ALPINE 210 RS ….





Par ordre alphabétique, dans ce nouveau dossier sur les « GT Supercars » vient tout naturellement la marque « Alpine » firme française créée à Dieppe en 1955 par Jean Rédélé, à l'époque simple concessionnaire Renault,dont il était impensable de ne pas parler . Depuis, Jean Rédélé est décédé en Août 2007, à l'âge de 85 mais sa passion à fait de la mythique berlinette quasiment la seule GT sportive que la France n’est jamais possédé . Dès 1960, Alpine présente la A 108 en version berlinette . C'est sous cette appelation que l'on connait le mieux l’Alpine, à un tel point que les suivantes A 110 seront simplement appelées "Berlinette" . Ces voitures vont subir de nombreuses modifications et améliorations au fil des ans si bien qu’elles vont devenir terriblement performantes pour finir dans les années 70 par remporter une moisson de victoires en courses des plus enviable . Plusieurs grandes classiques et plusieurs titres de champion du monde vont ainsi construire un palmarès qui va faire la renommée internationale de la firme ….



En 1973, Renault devient majoritaire dans la société Alpine dont Jean Rédélé reste cependant le PDG . La marque gagne encore de nombreux rallyes et propose son nouveau modèle la A 310 . Mais les années 80 et la politique de Renault vis à vis d’Alpine lui seront fatales, presque toute compétition est stoppée, et il faut attendre 1985 pour voir apparaître enfin un nouveau modèle, la GTA qui est accueillie (à tort ou à raison) d’un mauvais œil par les puristes lui reprochant un intérieur qui pouvait choquer malgré le réel progrès dans la qualité de la finition . Dans les années 90, alors que tout le monde pense qu’Alpine est mort, la firme présente à Genève la toute nouvelle A 610 qui redonne un peu d’espoir d’autant plus que cette voiture est fantastique tant sur le plan des performances et de la tenue de route que de la finition ou du confort ….



La politique de Renault vis à vis d’Alpine est longtemps restée floue si bien qu’au milieu des années 90, Alpine disparaît du marché laissant des milliers de passionnés orphelins, car si Renault a permis de sauver la société des automobiles Alpine-Renault, il n’a pas sauvé la marque Alpine même si l’usine existe encore car elle ne produit plus que des Mégane cabriolet et autres Clio 16V . Triste fin pour la seule marque française qui offrit tout de même à Renault, entre autre, deux titres de champion du monde des rallyes et une superbe victoire au 24 Heures du Mans, cette grande classique de l’endurance enviée par tous les grands constructeurs ....



Définitivement enterré le concept de la berlinette Alpine qui a fait les beaux jours de nombre de passionnés dans les rallyes les plus prestigieux, peut-être pas ! En effet après tant d’années, Renault aurait le projet d'une nouvelle Alpine pour occuper le créneau du "petit coupé sportif sympathique" cher aux passionnés nostalgiques des anciennes Alpine qui seraient aux anges . Le projet semble assez avancé car on parle déjà d’une motorisation quatre cylindres turbo d’une puissance de 200 chevaux . On lui aurait même déjà trouvé un nom, la 210 RS et des photos du prototype nous dévoilent une allure qui bien que furieusement moderne, reprend de nombreux gênes stylistiques de ses ancêtres, et bien que le prix ne soit pas encore établi, (on parle d'une voiture autour de 30000€), on en rêve déjà ....



Caractéristiques techniques connues :

  • 4 cylindres turbo
  • 200 ch – 250 km/h
  • 0 à 100 : ??
  • 1000 m D.A : ??






L'Alpine A110 en rallye, c'était ça ...



JPBlogAuto