BRABUS BULLITT V12-6.3 S ….





En 1977, le génial entrepreneur germanique Bodo Buschmann fonde la société Brabus spécialisée dans la préparation de voitures pour les rendre plus sportives . Son but est de maximiser la performance du moteur en augmentant sa puissance et son couple . Il modifie également l'aspect extérieur et intérieur de la voiture ainsi que son équipement et ses options . La haute qualité de son travail fait que bien vite il est remarqué par Mercedes dont il devient un des préparateurs attitrés au même titre que AMG par exemple . Brabus réalise aussi des préparations pour d’autres marques comme Maybach ou même Smart ….



Si certains spécialistes dans le domaine du tuning s’amusent à construire des engins capables de dépasser les 400 km/h, Brabus lui se contente de construire les familiales les plus rapides du monde et les berlines les plus méchantes de la planète . Mercedes lui a donc confié sa berline Classe C de dernière génération dans le but de la dynamiser un peu et le résultat est largement à la hauteur . Chez Brabus le dicton maison dit que « rien ne vaut la cylindrée » et on a donc choisi le V12 Mercedes dont on a augmenté la cylindrée à 6.3 litres . C’est une bonne base qui gavé par deux turbo permet d’obtenir 730 chevaux à 5.100 tr/mn pour un couple titanesque ou dantesque (au choix) de 1.320 Nm disponible à partir de 2 100 tr/mn mais volontairement limité électroniquement à 1 100 Nm vu son importance . Pour supporter ce couple gargantuesque, on a fait appel a une boîte automatique à 5 rapports renforcée, et à un différentiel à glissement limité (40% de blocage) car la voiture est une propulsion, la Brabus Bullitt V12 6.3 S était née ….



Plus rien à voir avec une traditionnelle berline familiale, la Brabus Bullitt V12 6.3 S est en fait devenu une véritable GT Supercar . Évidemment, outre l’augmentation de cylindrée à 6.3l, le bloc moteur profite d’un vilebrequin spécial avec une course plus longue, les cylindres ont été élargis et accompagnés des pistons correspondants, les culasses et l’arbre à cames ont été revus, les 2 turbos profitent de tubulures d’échappement spéciales, le système de refroidissement a été optimisé en conséquence, l’ECU reprogrammé, le catalyseur se met au sport, et la ligne d’échappement est réalisée en acier inoxydable . Comme toute bonne préparation qui se respecte, de toute façon Brabus met toujours le paquet, la suspension sport est réglable et des barres anti-roulis sont montées à l’avant et à l’arrière . Côté système de freinage, se sont des disques perforés et ventilés de 380 mm avec étriers en alu à 12 pistons à l’avant (vous avez bien lu douze), et pour l'arrière de 360 mm avec étriers en alu à 6 pistons (quand même) qui prennent place derrière les jantes Monoblock S de 19 pouces montées sur des boudins Yokohama Advan de dimensions 265/30 à l’avant et 285/30 à l’arrière, ça freine pas, ça "soude" ....



Après avoir réalisé le tour de force d’implanter avec un chausse-pied une telle cavalerie dans la caisse de la Bullitt V12 6.3 S, on est en droit d’espérer des performances conséquentes, on ne sera pas déçu, vitesse maxi de plus de 365 km/h, accélération de 0 à 100 km/h en 3.9 secondes, de 0 à 200 km/h en 10.49 secondes et de 0 à 300 km/h en 24.5 secondes, c’est de la balle ! Les boucliers avant et arrière sont en fibres de carbone tout comme le becquet de coffre, le capot est en aluminium, l’auto est élargie de 60 mm via son nouveau kit et rabaissée via les bas de caisse latéraux . A l’arrière, on retrouve un diffuseur avec deux doubles sorties d’échappement chromées annonciatrices de tempête mécanique . L’aérodynamique a été étudiée en soufflerie pour maximiser l’appui, mais aussi afin de la rendre plus méchante à l’œil, quelle gueule, l’esprit du DTM n’est pas bien loin . A l’intérieur de la Bullitt V12 6.3 S rien n’est en reste, cuir, nubuck, alcantara, carbone, aluminium, logo V12 brodé sur les appuis-tête et barres de seuils de portes avec logo Brabus illuminé, la grande classe mais pour un prix de 348.000 euros quand même ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : V12 Biturbo
  • Cylindrée : 6.3 Litres
  • Puissance : 730 ch
  • Couple : 1320 Nm
  • Vitesse : 365 km/h
  • 0 à 100 : 3’’9
  • 0 à 200 : 10’’49
  • 0 à 300 : 24’’49






La Brabus Bullitt V12-6.3S, c'est ça ...



JPBlogAuto