CARLSSON C25 ….







Les passionnés allemands ont bien de la chance car pour ce qui est de la préparation et de la personnalisation de leurs GT, une véritable galaxie d’enseignes plus sérieuses les unes que les autres s’offrent à eux . Même en établissant une limitation par marque, ils sont encore très nombreux . Ainsi par exemple pour la seule marque Mercedes, en ne citant que quelques un des plus connus, vous aurez le choix entre des maisons réputées comme AMG, Brabus ou aussi Carlsson . Ce dernier débute son activité en 1989 et choisi pour nom celui du fameux rallyman qu’il vient d’embaucher comme consultant . Jusqu’ici, on connaissait Carlsson par ses préparations qui ne manquaient jamais de donner un peu plus de puissance et d’agressivité supplémentaires à chacun des modèles de la marque à l’étoile . Passé maître dans l’art de transfigurer et d’atomiser les productions Mercedes, la firme vient de faire un pas supplémentaire vers l’exclusivité ….



Le préparateur allemand semble désormais nourrir d’autres ambitions et ne veut plus passer pour un simple tuner de Mercedes . Ainsi, Carlsson a présenté début mars au salon de Genève une préparation bien plus poussée que d’habitude, la Carlsson C25 . Carlsson vient de faire un pas supplémentaire vers l’exclusivité avec cette voiture réservée à 25 clients fortunés seulement, d’où son nom . Un produit très rare donc, mais qui offre une plastique et des performances tout simplement ahurissantes . Les ingénieurs maisons ont travaillé sur la base du roadster Mercedes SL 600 qu'ils ont métamorphosé à grand coups d’hormones et de vitamines jusqu'à le rendre méconnaissable . Sur le plan stylistique, la Carlsson C25 impressionne avec sa face avant dominée par un agressif thème trapézoïdal ainsi que ses prises d’air énormes mais également un éclairage diurne à leds . Impossible de ne pas noter les ailes méchamment élargies . Apparence trapue, flancs nervurés et sculptés, kit carrosserie, double diffuseur, garde au sol davantage rabaissée, aileron, etc , tout dans cette préparation se veut encore plus méchant, un genre d’arme ultime . De profil, la C25 impose le respect avec des extracteurs d'air à l'arrière de ses larges ailes ainsi que des jantes noires 20' cerclées d'orange et bénéficiant d'un monte Dunlop 265/30 à l'avant et 325/25 à l'arrière . D'imposantes sorties d'échappement carrées et des feux inédits font également leur apparition côté poupe ….



Si extérieurement, les traits de la Carlsson C25 sont « dans l’air du temps » en mélangeant harmonieusement courbes et plis avec sportivité, c’est sous son long capot avant que le diable se cache . En fait, sous ces muscles saillants palpite un cœur particulièrement généreux . Le moins que l’on puisse dire est qu’elle ne manque pas de muscle, c’est le V12 d’origine de 6.0 Litres de cylindrée qui est ici suralimenté par deux turbos et développe la bagatelle de 753 chevaux pour un couple camionesque de 1.320 Nm à 3.750 tr/min, mais cette valeur est bridée à seulement 1 150 Nm pour ménager la transmission qui risquerait de s’emmêler les pignons . Tout le travail de carrosserie est réalisé en fibre de carbone . La suspension et le châsis sont eux aussi revus et améliorés en conséquence notamment avec le système maison C-Tronic Suspension s'adaptant au style de conduite et à la qualité de la chaussée . Les freins ont eux aussi été considérablement revus à la hausse pour s’adapter à la voiture et garantir des arrêts prompts et efficaces avec des disques de 405 mm à l'avant et de 380 mm à l'arrière . Comme il se doit, les performances tiennent plus du missile sol/sol que de l’automobile avec un 0 à 100 km/h abattu en 3.7 secondes et une vitesse de pointe de 352 km/h, une véritable furie énervée ....



Mais, il ne faut pas imaginer la Carlsson C25 comme une banale voiture de course homologuée pour la route . En effet, malgré des prétentions visibles pour la piste, ses concepteurs l'ont voulue aussi utilisable au quotidien et ont eu le bon goût de lui offrir le système C-Tronic qui reconnait la route et adapte la dureté de la suspension en fonction de la manière dont est conduite la C25 . Il devient ainsi supportable de rouler sur des revêtements imparfaits dans le confort . L’habitacle bénéficie d’un traitement sportif et luxueux à base de cuir, d’alcantara, de fibre de carbone autour d’un arceau, de sièges baquets Recaro et quelques autres broutilles du genre inserts d’aluminium et éclairage teinté . L’instrumentation est complète et fonctionnelle et tous les accessoires ou équipements modernes et Hi-Tech sont au rendez vous . Homologuée pour la route, la Carlsson C25 ne devrait certainement pas passer inaperçue avec sa carrosserie bodybuildée et son diffuseur impressionnant . Mais si elle vous intéresse, en partant sur une base de 450.000 €uros, le prix final reste à la discrétion du client en fonction des options choisies ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : V12 Biturbo
  • Cylindrée : 6.0 Litres
  • Puissance : 753 chevaux
  • Couple : 1.320 Nm à 3.750 tr/min
  • Vitesse : 352 km/h
  • Accélération : Le 0 à 100 en 3’’7






La Carlsson C25, c'est ça ...



La Carlsson C25, c'est ça ...





JPBlogAuto