SEAT LEON CUPRA R ….







On ne présente plus la « Société Espagnole d’Automobiles de Tourisme » que l’on connait mieux sous l’appellation « Seat » . Fondée en 1950 pour construire sous licence divers modèles de Fiat pour le marché espagnol très protectionniste à l’époque, la marque finit par se lancer dans les années 80 dans un divorce compliqué d’avec sa consœur italienne . Finalement 10 ans plus tard, la marque va reperdre son indépendance mais cette fois au profit du groupe allemand Volkswagen . Ce dernier mariage va permettre à la marque qui nourrissait des ambitions européennes avouées de mieux soigné son côté sportif pour parvenir à ses fins . En fait la nouvelle banque d’organes et de solutions techniques mise a sa disposition par le groupe VW vont lui permettre de produire des sportives qui ne lui étaient pas coutumières ….



La stratégie sera payante et fin novembre 2009, Seat remporte pour la deuxième année consécutive le championnat de voitures de tourismes WTCC grâce à sa Leon . La firme décide alors de proposer à sa clientèle une version dérivée de la compétition, la Seat Léon Cupra R qui est une berline assez atypique, fruit des synergies possibles au sein du groupe Volkswagen . Sur la base d’une plate-forme partagée notamment par certaines Audi, Skoda ou VW, les ingénieurs Seat ont greffé le plus puissant des 4 cylindres turbo à injection directe, propulsant notamment l’Audi S3, le TTS ou les nouvelles Golf R et Scirocco R . Toutefois, la voiture garde une polyvalence et une discrétion appréciables car hormis les jantes immaculées de 19 pouces, la Seat Leon Cupra R reste relativement sobre et ne joue pas la démesure esthétique . Il faut dire que sa ligne est déjà suffisamment dynamique à la base et que mise à part les boucliers avant et arrière spécifiques, peu d’éléments stylistiques distinguent cette version hyper sportive du reste de la gamme Leon . C’est d’ailleurs un véritable compliment, puisque le dessin de base, très dynamique, suffit à suggérer la sportivité . On remarque les grilles façon nid d’abeilles et l’absence totale de chromes au profit du noir, jusqu’aux rétroviseurs . Le bouclier arrière, lui, se caractérise par une concavité rappelant la partie basse de la calandre avant ….



Cette Seat Leon Cupra R fera date, puisque nous avons sous les yeux une auto trois fois plus puissante que la version de base, mais aussi et surtout la Seat de série la plus puissante de tous les temps . Il faut dire que sa mécanique est du genre bouillonnante. Rappelons que ce bloc 4 cylindres de 2 litres turbocompressé à injection directe, vu pour la première fois en version 200 ch sur l’ancienne Golf GTi, a fait l’objet de nombreuses optimisations en passant sous le capot de l’Audi S3 et du TTS (bloc renforcé, refroidissement plus performant, gros turbo soufflant à 1,2 bar maxi et bien sûr gestion moteur spécifique) pour finalement délivrer sur la Cupra 265 chevaux à 6000 t/mn et un couple de 350 Nm dès 2500 t/mn . Côté transmission, Seat a jugé bon de renforcer les bagues de synchros de la boîte 6 et de proposer une commande aux débattements plus courts ainsi que le tout nouveau système XDS, un genre de différentiel électronique qui freine la roue lorsqu’elle patine . Le freinage est excellent et la tenue de route imperturbable . Cette familiale survitaminée entre dans l’arène des tractions avant les plus musclées de la planète . Le 0 à 100 km/h abattu en 6,2 secondes et le kilomètre départ arrêté expédié en 25,7 secondes en font un vrai bâton de dynamite, capable de tailler des croupière à pas mal de concurrentes soulignant le tempérament sérieusement déluré de l’espagnole ....



L’habitacle de la Seat Leon Cupra R garde la plupart des caractéristiques des versions plus sages, hormis quelques éléments, tels le bloc d’instruments, le levier de commande de boîte, le volant à méplat siglé, et surtout les sièges . Ces derniers en Alcantara, taillés façon baquet, proposent un confort qui permet d’envisager de longs parcours sans problème . Et côté look, ils font de l’effet avec un pédalier en aluminium dans un environnement plutôt typé sportif . Au final, pour un peu plus de 29.000 €uros, la Seat Leon Cupra R en offre déjà beaucoup et le slogan publicitaire choisi par la firme "Auto emoción" n'a jamais aussi bien collé à la carrosserie d'une Seat ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : 4 cylindres 16 soupapes
  • Cylindrée : 2.0 Litres
  • Puissance : 265 chevaux à 6000 t/mn
  • Couple : 350 Nm dès 2500 t/mn
  • Vitesse : 250 km/h
  • Accélération : Le 0 à 100 en 6’’2
  • Performance : Le 1000 m D.A en 25’’7






La Seat Leon Cupra R, c'est ça ...



La Seat Leon Cupra R, c'est ça ...





JPBlogAuto