NSU R0 80 ….







C’est en 1880 en Allemagne à Neckarsulm que le mécanicien Christian Schmidt fonde la « Neckarsulmer Strickmaschinen Union » dont les initiales donneront la marque « NSU » . Vers 1905, les premières voitures de la marque feront leur apparition et tous ces modèles connaitrons une grande diffusion même à l’étranger car ils étaient gage de robustesse et d’économie . Des variantes sportives furent aussi produites comme la fameuse NSU Prinz TT jusqu’en 1969 ou la firme fusionne avec le groupe Volkswagen . A partir de 1957, la firme a commencé à travailler sur le moteur rotatif Wankel et elle finira par le produire en série en 1963 . Dans une Allemagne en plein miracle économique, le temps n'est plus aux voitures populaires à tel point que même, les ventes de la VW Coccinelle commencent à s'essouffler ! "NSU" doit franchir une nouvelle étape car cantonnée jusqu'à présent dans la production de petites voitures à moteur arrière, la marque de Neckarsulm voit sa part de marché s'effriter chaque année un peu plus . En pariant sur une technologie qui est encore au stade du développement et donc loin de la maturité, "NSU" risque gros, mais a-t-elle vraiment d'autres choix ? ….



En 1967, au salon de Frankfort, un peu à l'écart des imposants podiums des grands constructeurs où les surprises sont alors très rares, la modeste firme "NSU" bouleverse cette douce quiétude en dévoilant une berline révolutionnaire . Le simple énoncé de son nom reflète toutes les ambitions de la marque : Ro pour rotatif et 80 pour symboliser la voiture des années 80 . La démarche peut sembler prétentieuse, mais elle est surtout follement audacieuse . Les résultats très positifs (notamment en ce qui concerne l'usure) du spider Wankel incitèrent "NSU" à développer un nouveau modèle doté d'un moteur Wankel à deux rotors, d'une cylindrée globale de 1000 cm3 et d'une puissance de 115 cv à 5 500 tr/mn, la NSU R0 80 était née . Véritable GT pour l’époque, cette berline à six places, à la différence des modèles plus petits, était une traction avant dotée d'une boîte semi-automatique à trois rapports avec convertisseur de couple . Sa carrosserie rompait avec le style "NSU" habituel car plus spacieuse et surtout beaucoup plus aérodynamique, ce qui contribuait à faire de cette voiture un modèle très compétitif capable de dépasser facilement les 180 km/h. Disposé en porte-à-faux avant et alimenté par deux carburateurs Solex, ce moteur Wankel à double rotor disposant d’un couple de 16.7 mkg à 4500 tr/mn affiche une bien une grande souplesse ….



"NSU" voulant un écrin parfait pour mettre en valeur son moteur rotatif a choisit les solutions techniques parmi les plus sophistiquées de l'époque, traction avant, suspension à quatre roues indépendantes, quatre freins à disque, direction assistée, rien n’est laissé au hasard . La NSU R0 80 est moderne dans le moindre détail et en avance sur son temps avec des équipements encore peu habituels comme une lunette dégivrante, des feux de recul ou encore un siège conducteur réglable en hauteur. Et puis, la Ro80 est belle, aussi longue, mais plus racée qu'une BMW ou une Mercedes, ses rivales de l'époque, elle innove avec sa silhouette en coin . Une solution inédite alors, mais traitée avec beaucoup d'élégance qui lui permettra ne jamais faire réellement son âge, sa ligne sera même reprise pour la future Audi 80. En outre, le confort de conduite et l'absence de vibrations permettaient d'affronter brillamment et sans fatigue de longs trajets à vitesse élevée . La voiture était maintenant tout à fait sûre, rapide et confortable, la carrosserie et l'habitacle, bénéficiant tous deux d'une finition de qualité . Il y a 45 ans, on pouvait vraiment dire que c’était une GT de classe ....



Fort bien accueillie par la presse car elle sera élue et donc couronnée voiture de l'année 1967, la NSU Ro80 doit maintenant convaincre le public . En dépit d'un tarif élevé, elle remporte pourtant un vif succès . Son caractère innovant, son excellent comportement routier, son confort et son silence d'utilisation font l'unanimité . Modèle d’exception, voiture différente, voire à part, la NSU RO 80 à moteur rotatif Wankel représente un jalon dans l’histoire de l’automobile . Ambitieuse technologiquement comme du point de vue esthétique, elle incarne un audacieux parti pris d’innovation qui avec le recul fait honneur à ses concepteurs . NSU n’existant plus, Citroën avait un temps poursuivi l’aventure du moteur rotatif, mais de nos jours seul Mazda continu à proposer ce genre de moteur dans sa gamme ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : bi-rotor a double chambre
  • Cylindrée : deux chambres d'un volume de 497,5 cm3
  • Puissance : 115 chevaux à 5500 tr/mn
  • Couple : 16.7 mkg à 4500 tr/mn
  • Vitesse : 185 km/h
  • Accélération : Le 0 à 100 en 12''8
  • Performance : Le 1000 m D.A en 35’’4






La NSU RO 80, c'est ça ...





JPBlogAuto