En 1889, l’entrepreneur « Frederick York Wolseley » propriétaire d’une fabrique d’outillage à Sidney en Australie, décide d’ouvrir une succursale en Angleterre . De cette implantation à Birmingham va naître en 1895 un département de construction automobile qui va être confié au jeune Herbert Austin et qui dès 1896 va commencer à produire des tricycles motorisés . Mais il faudra attendre 1899 pour voir la première voiture à quatre roues mue par un moteur monocylindre de la marque « Wolseley », la 3,5 HP ….




Très vite, Herbert Austin, va vouloir développer un programme sportif ambitieux, techniquement très avancé, si bien qu’il va rentrer en conflit avec les dirigeants de « Wolseley » et finira par démissionner en 1905 et sera remplacé par John Davenport Siddeley déjà importateur britannique de la marque Peugeot . A partir de là, les Wolseley vont s’appeler Wolseley-Siddeley et la gamme va devenir plus classique et proposer même des véhicules commerciaux . Dés la fin de la première guerre mondiale, la firme va rentrer en lutte avec les marques Morris et Austin sur le marché des voitures économiques (restrictions obligent) chose à laquelle elle n’était pas habitué car elle fabriquait des voitures plutôt luxueuses, si bien qu’en 1926 elle finira par être racheté par Morris. En 1968, le groupe British Leyland va reprendre la marque Wolseley et finir par l’arrêter en 1975 ….



Pour ce qui est des appellations, des badges ou des logos, les modèles « Wolseley » seront principalement baptisés avec des noms propres comme les séries Ten, Hornet, Messenger, Viper, ou Wasp, quelques autres seront badgées avec des chiffres comme les 1500, 4/44 ou 2200 ….






























La "WOLSELEY 6/80" c'est ça ...



JPBlogAuto