PUMA GTS ….







Le Brésil est plus connu pour ses footballeurs géniaux du genre "Pele ou Ronaldo" ou ses fameuses plages et sa samba, que pour son industrie automobile et encore moins ses voitures sportives . En fait, il faut savoir que pendant plusieurs décennies, le brésil avait adopté une réglementation très stricte qui devait restreindre les importations et donc encourager la production automobile nationale . Cette législation a engendré la création de petits constructeurs locaux comme la « Sociedade de Automoveis Luminari » dont les origines remontent à 1962 à Sao Paolo ou un italien expatrié dénommé « Gennaro Malzoni » met en place la construction d’une petite berlinette sportive à moteur arrière DKW construit sous licence . A partir de 1968 et suite au rachat au Brésil de DKW par Volkswagen, la société adopte les composants mécaniques et les moteurs VW et du coup change de nom pour devenir « Puma Veiculos e Motores Ltda » ….



La Puma GTS est communément appelé « la plus grande voiture de sport "inconnue" du monde " . En effet les collectionneurs connaisseurs ont vite repéré cette berlinette insolite et méconnue qui a des allures de GT Italiennes sans avoir la même célébrité . La voiture fut commercialisée sous la marque Puma à partir de 1966 et au fil des ans et des versions sera déclinée en coupé, en roadster et en cabriolet . Basée sur un châssis et des trains roulants de VW, la carrosserrie est en fibre de verre . Stricte coupé 2+2 avec moteur en porte à faux arrière, elle offre une ligne harmonieuse très réussie dans la droite lignée des meilleurs stylistes italiens . Campée sur de belles jantes aluminium, elle a un look agréable même en version cabriolet et offre, surtout à l’époque, une alternative intéressante pour qui cherche ce genre de voiture. L'ultime évolution de cette lignée fut construite jusqu'en 1985, année de la fermeture, elle était équipé d'un 6 cylindres Chevrolet ….



La Puma GTS démarrera sa carrière sous la marque "Puma" à partir de 1966, avant de devenir "Puma GT" puis "Puma GTE" et enfin "Puma GTB" au fil des ans et des versions successives . En juin 1968, le moteur VW 1500 remplaçait le DKW et la voiture évolua esthétiquement . Un an plus tard, un 1600 cm3 VW se substitua au 1500 et la voiture s'appelait désormais Puma GTE . A partir de 1971, la gamme fut étendue avec l'introduction d'un spider GTS . Au cours des années 70, la voiture était vendue sous forme d’un kit aux Etats Unis, mais aussi sous la forme de voiture complète pour le marché Canadien et également en voiture complète pour l’Europe par le biais d'un importateur Suisse (Puma Automobil Handels AG) à Zürich . En 1968, le directeur marketing de la revue automobile brésilienne Quatro Rodas eu l'idée d'une campagne promotionnelle pour son magazine . Le premier lot était une Puma, qui fut construite spécialement pour ce concours . Elle était équipée d'un moteur VW 1600 cm3 et fut baptisée « GT 4R », et construite en 3 exemplaires . Sa carrosserie était inédite, et se distinguait par des formes vraiment modernes ....



Ce qui range à coup sur la Puma GTS dans la catégorie des Gt, c'est assurément son look de Ferrari et son caractère exclusif . Elles seront produites jusqu'en 1985, lorsque l'affaire sera récupérée par Alfa Metais Vehiculos Ltda, et relancée jusqu'en 1993, avec le moteur de la VW Passat . Jusqu'en 1985, année de fermeture de l'usine de Sao Paulo, plus de 22.000 Puma furent construites, avec des pics à plus de 3000 unités par an à la fin des années 70 . Bref, même si la Puma GTS reprend de nombreux éléments Volkswagen, et la même mécanique, elle semble réunir tous les ingrédients d'une véritable GT surtout pour son époque . Ne boudons pas notre plaisir, cette propulsion rare et indémodable qui est déclinée en deux versions, Coupé ou Spider semble toujours de nos jours aussi désirable ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : 4 à plat
  • Cylindrée : 1.6 Litres
  • Puissance : 105 chevaux
  • Vitesse : 190 km/h






La Puma GTS, c'est ça ...



La Puma GTS, c'est ça ...





JPBlogAuto