BANDINI SALONCINO 1000 GT TURBO ….





Voici un modèle très particulier qui bien qu’assez ancien mérite de figurer dans ce dossier consacré aux GT Supercars . Cette voiture qui date des années 70 n’offre pas je vous l’accorde la technique et le luxe de celles que je vous ai présente dans les précédents billets, mais ne vous y trompez pas, c’est une véritable GT que seuls les riches collectionneurs peuvent s’offrir tant elles est rare et convoitée . A son époque, cette « Bandini » était une véritable tueuse, un petit pur sang d’origine italienne qui portait le même nom que le célèbre pilote de Formule 1 Lorenzo Bandini . La marque a été fondée en 1946 à Forlì en Italie par Ilario Bandini un jeune ingénieur de 27 ans qui n’avait rien à voir avec le pilote ….



Sous les encouragements de Antonio Pompeo, pilote Italo-Americain et importateur des petites marques italiennes, (qui n’étaient pas Ferrari, Maserati, Alfa, ou Lancia), il débute la construction de petites voitures de sport avec une nette préférence pour les spiders, coupés et les formules juniors du championnat Italien, les plus beaux et les plus réussis de leur époque . Ces voitures vont vite remporter des succès dans les championnats américains mais aussi en Europe si bien que la réputation de la marque Bandini va aller en augmentant . La firme va donc produire des monoplaces, des barquettes et des prototypes compétitifs d’autant qu’Ilario Bandini travaille aussi sur des moteurs Siata et Offenhauser avant de développer un moteur Crosley doté d’un double arbre à came en tête (DOHC = Double overhead camshaft), de sa propre conception ….



De conception somme toute classique vu nos connaissances actuelles, le châssis était pour l’époque assez novateur de type aviation, une construction tubulaire en acier mécano soudée bien étudié et très soigneusement assemblé qui garantissait à la fois rigidité et poids limité bien aidé il est vrai par l’utilisation de la fibre de verre pour la coque . Côté carrosserie, la Bandini Saloncino 1000 GT Turbo reprend les grandes lignes stylistiques italiennes des années 70 qui ont fait le succès de ses cousines prestigieuses . La particularité essentielle réside dans le fait que plusieurs versions ont été disponibles avec phares escamotables ou sous globes en verre par exemple, ou des systèmes de fermetures des portes différents ou même le capot arrière à grille ou en verrière ce qui accroit bien sur la rareté de l’engin . L’accastillage et les accessoires sont largement puisés dans la banque des équipementiers de l’époque, mais le montage est soigné et assez méticuleux comparé aux traditions transalpines alors en vigueur . Le travail aérodynamique assez poussé à l’époque a permis d'obtenir un coefficient de déportance intéressant afin d'améliorer la stabilité à haute vitesse ....



Les trains roulants bien étudiés et l’implantation du groupe propulseur en position centrale arrière procurent à la Saloncino 1000 GT Turbo une belle stabilité d’autant plus que la répartition des masses et le poids limité de la voiture d’environ 600 kilos sont vraiment favorables . Les belles jantes en aluminium participent agréablement au look de ce coupé sportif . Côté mécanique, le choix s’est porté sur un petit 4 cylindres de 1000 centimètres cubes mais gavé par un turbo qui lui permet de développer une puissance intéressante au regard du poids de 125 chevaux . Accouplé à une transmission à 5 vitesses, les 125 chevaux du moteur propulsent les 600 kilos de la voiture allègrement à la vitesse de 220 km/heure . Bref, même si la Saloncino 1000 GT Turbo reprend de nombreux éléments de la production italienne lambda, sa mécanique particulière et son look exclusif allié à un assemblage soigné et à des performances enviables semble réunir tous les ingrédients d'une supercar de rêve surtout à son époque ...



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : V4 - 1.0 Litres
  • Puissance : 125 ch
  • Transmission : manuelle 5 vitesses
  • Vitesse : 220 km/h
  • 1000 m D.A : ??






La Bandini Saloncino 1000 GT Turbo, c'est ça ...



JPBlogAuto