GDT SPEEDSTER ….





Gene Dickirson, ingénieur retraité du constructeur américain Ford, fonde en 2000 avec huit autres ingénieurs du géant américain, retraités comme lui, le consortium GDT (Gene Dickirson Team) pour fabriquer des voitures sportives de grand tourisme . Installé à Détroit dans le Michigan, la petite société présente son premier bébé, tout simplement baptisé "GDT Speedster". Un exemplaire unique, au style peu inspiré mais à la mécanique alléchante qui fait des infidélités à Ford puisque les soubassements et les trains roulants proviennent de chez Chevrolet . La devise de la maison est : « Pourquoi réinventer la roue alors qu’il est vraiment plus simple et beaucoup moins couteux de la moderniser » ….



L’étude de cette GDT Speedster a en fait commencé plusieurs années avant que Gene Dickirson prenne sa retraite de chez Ford . Basé sur la Chevrolet Corvette, ce Speedster reprend la transmission, le berceau moteur et les points d’encrage de la suspension mais sur un châssis maison beaucoup plus rigide et plus épais qui supporte une carrosserie entièrement en fibre de verre très légère, le tout affichant un poids total de 1470 kilos . En fait sur ce châssis moderne et robuste, les organes mécaniques principaux sont connus et éprouvés et donc fiables puisqu’il s’agit de ceux de la Corvette C4 de 1994 sur lequel on a greffé cette carrosserie en résine genre cabriolet au style assez peu conventionnel qui lui confère ce look si particulier et assez insolite ….



Pour ce qui est de la mécanique de la GDT Speedster, l’intention première étant d’obtenir une GT sportive, le choix s’est donc porté sur un gros bloc V8 de 5,7 l de cylindrée qui développe 300 chevaux à 5000 tours minutes pour un couple de 461 Nm à 3600 tours minutes . Les performances sont donc à la hauteur d’autant qu’avec un poids de moins d’une tonne et demi la cavalerie n’a pas trop de mal . La boîte de vitesse est une boîte automatique Hydramatic à quatre rapports . Evidemment, un différentiel autobloquant est de la partie, pour distribuer la puissance aux roues arrières . La voiture est équipé de roues en alliage de 18 pouces avec des pneus de 285/35 aux roues avant et 335/30 aux roues arrières ce qui lui procure avec son centre de gravité assez bas une tenue de route enviable . Ainsi équipé, le bolide atteint la vitesse de pointe respectable de 275 km/h et abat le 0 à 100 en 5,5 secondes ....



Les instruments de bord de la GDT Speedster ainsi que son aménagement intérieur et son confort on fait l’objet de soins particuliers . Ainsi, l'ajustement et la finition de la voiture est au-delà d'une production normale de série, une qualité qui peut être attribuée à la préparation minutieuse de chacune des 2000 nouvelles pièces créées spécialement pour la voiture parfois par la conception assistée par ordinateur . Bref, même si la bête reprend de nombreux éléments Chevrolet, le bouchon d’essence d'une Mustang Bullitt, les charnières de portes sont d'une Ford F-150 ou le pare-brise d'une Jeep Cherokee, elle semble pourtant réunir tous les ingrédients d'une GT supercar, c’est une propulsion performante, bien équilibrée, souple et confortable pour un tarif de l’ordre de 300.000 € ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : V8
  • Cylindrée : 5.7 Litres
  • Puissance : 300 ch
  • Vitesse : 275 km/h
  • Performances : 0 à 100 en 5’’5






La GDT Speedster, c'est ça ...





JPBlogAuto