SALEEN S 7 TWIN TURBO ….







Fondée en 1984, cette entreprise californienne fait désormais partie de la nébuleuse Ford . Plus connue aux Etats-Unis que sur le Vieux Continent, « Saleen » est réputée pour ses préparations sur base Mustang assez démoniaques avec des versions à plus de 600 chevaux . Pendant longtemps, la firme a été le service course semi officiel de Ford qui lui a même confié récemment l’assemblage de la Ford GT le tout dernier remake de la fameuse GT40 . Avec un tel bagage, quoi de plus naturel que Saleen soit aussi engagée en compétition et plus précisément en GT avec plusieurs modèles de sa conception . A l’automne 2000, le boss en personne, Steve Saleen décide de se lancer dans la conception d’une GT Supercar qu’il souhaite faire entrer au Panthéon de l’automobile comme ce fut le cas des Bugatti EB 110, Ferrari F50, Mc Laren F1, et autres Jaguar XJ 220 ….



La Saleen S 7 vous frappe carrément par son impact visuel et l’impression de vitesse qu’elle donne même à l’arrêt . Son design pour le moins spectaculaire laisse loin derrière les Ferrari ou les Lamborghini qui proposent des formes plus épurées et plus sophistiquées . Pourtant, il faut insister sur le fait que ce super bolide ne vient pas d'Italie ou de Grande-Bretagne, la terre de prédilection pour les véhicules de cet acabit, mais c'est à Irvine en Californie que cette voiture ultra performante a vu le jour . Il s'agit en fait de la conversion d'une voiture de compétition dans la catégorie GT adaptée aux exigences de la conduite sur les routes . La silhouette est plus que spectaculaire avec les multiples prises d'air, la partie arrière élancée et l'avant tronqué, et il faut souligner que cette GT n'a pas été convertie en voiture de tourisme faute d'avoir connu du succès en course . En fait, cette américaine musclée a connu et connaît toujours sa part de succès dans des compétitions internationales d'envergure ou elle s’est construite une belle réputation et un solide palmarès dans sa catégorie depuis 3 ans avec 50 pôles position, 50 meilleurs tours en course, 40 victoires, 7 championnats GT, 1 victoire aux 12 H de Sebring et le record de la piste des 24 H du Mans ….



Le châssis intégral de la Saleen S 7 est constitué d'éléments en aluminium afin d'optimiser la rigidité et la sécurité . En plus, la carrosserie est composée de plusieurs panneaux en fibre de carbone toujours dans le but d'alléger et de renforcer la structure . Les suspensions avant sont à doubles leviers triangulés de longueurs inégales tandis que les aérodynamiciens se sont efforcés de canaliser une partie de l'air vers les immenses freins Brembo de type compétition, fabriqués sur commande pour la S7. Côté mécanique, c’est du sérieux, parler de puissance de moteur est presque un euphémisme . Déjà, l’an dernier, elle possédait une des mécaniques les plus performantes, mais cette année, on a voulu pousser la machine un peu plus haut et on a remodelé le V8 de 7,0 litres qui animait la voiture pour l’amener dorénavant jusqu’à 750 chevaux . Pour y arriver, un tout nouveau système biturbo engouffre l’air dans le moteur, augmentant aussi le couple jusqu’à 700 Nm . La beauté de la chose, c’est que c’est l’atelier qui développe lui-même toute la motorisation de la S 7 . Cerise sur le gâteau, pour les acheteurs les plus fortunés il existe une option baptisée "Performance Upgrade" facturée 69.000 € qui augmente la puissance du V8 7.0l biturbo à 1000 chevaux . Avec un poids de 1338kg, la S7 veut tout simplement obtenir le titre de voiture la plus rapide du monde . En effet, selon Saleen elle atteindrait avec l’augmentation de puissance à 1000ch, les 418km/h ....



Dans les virages, la force latérale atteint presque 1 g, une barrière mythique dans le monde des voitures de sport . Pas surprenant que la Saleen S 7 se soit distinguée sur les circuits de course d'Europe et d'Amérique . Mais malgré ses performances impressionnantes comme le 0 à 100 avalé en seulement 3,4 secondes et le kilomètre abattu en moins de 12 secondes, il ne faut pas croire que cette Saleen soit un simple « Hot Rod » s'abritant derrière une silhouette de voiture de course . Il ne faut pas non plus en conclure que toute promenade à bord d'une S7 est un véritable supplice en raison d'un cockpit dépouillé au possible . En fait, la Saleen S 7 tente de dorloter ses occupants en étant équipée de la climatisation, d'un volant réglable et télescopique, de glaces latérales à commandes électriques et du verrouillage centralisé des serrures comme toute GT qui se respecte . C'est l’une des rares voitures conçues à la fois pour la route, et pour la piste où elle est capable de performances dignes d'une monoplace . Dans sa catégorie, où elle doit affronter les Ferrari Enzo, Mercedes SLR, Maserati MC12, Lamborghini Murcielago ou Porsche Carrera GT, elle est certainement la plus polyvalente, et une des plus impressionnantes . La guerre est ouverte chez les voitures d’exception mais cette belle américaine ne sera pas pour tout le monde car il n’y en aura que 100 exemplaires vendus suivant les options aux environs de 480.000 €uros ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : V8 Biturbo
  • Cylindrée : 7.0 Litres
  • Puissance : 1000 chevaux
  • Couple : 700 Nm
  • Vitesse : 418 km/h
  • Accélération : Le 0 à 100 en 3’’4
  • Performance : Le 1000 m D.A en 11’’8






La Saleen S 7, c'est ça ...



La Saleen S 7, c'est ça ...





JPBlogAuto