Comme moi, vous n’avez pu échapper j’imagine à cette info alléchante concernant le lancement par Citroën de sa nouvelle DS . En fait, toujours à l’affut du scoop fracassant qui fera exploser leur audience, tous les médias presse et web compris se sont rués sur cette annonce pourtant assez laconique du constructeur et le buz était lancé avec force dessins et hypothèses imaginaires comme en témoigne le montage Photoshop ci-dessous ….



Pour mémoire, il faut savoir que L’Auto Journal avait dévoilé en 1955 quelques jours avant la présentation officielle au Salon de l’Auto de Paris un scoop qui montrait tous les secrets de la DS, il ne fallait donc pas rater cet évènement . Les médias ont vite imaginé Citroën en panne de nouveauté qui allait relancer en haut de sa gamme la voiture qui lui fait actuellement défaut sous la forme d’une nouvelle DS, le modèle mythique qu’ils avaient arrêté en 1975 . Pour appuyer cette thèse, certains donnaient en exemple Fiat avec sa nouvelle 500 ou Volkswagen avec sa New Beetle la Coccinelle moderne ou encore BMW avec la nouvelle mini . D’autres disent que la DS jouit d’une côte incroyable au vu des ventes aux enchères comme par exemple à Rétromobile en Février ou uns DS 19 berline de 65 en état mais somme toute classique s’est adjugée à 35.000 € et un cabriolet DS 23 Chapron de 73 à 338.000 € vous avez bien lu trois cent trente huit mille euros ….



Il n’en fallait pas plus pour relancer pendant quelques semaines l’hypothèse d’un revival de la DS, la ou il n’y avait qu’une manipulation savamment orchestrée de la part de Citroën, peut être une vengeance tardive mais cocasse du scoop de 1955 . Au pavillon Gabriel en Février lors du lancement officiel, Vincent Besson, directeur des produits et marchés de Citroën a donc confirmé le lancement d’une nouvelle offre «Premium», qui va doubler la gamme standard . Ce sont les «distinctives séries» selon un franglais providentiel qui se résume en deux lettres magiques DS . S’il n’est pas question de relancer une DS moderne, l’idée même d’évolution technologique, de standing et de culture mécanique à la française sont des traits majeurs associés au nom de DS qui doivent être plaqués sur une ligne de modèles différents dérivés de la gamme existante mais avec des prestations visant les marques spécialistes allemandes (Mercedes, BMW et Audi). Les prix seront certes supérieurs à l’offre standard Citroën mais nettement inférieurs aux tarifs germaniques ….

En pleine crise économique, qui frappe de plein fouet les ventes automobiles, au lieu de douter, la marque aux chevrons rajeunit son logo et propose une seconde gamme de voitures, plus élitistes et jeunes, les «Distinctives Séries». Souvenez vous, les américains nous ont déjà fait ce coup des labels différents plus luxueux pour différencier le modèle de base (Lexus, Infiniti, Acura ou Scion) .
Vous avez dit "New DS" !!! ….



Présentation de la nouvelle DS ....



JPBlogAuto