ROSSION Q1 ….







L’histoire commence en Février 2007, lorsque « Noble », alors artisan constructeur britannique de petites sportives survitaminées se retrouve en difficultés financières et doit céder les droits de production de ses modèles pour essayer de sauver l’entreprise . Ces droits, qui ne devaient au départ concerner que le marché nord-américain, ont été très rapidement acquit par la compagnie « 1g Racing », qui s'est aussitôt mise à la tâche avec l’ambition audacieuse de perfectionner ces Gt déjà existante en véritables supercars . Dorénavant fabriquée du côté de Cincinnati, aux Etats-Unis par « Rossion Automotive », compagnie dont le vice président est Dean Rosen, la réincarnation des anciennes Noble propose un look modernisé assez réussi ….



Pas de surprise donc lors de la découverte de la Rossion Q1, sportive radicale reprenant la base technique et les airs de la Noble M400, ce qui est nouveau aujourd’hui, c’est son arrivée sur sol européen . Si sur le plan esthétique, la Q1 ne peut cacher sa filiation, elle s’en distingue quand même par une allure plus agressive, plus anguleuse et plus méchante ou encore des modifications apportées au plan aérodynamique à l’image d’une face avant remodelée, de prises d’air latérales plus proéminentes, et un tout nouveau diffuseur gage d'une meilleure stabilité générale . Hormis l'esthétique, l'aérodynamisme a lui aussi été retravaillé afin de trouver quelques kilos de charge supplémentaires pour gagner en tenue de route, secteur essentiel pour les voitures qui dépassent la vitesse de décollage d'un Mig-29 . Les transformations ne touchent pas que l'aspect plastique des choses mais aussi des retouches sur le système de freinage, sur la suspension ainsi que des évolutions mécaniques sur le moteur qui a été retravaillé pour fournir des chevaux supplémentaires ….



C'est dans le compartiment moteur de la Rossion Q1 que l'on trouve l'essentiel du travail des ingénieurs maison . En fait, la Q1 reçoit un V6 de 3,0 litres de cylindrée biturbo d’origine Ford, retravaillé par le motoriste AER qui développe désormais 450 chevaux à 6500 trs/mn et un couple de 542 Nm à 5000 trs/mn, une belle cavalerie qui a fait ses preuves sur sa cousine britannique . Ce superbe V6 implanté en position centrale arrière est accouplé à une boîte six manuelle Getrag et un différentiel à glissement limité Quaife . Cette cavalerie est chargée d’emmener un poids cantonné à 1070 kilos, alors forcément, les performances sont bel et bien au niveau . Les vitesses élevées, la Q1 en est largement capable et celui qui ose appuyer sur le champignon franchit la barre du 0 à 100 km/h en 3 petites secondes pour atteindre une vitesse maximale de 305 km/h ....



A l’intérieur, l’habitacle de la Rossion Q1 est assez luxueusement doté avec un garnissage cuir/Alcantara de couleur bicolore et des inserts en aluminium, le tout donnant une ambiance sportive bienvenue . Tous les équipements et accessoires hi-tech sont présents et même plus comme par exemple ce système de navigation par satellite . En fait, il faut s’imaginer une concurrente des McLaren MP4-12C ou Gumpert Apollo, en plus radicale et petit peu moins aboutie, même si Rossion a tenté de mettre l’accent sur une présentation générale plus raffinée que la Noble M400 . Quoi qu’il en soit, les amateurs de pilotage authentique devraient être comblés par la Rossion Q1, cette superbe berlinette à moteur central arrière qui devrait être construite en quarante exemplaires vendus aux environs de 90.000 €uros options en plus ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : V6 Biturbo
  • Cylindrée : 3.0 Litres
  • Puissance : 450 chevaux à 6500 trs/mn
  • Couple : 542 Nm à 5000 trs/mn
  • Vitesse : 305 km/h
  • Accélération : Le 0 à 100 en 3’’1






La Rossion Q1, c'est ça ...



La Rossion Q1, c'est ça ...





JPBlogAuto