CHRYSLER 300C HEMI SRT-8 ….





Pendant de très longues années, Chrysler était le troisième constructeur américain et aussi le troisième mondial . Reprise par Daimler-Benz en 1998, la firme a du s’habituer aux divers séismes économiques qui ont frappé le secteur automobile et a du subir une vente au plus offrant en 2008 . Depuis c’est la première grande marque à être gérée par un groupe financier (Cerberus) non issu de l’automobile qui dans l’espoir de toucher une partie de la manne financière promise par Washington a cédé 35% de ses actions à Fiat . Véritable symbole de la démesure américaine, la marque tente maintenant de donner le change à ses homologues allemandes au sang chaud, l’objectif est de développer dans sa gamme une famille de véhicules hautes performances, susceptible de renforcer son image élitiste, et surtout de s’immiscer dans la cour des plus prestigieux motoristes germaniques ….



Issue de l’Amérique la plus jubilatoire, celle des gros moteurs et de lignes baroques, l’ancestrale muscle car 300 C s’est vue offrir une version moderne survitaminée, un foudre de guerre taillé pour les grands espaces politiquement incorrect . La nouvelle Chrysler 300 C SRT-8 reprend en fait la même plate forme et les trains roulants de la Mercedes Classe E avec sous le capot, un moteur légendaire, un V8 HEMI de 6,1 litres de cylindrée cent pour cent américain, développant la bagatelle de 431 chevaux pour un couple de 58 mkg dès 4600 tr/mn . Du sérieux, c’est tout simplement LA Chrysler la plus puissante de l’histoire, ni plus ni moins . Dans cette version de la Chrysler 300C SRT-8, tout est fait pour la performance, notamment avec une boite automatique de 5 rapports à commande séquentielle dont on dit le plus grand bien . Pour encaisser une telle fougue, le châssis a été modifié avec des suspensions raffermies, tarage des amortisseurs revu, barre anti-roulis de plus gros diamètre, freins "Brembo" à quatre pistons montés sur chaque roue assurant la retenue des quelques deux tonnes de l’auto . Cette préparation va de pair avec un équipement de sécurité complet, comprenant un ESP, des coussins de sécurité à déploiement variable ainsi qu’un éclairage adaptatif au xénon ….



Côté design, la Chrysler 300 C SRT-8 conserve son allure singulière d’athlète endimanché, mais subit quelques retouches judicieuses qui lui procurent ce look spectaculaire . Cette berline de 5 mètres de long à la faible surface vitrée avec ce style brutal et massif présente un caractère indéniablement original . Son faciès vertical flanqué d’une grande grille de calandre évolue avec un nouveau déflecteur plus descendant qui intègre des prises d’air supplémentaires, tandis que des jantes de 20" spectaculaires chaussées de pneumatiques Goodyear issus de la F1, achèvent de personnaliser ce monstre des beaux quartiers . L'intérieur n'est pas en reste, puisqu'il peut être modifié à souhait dans tous les styles de couleurs possibles . Pour compléter le tout, des solutions hi-tech ont été adoptées comme par exemple le pédalier électrique ou un échappement hautes performances ainsi qu'une gestion électronique modifiée . Une très belle réalisation donc, qui en plus de perpétuer la vague neo-rétro actuelle, sublime le style et le caractère de la voiture . Les performances globales de la grosse berline de quasiment 2 tonnes sont quand même à la hauteur car elle atteint les 100 km/h en 5 secondes, abat le kilomètre départ arrêté en quelques 25 secondes et procure une vitesse de pointe électroniquement limitée à 275 km/h ....



Qui a dit que l'époque des Muscle Cars était révolue ? Avec la Chrysler 300 C SRT-8 la catégorie des supercars semble toujours de mise . Même si elle reprend de nombreux éléments Mercedes comme le châssis ou les trains roulants, sa mécanique spécifique lui procure des performances de véritable GT et elle semble réunir tous les ingrédients d'une supercar de rêve . Ne boudons pas notre plaisir, cette propulsion massive et brutale est très performante, bien équilibrée, souple et très confortable . La firme américaine réussit un joli pari, autant esthétique que performant . Ce coté agressif et sportif attire le regard, tout l’habitacle donne envie de s’y poser et de prendre le volant pour foncer sur les longues routes à bord de cette voiture qui risque de frapper même les esprits réfractaires à la firme US . Pour un tarif de l’ordre de 69.000 €, le rapport prix/performances de la Chrysler 300 C SRT-8 est quasi imbattable, y compris en Europe ...



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : V8
  • Cylindrée : 6.1 Litres
  • Puissance : 431 ch
  • Couple : 58 mkg à 4600 tr/mn
  • Vitesse : – 275 km/h
  • Performances : 0 à 100 : 5’’0
  • Départ arrêté : 1000 m en 25’’1






La Chrysler 300 C SRT-8, c'est ça ...



JPBlogAuto