MAZDA 3 MPS ….







Un des plus importants groupe industriel japonais s’installe en 1920 à Hiroshima en choisissant un nom perse (celui de la déesse de la lumière) Mazda . A partir de 1960, il s’attaque au secteur de l’automobile d’abord avec des petits véhicules puis petit à petit avec une gamme complète . Comme plusieurs autres marques, Mazda a misé à une certaine époque sur le moteur rotatif qui lui a d’ailleurs rapporté une victoire aux 24 heures du Mans en 1991 . La firme est toujours de nos jours une des rares qui continue à exploiter cette technologie sur un modèle de route la RX-8 . Longtemps sous contrôle de Ford jusqu’à quasiment 40% de son capital, la firme a depuis racheté son indépendance en ne laissant que 13% des actions au géant de Détroit afin de garantir des synergies techniques et l’ouverture sur le marché américain . Si de nos jours elle est plus particulièrement connue pour continuer à produire un petit roadster façon années 60 la MX-5, elle fabrique aussi une petite compacte à tendance sportive ….



Récemment détrônée par la sulfureuse Ford Focus RS, la Mazda 3 MPS a longtemps été la seule compacte du marché à passer plus de 260 chevaux sur son seul train avant, une véritable prouesse technique . Pour cette nouvelle génération Mazda a travaillé sur l’efficacité et pour cela les ingénieurs ont apporté de nombreuses modifications d’ordre technique . Celle qui fût la traction la plus puissante du marché revient avec une tenue de sport plus bling-bling, mais en fait elle est plus légère, plus propre et plus efficace que son illustre prédécesseur . Par souhait de la clientèle qui reprochait à l’ancienne sa trop grande discrétion, le caractère sportif est maintenant plus distinctif à l’image de ce capot travaillé sur lequel repose une énorme prise d’air . Les flancs sont plus marqués, l’échappement devient double, le bouclier est redessiné et le becquet plus imposant pour une question d’aérodynamique . Afin de bien se différencier de la version précédente, la MPS hérite d'une calandre avant pentagonale plus imposante et de dimensions extérieures qui lui confèrent une allure plus ramassée et empreinte de sportivité ….



Comme son design le laisse deviner, la Mazda 3 MPS est du genre agressive . Cette nouvelle mouture reprend le bloc mécanique de la précédente version, soit une véritable bombe sous le capot puisque le quatre cylindres développe une puissance de 260 chevaux, répondant à la moindre sollicitation de la pédale d'accélérateur grâce à son couple impressionnant de 380 Nm disponible dès 3.000 tr/min . Plus légère et plus aérodynamique que sa devancière et dotée d'une mécanique au rendement optimisé, la MPS accélère de 0 à 100 km/h en seulement 6,1 secondes et atteint en toute facilité les 250 km/h . Pour faire passer une telle puissance sur le seul train avant, elle ne fait pas appel à un attirail électronique castrateur, son arsenal de mesures est raisonné . La caisse reçoit quelques renforts de structure, les suspensions ont été renforcées sans excès et les pneus sont des 225/40 . En fait elle reçoit un autobloquant hi-tech vraiment efficace, mais qui n'a pas la violence du "Quaife" de la Focus RS . La puissance passe très bien au sol malgré les accélérations endiablées du moteur. Les remontées de couple dans la direction son modérées, et l'auto n'a vraiment rien d'une sportive rétive . Bref, la MPS, que l'on attendait aux tournants, les négocie avec un talent remarquable et on peut profiter sans nuances des performances de cette traction vraiment surprenante ....



La Mazda 3 MPS offre donc des performances de haut niveau avec 6.1 s au 0 à 100 km/h et 250 km/h en pointe sur autoroutes allemandes elle « enrhume » toute la concurrence à commencer par sa plus proche rivale dans ce créneau, l'Alfa GTA et ses 250 chevaux, Banzaï ! Pourtant la MPS est utilisable au quotidien grâce à un confort de suspension très acceptable et un équipement très complet . Le système audio Bose, l'ordinateur de bord, l'Esp, le DSC (entièrement déconnectable), l’aide au stationnement, la surveillance de la pression des pneus, sont ainsi proposés en série . L'habitacle fait preuve de soins particuliers avec des sièges sports plus enveloppants et quelques logos rouge MPS disposés de part et d’autre, ainsi que quelques touches d’aluminium (pédalier, leviers, volant) . La finition reste sérieuse et les plastiques deviennent plus séduisants, à l’image des garnitures façon graphite . Enfin, cerise sur le gâteau, la MPS est proposée en France à un prix défiant toute concurrence de 27.500 euros, c'est quasiment le tarif d'une Mégane RS moins puissante de 35 ch . La Mazda 3 MPS s'affiche donc sans complexe comme le meilleur rapport prix/performances/prestations dans la catégorie des sportives compactes ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : 4 cylindre en ligne turbo
  • Cylindrée : 2.3 Litres 16 soupapes
  • Puissance : 260 chevaux
  • Couple : 380 Nm disponible dès 3.000 tr/min
  • Vitesse : 250 km/h
  • Accélération : Le 0 à 100 en 6’’1
  • Boîte : 6 vitesses manuelle






La Mazda 3 MPS, c'est ça ...





JPBlogAuto