L'hybride est à l'honneur de cette édition 2010 du Salon de Genève . Même la légendaire marque Ferrari, connue pour ses voitures de sport, saute le pas en présentant une 599 GTB d'un nouveau genre, dont les émissions de CO2 chutent de 35% . Soucieuse d'améliorer son image auprès du grand public, la firme de Maranello commence à offrir des solutions en matière de respect de l'environnement . On se souvient de la F-430 Biofuel présentée au Salon de Detroit en 2008 et bien voilà aujourd'hui la confirmation de cette nouvelle stratégie avec cette version hybride présentée à Genève, la 599 GTB HY-KERS ….



Si le progrès a souvent fait son entrée par le haut de gamme qui est beaucoup plus apte à en absorber le surcoût, on doit reconnaître que l'hybridation aura été une exception à ce schéma due à la visionnaire Toyota Prius . Le Salon de Genève 2010 fournit pourtant la démonstration que les GT et les supercars peuvent apporter une innovante contribution aux hybrides égocentrées d’ordinaire plutôt sur la familiale . Ce n'est pas qu'un effet de mode car elles aussi doivent diminuer leurs émissions nocives . Il était donc temps pour Ferrari de présenter une voiture sportive à propulsion alternative, histoire de faire aussi figure de bon élève . Après avoir créé son propre système de récupération d'énergie cinétique (KERS) l'an dernier lors du Championnat du Monde de Formule 1, Ferrari transpose cette technologie hybride sur ses modèles de série en présentant la 599 GTB HY-KERS ….



Attention toutefois, cette 599 GTB Fiorano Hy-Kers à l'improbable carrosserie verte (choisie volontairement pour la circonstance) bien qu’elle soit une hybride, reste fidèle à l’image instaurée par la marque . Inspirée de la 599 classique, ses lignes et courbes reflètent le savoir-faire italien qu’on retrouve sur toutes les voitures de la firme . Concrètement, rien ne différencie visuellement cette 599 GTB d'une version de série (sauf la couleur peu conventionnelle). C'est dans les entrailles de la bête que tout se passe car le traditionnel V12 de 620 chevaux est ici associé à un bloc électrique installé sur l'essieu arrière et qui développe 100 chevaux supplémentaires et 140 Nm de couple . Une puissance qui compense le gain de poids généré par cette greffe et devrait assurer à la "GTB verde" des performances sensiblement équivalentes, voire supérieures, au modèle actuel . Selon Ferrari, ce système devrait surtout permettre une économie de carburant et de CO2 de l'ordre de 35 % par rapport à une 599 GTB classique ….


La 599 GTB Fiorano HY-KERS incorpore la majorité des technologies utilisées sur les voitures de course de type F1 telles qu’une transmission pilotée à sept vitesses et bénéficie du système « Kinetic Energy Recovery System » (KERS) qui se traduit en la récupération de l’énergie cinétique lors de l’application des freins et sa transformation en énergie électrique qui est ensuite stockée dans la batterie Lithium Ion épaisse de 20 mm seulement et trouvant place sous le plancher . Ferrari souligne ses difficultés en rappelant que ce sont les hauts régimes qui génèrent les performances mécaniques élevées et que ceci est la raison d'être de la marque . Si les ingénieurs n'entendent pas y renoncer, ils constatent quand même que la conduite adopte bien d'autres styles et notamment en ville où ses voitures sont le plus pénalisées par les dernières normes en matière de pollution ….



La solution passe nécessairement par un moteur électrique qui propose entre autre avantage de compenser le surpoids de 80 kg . Accouplé à la boîte F1 à l'arrière, ce moteur se combine à la mécanique en fonction des stratégies environnementales et alimente les accessoires. La disposition des organes nouveaux est si basse que le centre de gravité a été amélioré . Pour Ferrari, les performances, l'agrément intérieur ainsi que le confort des passagers sont toujours prioritaires, mais cela n'empêche pas la firme de débuter sa prise de conscience écolo puisque dès maintenant, le système « Stop & Start » est disponible sur la dernière California . La 599 HY-KERS Hybrid est la preuve que Ferrari peut passer au « vert » tout en conservant un bon niveau de performance et de fiabilité, mais c'est surtout au passage à la pompe que se situe le gain de 35 % en émissions et en consommation . Ferrari compte offrir cette technologie avant trois ans en série ….




La Ferrari Hy-Kers, c'est ça ...



La Ferrari Hy-Kers, c'est ça ...





JPBlogAuto