NISSAN 370 Z ….







Nissan est un important groupe industriel japonais dont l’une des branches à commencé à commercialiser des automobile sous la marque Datsun . A partir de 1984, les Datsun deviennent des Nissan par stratégie commerciale car le groupe accentue sont implantation aux Etats Unis et en Europe . Vers la fin des années 90, de graves difficultés financières conduisent le groupe vers une alliance avec Renault qui détient aujourd’hui 44 % du capital du japonais . La gamme du constructeur est plutôt axée sur des berlines familiales et des 4X4, mais quelques sportives sont aussi proposées . Présenté en 1969, le coupé Nissan / Datsun 240Z se distinguait par son excellent rapport prix / performances . Il sera suivi par deux générations de 300ZX (1984-1996) qui ne tiendront pas les mêmes promesses en matière de tarifs, ce qui poussera de nombreux clients américains à se désintéresser de ces modèles . Nissan en tirera les conclusions et stoppera la production de la série Z à la fin des années 90, en même temps que Toyota renonçait a la Supra ….



Avec la renaissance du blason Z en 2002, Nissan a retrouvé l'esprit du 240Z en proposant un modèle exclusif, décliné en coupé ou en roadster et affiché à un tarif très concurrentiel au regard de ses performances . La série Z fêtera bientôt ses 40 ans avec la nouvelle Nissan 370Z qui reprend les ingrédients qui ont fait son succès, une ligne agressive, un comportement routier ludique et un V6 aussi puissant que mélodieux . Symbole de la renaissance d'un constructeur sauvé des eaux par Renault, la 370Z revient jouer sérieusement les trouble-fêtes dans la catégorie des coupés sport . Dans le cas d'une voiture de sport, et plus particulièrement de l'enfant chéri d'une marque, le retour aux sources est habituellement une excellente chose . Pour ce qui est de la nouvelle 370Z, l'effet boomerang semble avoir porté ses fruits . Le retour aux sources se manifeste en premier lieu sur les lignes générales, plus courte, plus basse et plus large, la 370Z revient aux origines des premières Z . Le long capot et le plongeon de la ligne de toit après le pare brise augmentent l'effet autrefois associé à la lettre mythique . En matière d'esthétique, l'allure est accrocheuse et ne déborde surtout pas dans l'excès malgré des éléments comme le double échappement et les clignotants latéraux . Il est clair que le tape-à-l'oeil ne fait pas partie du projet, et c'est tant mieux. Nissan a conçu un coupé qui ne cherche pas à faire tourner les têtes, mais bien à procurer d'excellentes performances au conducteur ….



Si le style extérieur de la Nissan 370Z se trouve dans la continuité de celui du 350, l'habitacle est totalement inédit . Plus cossu et mieux fini, cet intérieur rompt avec l'idée d'une sportivité sans concession au bénéficie du confort et de la modularité, un plus pour les longs trajets . L'intérieur a fait un pas de géant par rapport à l'ancienne génération et à ses plastiques . Sans tomber dans le grand luxe, on retrouve un certain nombre de commodités qui agrémentent la vie comme le système de navigation, l'ordinateur de bord ainsi que toutes les autres technologies modernes comme la climatisation automatique, des essuie-glace et phares à allumage intelligent, la connectivité Bluetooth, le lecteur MP3 et ses huit haut-parleurs Bose, des sièges électriques chauffants en cuir Orange Racing . La direction se manipule du bout des doigts, très légère, toujours très précise et vraiment dynamique . La suspension travaille efficacement en maintenant toujours la voiture stable et bien amortie . Les entrées en virage sont très directes et pratiquement sans roulis grâce au système d'antiroulis . De plus, le centre de gravité est abaissé, ce qui contribue à fixer la voiture au sol . Ce souci du détail qui émane de la voiture est certainement digne de la longue lignée des Z ....



La principale innovation de la Nissan 370Z se nomme SynchroRev Match . Ce procédé exclusif ajuste le régime moteur aux passages des rapports de la boîte de 6 vitesses mécanique ou en option 7 vitesses automatiques avec palettes au volant . Il en résulte une meilleure réponse à l'accélération et au rétrogradage, avec moins d'à-coups et une meilleure motricité . Cette transmission est accouplée à un moteur V6 de 3,7 litres de cylindrée qui développe 331 chevaux à 7000 t/mn pour un couple de 366 Nm à 5200 t/mn . Au regard du poids maitrisé de l’engin, les performances sont à la hauteur avec une vitesse de pointe électroniquement limitée à 250 km/h et un 0 à 100 abattu en 3,5 secondes . Le freinage est à la hauteur des performances avec des disques de 355,6 millimètres (14 pouces) à l'avant et de 350,52 millimètres (13,8 pouces) à l'arrière, la pression s'exerce grâce à 4 pistons par disques . La tenue de route est exemplaire et la voiture s'accroche à la route tout en étant confortable, la rigidité de la suspension ne contrefait en aucun cas les aptitudes routières . La maniabilité est incroyable, et l'équilibre des masses est maîtrisé pour le bénéfice de la conduite sportive . Proposée en deux configurations, Touring et Sport, la Nissan 370Z s'affiche à 41.000 euros et culmine à 46.000 euros toutes options comprises, un prix vraiment très attractif comparé à la concurrence ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : V6
  • Cylindrée : 3.7 Litres
  • Puissance : 331 chevaux à 7000 t/mn
  • Couple : 366 Nm à 5200 t/mn
  • Vitesse : 250 km/h limitée
  • Accélération : Le 0 à 100 en 3’’5






La Nissan 370Z, c'est ça ...





JPBlogAuto