CARDI CURARA V12-1998 ….





La firme "Cardi" est une de ces jeunes pousses directement issue de la nouvelle économie russe qui a vu le jour en 1991 quelques années après la chute du mur de Berlin et du socialisme pur et dur en pratique alors . Au début, l’activité est entièrement consacrée à la préparation et au tuning de grosses voitures luxueuses plutôt d’origine germanique . Sur ce marché russe émergeant, la société va vite rencontrer un certain succès qui par voie de conséquence va l’entrainer dans le secteur de la construction . C’est donc en 1998 que « Cardi » devient un petit constructeur indépendant et donc une véritable marque automobile . En fait, il ne s’agit plus de préparation mais de véritable transformation et reconstruction que réalise la nouvelle marque . Ses véhicules ont maintenant un look très personnel, qui ne ressemble plus à aucun modèle existant ….



Ce qui étonne en premier lieu en découvrant la Cardi Curara c’est son design particulièrement étonnant et singulier . La voiture semble avoir un aspect très novateur qui lui est propre et qui renforce l’idée de conception unique et personnalisée, pas du tout familier, et que peut-être vous ne verrez pas tous les jours dans la rue d’autant que seul un petit nombre d'exemplaire doit exister . C’est en fait un petit roadster cabriolet de deux places avec un design très avancé pour son époque . La face avant propose une grande bouche d’air centrale elliptique façon fer à cheval Bugatti, encadrée en haut par de larges phares rectangulaires et en bas par des grilles d’aération complétées par de plus petits phares ronds, un look ravageur . Un superbe capot légèrement bombé fini sur un saute vent ou mini pare brise incliné très élégant . L'arrière de la voiture plutôt fuyant et mince provoque un sentiment très spécial car il reprend un certain style en vigueur pour les sportives des années trente comme par exemple la roue de secours encastrée et affleurante . Ce superbe capot en arrondi se termine sur des feux arrières qui sont presque invisibles, encastré dans une seule fente qui court sur toute la largeur du véhicule ….



Sous cette robe insolite mais rafraichissante, la Cardi Curara cache en fait un châssis et des trains roulants freinage compris de BMW, du sérieux . Cette véritable propulsion est équipée d’un V12 BMW de 5,4 litres de cylindrée qui développe 326 chevaux à 7000 tours minutes, accouplé à un pont autoblocant à glissement limité et une boite de vitesse automatique robotisée RWD . Grâce à sa carrosserie entièrement en fibre de verre synthétique, le poids de ce petit roadster est maintenu dans une fourchette acceptable de 1250 kilos qui lui procure un rapport poids puissance assez intéressant . Fort de ces qualités, les performances de l’engin sont très convenables avec un 0 à 100 Km/h abattu en moins de 7 secondes et une vitesse maximum électroniquement limitée à 250 Km/h . Le montage et la finition de la voiture sont particulièrement soigné comme par exemple l’intérieur entièrement tendu d’un cuir rouge du plus bel effet et d’épaisse moquette de laine peignée . Le superbe tableau de bord est vraiment complet et les nombreux accessoires complètent la bonne impression d’ensemble à son volant ....



Ce qui range à coup sur la Cardi Curara dans la catégorie des supercars, c'est assurément ce look si particulier et novateur et son caractère particulièrement exclusif . Même si elle reprend de nombreux éléments châssis et mécanique de BMW, elle semble toutefois réunir tous les ingrédients d'une GT de rêve . Ne boudons pas notre plaisir, cette superbe et peu conventionnelle propulsion est très performante, luxueuse et confortable . D’ailleurs, tous les exemplaires de la petite série produite semblent déjà avoir trouvé preneur, même en Russie de qu’elle crise parlez-vous donc ? ...



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : V12
  • Cylindrée : 5,4 Litres
  • Puissance : 326 Cv
  • Vitesse : 250 km/h
  • Performances : 0 à 100 en 6’’5
  • Poids 1250 Kg






JPBlogAuto