BMW ROADSTER Z4 3.5i ….





On ne présente plus BMW cette prestigieuse firme bavaroise fleuron de l’industrie automobile germanique qui a produit tant de voitures fameuses et convoitées . Les luxueuses berlines familiales et cossues ont côtoyé les sportives les plus délurées ou les GT Supercars les plus enviables . Une de leur dernière création dans le domaine des GT à beaucoup défié la chronique car c’est la première voiture sportive dessinée par une femme . Dans sa toute dernière version, la BMW Z4 flatte le regard, sans pour autant s’y imposer . Ses formes sportives et fluides la rendent moins macho que le précédent modèle, tout en gardant une certaine forme d’agressivité . Basse et musclée, ses courbes singent les muscles d’un athlète prêt à bondir des starting-blocks . Incontestablement, le nouveau roadster semble plaire à tous grâce à ce mélange savamment dosé de sportivité et de classe dont le dessin puise abondamment dans le patrimoine de la marque ….



Dans cette nouvelle livrée, BMW propose en fait deux voitures pour le prix d’une car le Z4 3.5i est le premier cabriolet de la marque à proposer un toit en dur rétractable électriquement qui offre donc la version coupé et la version roadster . Histoire de ratisser plus large, BMW a voulu un engin plus facilement utilisable au quotidien que la précédente version et donc sur la Z4 3.5i cela nous vaut un amortissement sensiblement plus orienté vers le confort . Toutefois la voiture dispose d’une technologie embarquée des plus moderne comme l’Adaptive M Suspension qui permet de se concocter un réglage sur mesure entre Normal, Sport et Sport Plus . Une pression sur le bouton ad-hoc et ce sont les réglages de direction, suspension, boîte automatique ainsi que des aides électroniques qui sont chamboulés . Les différences sont très perceptibles, le mode « Normal » étant à privilégier en ville ou sur de longues distances, le « Sport » sera l’allié idéal sur petites routes sinueuses ou lorsqu’un surcroît de dynamisme est requis, quant au « Sport + », il se destine à ceux qui aiment un engin nettement plus pointu, avec à la clé des passages éclairs de vitesses (pour la boîte robotisée) ainsi qu’un antipatinage mis sur OFF (le correcteur de trajectoire reste branché, mais se montre moins intrusif) ….



Pour la motorisation, chantre du six cylindres en ligne, le constructeur bavarois s’est fait un devoir d’en équiper son dernier roadster et le choix s’est donc porté sur le diabolique 3.2 litres bi-turbo, fort de ses 343 chevaux et d’un couple de 400 Nm qui est accouplé à une boîte automatique à double embrayage comportant 7 rapports, un must . Bien évidemment, l’indispensable système Efficient Dynamics qui contribue tant aux performances qu’à la baisse des valeurs de consommation et d’émission vient renforcer la sobriété déjà exceptionnelle de cette mécanique . Puissante mais douce et souple, la Z4 3.5i s’accommode parfaitement d’un train de sénateur et ne martyrise aucunement les lombaires . Le moteur est d’une souplesse phénoménale et la boîte automatique si agréable qu’elle égrène imperceptiblement les rapports au rythme que vous aurez choisi, un roadster vraiment sympa pour cruiser en somme ....



Mais attention si vous choisissez le bouton « Sport+ », la bête se réveille, la Z4 3.5i nous fait alors étalage d’un potentiel impressionnant . L’adhérence est stupéfiante, et l’équilibre de cette voiture permet de se jouer des sinuosités du terrain . Le train avant est idéalement tranchant, la direction est donc vraiment précise et consistante, le tonitruant moteur formidable de linéarité délivre une puissance importante, bref, ce n’est que du bonheur ! Rajoutez à cela une boîte automatique intelligente en mode sport et très vive, et on n’est pas très loin du septième ciel automobile ! La conduite décapotée est encore plus gratifiante car les passagers peuvent alors profiter de la musicalité en 6 cylindres majeur incomparable pour un prix d’environ 60.000 euros, c’est donné ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur 6C – 3.2 Litres
  • Puissance 343 ch
  • Vitesse 250 km/h limité électroniquement
  • 0 à 100 : 5’’0
  • Poids 1450 Kg






La BMW Roadster Z4 M, c'est ça ...



JPBlogAuto