Cet été la marque française Citroën fêtait son 90° anniversaire . En effet le tout premier modèle de la marque , la 10 HP est sorti de production en Juillet 1919 . Le bouillant André Citroën, talentueux ingénieur Polytechnicien après avoir fabriquer des munitions pour l’armée pendant la première guerre mondiale a transformé ses vastes usines du Quai de Javel en chaîne de production automobile à l’image de ce qu’il avait découvert lors d’un voyage aux Etats Unis à Détroit chez un certain Henry Ford . Sitôt l’armistice signé en 1918, il décide donc de transformer son usine d’armement en usine de montage d’automobile, mais pas n’importe quelle automobile, non une vraie voiture pratique pour le travail mais aussi pour la famille et produite en grande série avec un cout limité . Son choix va se porter sur une 10 chevaux conçue par Jules Salomon le père des anciennes Zèbre ….

Les temps sont durs car sur les 155 marques qui existaient avant guerre, il n’en reste plus qu’environ 80 et il faut se démarquer pour réussir . Alors que les autre fabricants ne vendent à l’époque qu’un châssis qu’il faut carrosser, chausser, équiper de phares, etc …, Citroën propose quant à lui une voiture de grande série toute équipée et livrée avec sa carrosserie, son éclairage, un démarreur électrique en lieu et place de la manivelle, 5 roues chaussées de pneumatiques et tous les équipements vendue clés en mains pour environ 7.000 francs . Brillant ingénieur, André Citroën est aussi un petit génie de l’organisation qui invente tous les services que le commun des mortels connaît aujourd’hui . Ainsi il met en place un réseau de distribution et de réparation de 1400 agents en France dès 1923 . Il invente les essais gratuits, les catalogues de pièces détachées, les dictionnaires techniques de réparation, la première révision gratuite, la garantie d’un an, l’échange-standard, la vente à crédit ou même la première agence de location de voitures . Le succès commercial de la Type A puis de la B 2 s’étendant à l’étranger, il met en place des succursales puis des usines un peu partout en Europe et même en Algérie ou en Indochine ….

Le patron du Quai de Javel est aussi un génie de la communication qui dès 1928 investi la presse écrite en achetant une pleine page dans les 100 plus grands journaux français . La radio l’intéresse aussi et il récompense la meilleure chanson écrite sur Citroën au travers d’un jeu concours . Même le cinéma sera utilisé pour la diffusion de films sur les Croisières noire et jaune ou sur les crash-tests . Il inonde également toutes les routes de France de panneaux de signalisation et de panneaux indicateurs habillement marqués « Don de Citroën » . Mais le coup publicitaire magistral qui va marquer tous les esprits est l’illumination de la tour Eiffel par 250.000 ampoules qui dessinent le nom de Citroën et qui va durer de 1925 à 1935 . Pour assouvir ses idées publicitaires les plus folles, André Citroën fera appel à des artistes renommés, à des agences célèbres ou à des dessinateurs talentueux, on peu citer en vrac Savignac, André François, Mich, Pierre Louys, Wallace & Draeger, Jacques Esterel, Pierre Jahan, Claude Roy, André Martin, Guy Féteau, Géo Ham ou Jacques Séguéla . Voici quelques exemples de ces affiches ….










La publicité chez Citroën, c'est aussi ça ...



JPBlogAuto