour aux voitures de sport qui avaient été oubliées en 1939 avec la nouvelle série « TR » qui va devenir mythique et se décliner en plusieurs versions (TR2, TR3, TR4, TR5 etc ….) . En 1968, Triumph confronté à la crise automobile en Grande Bretagne fusionne dans le groupe British Leyland ou elle va petit à petit perdre son identité au profit des stratégies commerciales pour finir par disparaître définitivement dans les années 80 ….



Pour ce qui est des appellations, des badges ou des logos, les modèles « Triumph » seront baptisés avec des noms propres comme les séries Super Seven, Renown, Dolomite, Herald, Spitfire , Stag, Tolédo, ou acclaim, mais aussi avec des chiffres et des lettres comme les modèles 1300, TR2, 2000, 2500 ou GT6 ….






























Sur le Nurburgring en "TRIUMPH TR4" ...



JPBlogAuto