Malgré son intégration au groupe Volkswagen, Porsche n'a pas renié la sportivité pour autant . Bien au contraire lors du dernier Salon de Genève, la marque allemande a même créé la surprise en dévoilant un superbe roadster à moteur central arrière, baptisé 918 Spyder et appelée à une belle destinée . C'est maintenant sûr, la taxation des émissions gazeuses constitue aujourd'hui la principale préoccupation du constructeur qui pour exorciser cette menace, a dévoilé un bolide résolument sportif qui se prévaut d'une sobriété surprenante, sans aucune concession au tempérament mécanique ….



Baptisée Porsche 918 Spyder, cette GT supercar aux formes lissées comme un galet serait destinée à prendre le relai dans le futur de la radicale Carrera GT . Même si la nouvelle venue troque le monstrueux V10 de 612 chevaux contre un V8 3.4 (une évolution du moteur animant la RS Spyder de compétition) plus raisonnable d'environ 500 chevaux, le bolide n'a pourtant pas été sacrifiée sur l'autel de la raison . C’est effectivement toujours une vraie sportive car grâce à l'appoint de deux moteurs électriques (1 par essieu) développant une puissance cumulée de 218 chevaux, la belle dépasse donc les 700 chevaux . Cette puissance généreuse est garante de performances d'exception car le spyder ne pèse que 1.490 kg malgré l'hybridation, son châssis aluminium et magnésium s'habille de composites renforcés de fibre de carbone ….



Cette nouvelle motorisation hybride offre a cette 918 Spyder des performances de tout premier plan et lui permet ainsi d’abattre le 0 à 100 km/h en seulement 3,2 secondes pour atteindre une vitesse de pointe de 320 km/h et un tour du fameux Nordschleife du Nurburgring en moins de 7.30 minutes, c’est moins qu’une Carrera GT . La sublime boîte à double embrayage PDK est également de la partie . Mais le tout de force de ce concept est de pouvoir atteindre une consommation de 3,0l/100 et des rejets de CO2 de 70g/km, soit moins qu’une Toyota Prius ou qu'une Volkswagen Polo Bluemotion, hallucinant . Comment ? Grace à différents mode de gestion de la motorisation hybride, cette dernière se transforme en une bête écologique et elle peut même rouler en "full hybrid" (100 % électrique) durant 25 kilomètres grâce au mode E-Drive, l'un des 4 programmes de fonctionnement disponibles via un bouton au volant . Les trois autres modes également disponibles sont "Hybrid", pour une conduite plutôt apaisée, "Sport" qui favorise davantage les performances et l'agilité, en accélérant la roue arrière extérieure en virage, et enfin "Race" sans aucun compromis . Il existe même un bouton pour aider lors des dépassements en ligne droite, un système semblable notamment au KERS utilisé par les écuries de Formule 1 ….






La 918 Spyder n’était pas l’unique Porsche hybride présentée au Salon de Genève, puisqu’elle était accompagnée des Porsche 911 GT3 R Hybride et nouvelle Porsche Cayenne Hybride . Quoi, ils ont osé "hybrider" la GT3, la référence sportive absolue de chez Porsche ? Et bien oui, ils ont osé, mais par rapport aux hybrides japonais du marché, cette voiture est un OVNI . On dit souvent que les voitures hybrides sont particulièrement agréables en ville, ce n'est pas le cas de ce modèle qui est une pure sportive . La pédale d'embrayage exige un mollet de champion cycliste, et le levier de changement de vitesses ne supporte pas l'imprécision . C’est une GT3 R, donc de la version course non homologuée pour la route . Le moteur est un 6 cylindres à plat de 4 litres, qui développe 480 chevaux et aime les régimes élevés . Une transmission hybride ne type Toyota ou VW ne serait pas applicable car trop lente . Cette voiture est conçue pour la compétition, et les freinages en course sont d'une violence qu'un conducteur moyen n'imagine pas . Pour récupérer cette énergie, il aurait fallu utiliser des batteries très, voir trop largement sur-dimensionnées . Les ingénieurs ont donc préféré un volant d'inertie et ainsi l’énergie y est stockée sous forme cinétique ….



Pour faire simple, on dira que l'énergie est stockée dans le mouvement . Le volant d'inertie est un moteur électrique, plus on lui envoie du courant, plus il tourne vite, et parce qu'il est parfaitement équilibré, il peut tourner très longtemps sur son axe une fois qu'il est lancé . Mais quand le pilote le demande, son mouvement est reconverti en énergie électrique, et envoyé aux moteurs électriques des roues avants . Les partisans des volants d'inertie disent que cette technologie est nettement supérieure à n'importe quel accumulateur électrique, batterie ou supercondensateur . Ce système est dérivé d'un système de Formule 1, et provient d'ailleurs d'une société liée à l'écurie Williams . Porsche va le tester en endurance sur le circuit du Nurburgring pendant la course des 24 Heures GT et une bonne surprise est possible, parce qu'avec son volant d'inertie chargé, le pilote de la GT3 R hybride pourra envoyer 164 chevaux à ses roues avants, pendant une dizaine de secondes, il va sortir des virages comme une fusée ….




La Porsche 918 Spyder Hybrid, c'est ça ...



La Porsche GT3R Hybrid , c'est ça ...





JPBlogAuto