LOTUS EXIGE - S 260 ….







Fondée en 1948 par le génial Colin Chapman, la marque Lotus, expression même du minimalisme automobile triomphant est montée en gamme au fil des ans pour finalement atteindre la Formule 1 et y obtenir des résultats assez fabuleux dont sept titres de Champion du monde des pilotes . Parallèlement la production de voitures de série n’a jamais cessé malgré la prise de contrôle de GM entre 1986 et 1996 puis le rachat depuis par le malaisien Proton . La firme se porte bien avec sa gamme de sportive attrayante et son bureau d’étude poursuit ses travaux pour des marques comme Chrysler, Aston Martin, Renault, Tesla et même des constructeurs chinois . Si on a tous en mémoire l’inoubliable Seven, les modèles actuels se nomment Elise, Europa, Eleven, Exige, Evora ….



La Lotus Exige S 260 est la version routière la plus radicale présentée au catalogue depuis 2005 et mise à jour chaque année . De voiture exclusivement réservée à la compétition, elle est devenue depuis 2008 un modèle à part entière régulièrement homologué CEE, destiné soit aux compétiteurs, soit aux amateurs désirant également utiliser leur voiture sur route . La version 2010 de la Lotus Exige S 260 apporte plusieurs évolutions significatives, (et c'est assez rare pour être noté) sans augmentation du prix de vente . La plus importante de ces évolutions est un abaissement du poids de 38kg pour atteindre désormais 890kg avec tous les pleins faits . L’usage du carbone pour plusieurs éléments de carrosserie (l'aileron arrière, le couvercle de coffre arrière, le toit, les ouvrants de capot avant, la lèvre de spoiler ainsi que les prises d'air latérales et même les sièges baquets enveloppants) ont permis une nette réduction du poids tout en conservant le faux-châssis arrière en acier allégé ….



La Lotus Exige S 260 est une véritable sportive qui propose des suspensions avec amortisseurs réglables désormais fournis par Bilstein montés avec des ressorts Eibach . La barre anti-roulis renforcée est réglable ainsi que les barres de parallélisme arrière . Le freinage est assuré en série par 4 disques ventilés (308mm à l'avant et 282 mm à l'arrière) pincés à l'avant par des étriers à 4 pistons fournis par AP Racing, et des étriers flottants Brembo à l'arrière, le tout équipé de plaquettes Pagid type RS14 . L'ABS spécialement optimisé pour la course est conservé . Les roues sont équipées de jantes ultra légères à 12 branches en aluminium forgé, supportant des pneus Yokohama A048R LTS de dimensions (195/50 6.5J R16 avant et 225/45 8J R17 arrière). A l’annonce de toutes ces caractéristiques techniques on se dit que c’est une voiture de course et pourtant un certain confort est proposé (vitres électrique, insonorisation renforcée, verrouillage centralisé, climatisation, finition alcantara, etc …) mais en option à la demande ce qui permet au final d’avoir une GT sportive de route ....



Côté mécanique, la Lotus Exige S 260 est équipée de la toute dernière version de l'électronique Lotus incluant le launch control et l’anti-dérapage électronique réglable . La transmission est inchangée par rapport à la version 2008 et propose une boîte 6 vitesses d'origine Toyota . Le bloc moteur est lui aussi d’origine Toyota puisqu’il s’agit du 1.8 litres VVTI turbo qui développe 260 Chevaux 8000 trs/mn et 24,1 m.kg à 6000 trs/mn . Avec son poids plume de 890 kilos, inutile de vous préciser que les performances sont plus que correctes, en fait elle la vitesse de pointe atteint les 247 km/h et le 0 à 100 km/h est effectué en 4,1 s . Bref, même si la Lotus Exige S 260 reprend de nombreux éléments mécaniques Toyota, elle semble réunir tous les ingrédients d'une supercar de rêve qui ne consomme que 8,5 litres et n'émet plus que 199 g de CO2 par km, mais pour un tarif de l’ordre de 68.000 € quand même, sans doute le prix du carbone ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : V4 Turbo
  • Cylindrée : 1.8 Litres
  • Puissance : 260 chevaux à 8000 t/mn
  • Couple : 24,1 m/kg à 6000 t/mn
  • Vitesse : 247 km/h
  • Accélération : Le 0 à 100 en 4’’1






La Lotus Exige S 260, c'est ça ...





JPBlogAuto