FACEL VEGA HK 500 ….





Dans les années 40, la firme Facel Mettalon est une entreprise sidérurgique française spécialisée dans l’emboutissage en acier inoxydable de pièces en tout genre . Elle est si réputée dans cette spécialité qu’elle à dans ses clients de grandes firmes automobiles de l’époque comme Ford, Panhard, Delahaye ou même Simca . C’est à cette époque que J.C. Daninos, le frère du célèbre écrivain du même nom, décide de racheter cette entreprise qui constitue un bon début pour ses projets . Finalement en 1954, Daninos lance sa propre société de construction automobile Facel Vega avec la ferme intention de produire des voitures de luxe françaises . Pendant 11 ans, soit jusqu’en 1965 date de la cessation de la marque, 3000 voitures ont vu le jour . Belles, luxueuses, puissantes, chères, on peu citer les Facel Vega FV1, Facellia, Excellence, HK2, Facel 6 ….



Annoncée au printemps 1958, la Facel Vega HK 500 fait sa première apparition publique au salon de Paris au mois d’octobre . Ultime évolution de la génération des coupés FV, la HK 500 en est la version la plus aboutie pour deux raisons, elle apparaît comme la plus performante, et son système moderne de freinage (à quatre disques) se hisse enfin à la hauteur . Pourtant, sa carrosserie ne diffère guère de l’ancienne FV3 B dont elle dérive, mais elle se reconnaît à ses fameuses roues à rayons Rudge à serrage central . D’un aspect très sobre, le design paraît toujours d’actualité de nos jours, même si le caractère panoramique du pare-brise semble outrancier . Naturellement, la HK 500 jouit de la remarquable finition qui caractérise les Facel Vega par rapport à ce que propose la concurrence . L’intérieur est véritablement soigné et luxueux tout en cuir et moquette épaisse, l’instrumentation est abondante et bien disposée . De plus, elle reçoit en option une direction assistée, des vitres teintées électriques et des jeux de valises sur mesure, luxe suprême à l’époque la bagagerie était très en vogue pour voyager ….



La principale nouveauté de la Facel Vega HK 500 tient en fait à son énorme moteur Chrysler Typhoon V8 de 6,3 litres de cylindrée, qui délivre 390 chevaux et un couple plus que généreux . La transmission est proposée en deux versions, soit une boîte à vitesses mécanique Pont-à-Mousson à 4 rapports synchronisés, soit une boîte automatique Chrysler Torqueflite à 3 vitesses synchronisés, le tout accouplé à une transmission aux roues arrières . Un bon châssis rigide et des suspensions bien étudiées procurent une bonne tenue de route à la voiture . La sécurité de la Facel Vega HK 500 est mise en avant car c’est l’une des premières GT à proposer quatre freins à disques sur toutes les roues, pas si courant à l’époque et gage d’un freinage meilleur . Dans cette définition, la voiture atteint, voire dépasse, les 235 km/h, ce qui lui permet de revendiquer le titre de coupé quatre places le plus rapide du monde. La performance sera authentifiée par le Royal Automobile Club de Belgique en octobre 1960 lorsque, sur une autoroute belge dégagée pour la circonstance, le journaliste et pilote Paul Frère est chronométré au volant d’une HK 500 à 237,154 km/h ....



Ce qui range à coup sur la Facel Vega HK 500 dans la catégorie des supercars, c'est l’élégance française alliée aux qualités du V8 américain . Ces superbes GT vont séduire une clientèle de riches privilégiés américains ou le gotha du showbiz comme Ava Gardner, Frank Sinatra, Romain Gary ou même Ringo Star . Une bonne partie de la production sera exportée aux Etats-Unis et avec 450 exemplaires construits en trois ans, la HK 500 signe une brillante réussite commerciale, qui en fait le modèle Facel V8 le plus produit . Malheureusement la fabrication cessera à l’automne 1961 quand la voiture s’effacera au profit de la nouvelle Facel II, et ensuite la marque cessera définitivement son activité en 1965 ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : V8 Typhoon
  • Cylindrée : 6.3 Litres
  • Puissance : 390 Chevaux
  • Vitesse : 237 km/h
  • 0 à 100 : 7’’5
  • 0 à 200 : 33’’0






La Facel Vega HK 500, c'est ça ....



JPBlogAuto