GUMPERT APOLLO SPEED ….





Roland Gumpert est un de ces techniciens assez géniaux bien connu des amateurs de sport automobile car il fut pendant de longues années directeur du service compétition chez Audi . Il a notamment oeuvré à l'époque des invincibles Quattro en rallye puis plus récemment en DTM et en IMSA . Désireux de travailler sur des machines encore plus radicales, il a commencé en 2002 à plancher sur un projet de GT Supercar avant de créer en 2005 sa propre structure afin de construire une voiture ultra performante dont le design n'intègre aucune préocupation esthétique classique, seule compte pour lui l'éfficacité ....



Présentée au dernier Salon Automobile de Genève, la Gumpert Apollo Speed invite aux balades les plus folles dans l'espace extragalactique car il ne lui manque que des ailes pour vous donner la sensation de pouvoir vous emmener sur la lune . Au premier regard, on pourrait même croire à un nouvel opus d'un film de science fiction, une suite de Star Wars ou le dernier James Bond, mais pourtant il ne s'agit que d'un vaisseau du bitume, une de ces navettes sur roues qui vous donne l'impression de devoir être pilotée avec un casque de cosmonaute après avoir passé votre permis de conduire du côté de la Nasa car l'engin est une de ces voitures les plus radicales du monde, l'apologie du sans compromis . C'est une voiture à l'aérodynamique si efficace avec tellement d'appui qu'elle est théoriquement capable de rouler à l'envers sur la voûte d'un tunnel ....



La Gumpert Apollo Speed c'est tout d'abord un moteur et quel moteur . L'équipe a en fait choisi de retravailler un bloc V8 Audi de 4,2 litres de cylindrée auquel on a greffé deux turbos afin de porter sa puissance à 800 chevaux et son couple à 900 Nm (camionesque). Le châssis est bien sur à la hauteur et avec sa monocoque en carbone et aluminium, elle ne dépasse pas 1200 kg ce qui lui permet des performances allucinantes avec moins de 3 secondes pour le 0 à 100 km, moins de 9 secondes pour atteindre le 200 km/h et une vitesse de pointe de l'ordre de 360 km/h, un véritable missile . Pour compléter ce tableau idyllique, une boîte à six vitesses séquentielle robotisée a été choisie et un système de freinage capable de stopper un Airbus a été monté . Comme il ne s'agit pas d'une transmission intégrale mais d'une simple propulsion, d'énormes pneus sont installés en 255/35 à l'avant et 345/35 à l'arrière sur des jantes alu de 19 pouces le tout garantissant une tenue de route enviable à la Gumpert Apollo Speed ....



Ce qui range à coup sur la Gumpert Apollo Speed dans la catégorie des supercars, c'est l'utilisation du carbone pour sa coque . Montée sur un châssis pourvu d'un arceau cage, la carrosserie en carbone participe pour beaucoup au poids réduit, et au prix exorbitant de la voiture . Les trains roulants en quadrilatère sont forgés en aluminium . Bref, même si l'engin reprend une motorisation Audi, elle semble réunir tous les ingrédients d'une GT Supercar de rêve . Ne boudons pas notre plaisir, cette propulsion atypique est très performante, très équilibrée, et vraiment exclusive . Du coup malgré son tarif de l’ordre de 350.000 €, le rapport prix/sensations est vraiment alléchant pour les plus fortunés d'entre vous qui chercheraient un véhicule d'exception capable de leur procurer de véritables sensations ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : V8 Biturbo
  • Cylindrée : 4.2 Litres
  • Puissance : 800 Ch
  • Couple : 900 Nm
  • Vitesse : 360 km/h
  • Performances : le 0 à 100 en 2’’9
  • Accélération : le 0 à 200 en 7’’9






La Gumpert Apollo Speed, c'est ça ...





JPBlogAuto