GEMBALLA MIG-U1 ….







Je vous ai déjà souvent présenté dans ce blog des voitures construites par ces fameux préparateurs allemands . Ils sont nombreux et réputés et il était donc impensable que j’oublie le talentueux « Uwe Gemballa » . Cet allemand, sorcier de la mécanique, plutôt connu pour ses transformations de Porsche en provenance de Stuttgart, est en fait un de ces préparateurs que rien n'arrête . Voilà 27 ans qu’il s’est installé près de Stuttgart . D’ordinaire réputé et reconnu pour son travail, Gemballa n'a donc pas hésité et il a même choisi la plus exclusive des Ferrari modernes, l'Enzo, pour réaliser son nouveau projet . Dans le monde de l'automobile, "préparer" une Ferrari constitue certainement un crime de lèse-majesté . La marque au cheval cabré est d'ailleurs fort sourcilleuse sur la question et s'empresse le plus souvent de dénoncer toutes les initiatives de ce type . Quel moyen plus efficace pour faire parler de soi que de bousculer les conventions les mieux établies en transformant une Enzo en incroyable monstre de la route ? ….



La Gemballa MIG-U1 est née d’une commande spéciale d’un client fortuné pour qui Noël ne devrait pas poser un quelconque souci économique . Présentée au salon de Dubaï et destinée à l’origine au groupe Ilyas et Mustafa Galadar, la voiture sera finalement construite à 25 exemplaires qui apparemment sont déjà achetées en précommande, de quelle crise parlez-vous donc ? La première apparition de cette monstrueuse préparation a laissé sans voix nombre d’observateurs . S'agissant d'un bolide aussi "pointu" que l'Enzo, la tache n’était pas facile car les marges de progression sont évidemment limitées . L’objectif n’est pas d’améliorer à tout prix l’italienne mais se trouve sans doute ailleurs . Conformément aux usages de l'époque, il s'agit de rendre l'auto plus impressionnante, plus exclusive, bref, plus bling bling, un peu à l'image d'une certaine Lamborghini Reventón . Le but est pleinement atteint car bardée d'appendices aérodynamiques en tout genre, la Gemballa MIG-U1 a les moyens d'effrayer le plus téméraire des pitbull . Bien sûr, selon ses concepteurs, cette insulte au travail de Pininfarina permet de gros progrès aérodynamiques avec une déportance qui progresserait de 35 kg à l'avant et de 85 kg à l'arrière tandis que le refroidissement du moteur serait grandement amélioré . Au final, c’est une carrosserie totalement revue, mais gardant les grandes lignes de la supercar de Maranello ….



La Gemballa MIG-U1 est hérissée d'appendices aérodynamiques en tout genre, bardée d'ouïes et de carbone et coiffée d'une prise d'air dorsale, des lignes d'avion furtif qui ont de quoi fasciner car Gemballa se devait de mettre les mains dans le cambouis pour faire honneur à sa réputation . La hauteur de caisse dispose d'un système électro-hydraulique le HLS qui permet de remonter l'ensemble de 45 mm en cas de besoin afin d’éviter les obstacles ou baisser de 80 à 100 mm sur plat après 80 km/h . Evidemment, avec le "pack", le préparateur propose des jantes Gemballa GTR Racing en 10x19" à l'avant chaussées en 265/35 et en 13x20" à l'arrière avec des gommes en 335/30 . Les freins ont un refroidissement optimisé grâce aux entrées d’air à l’avant et sur les flancs inférieurs . Le préparateur allemand n'a cependant pas pris le risque de modifier en profondeur le V12 de 6.0 litres de cylindrée originel . Il s'est contenté d’une nouvelle admission et de revoir la programmation de son calculateur ECU et d'optimiser les échappements pour que sa supercar gagne évidemment en puissance intrinsèque . Oubliez les 660 chevaux standards, le V12 de la Gemballa MIG-U1en délivre désormais 700 et il est accouplé à une transmission robotisée à 6 vitesses avec palettes au volant ....



La transformation de La Gemballa MIG-U1 ne serait pas complète sans un habitacle revu également . On trouve donc à l'intérieur des baquets spécifiques, une console centrale inédite et un système multimédia complet avec lecteur DVD, écran tactile 7", connexion iPod, système de navigation, enceintes dans les portes, subwoofer entre les sièges et un gros ampli 950 Watts dans le coffre . Ce temple dédié au pilotage se mue en boudoir sportif avec ses panneaux de cuir matelassé et ses sièges particulièrement voyants . L’équipement n’est pas spartiate pour une supercar extrême, apportant un nouveau volant, du cuir, du daim intégral, de l’alcantara, de l’aluminium . Comme de coutume chez Gemballa, l’intérieur est personnalisable à foison si vous disposez de suffisamment de deniers et la maison assure bien entendu à ses clients un service de personnalisation et garantit que chaque exemplaire sera unique . Un seul "détail" nous manque, le prix puisque les 25 exemplaires sont tous vendus, mais après tout il paraît que dans certains milieux, parler d'argent est vulgaire ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : V12
  • Cylindrée : 6.0 Litres
  • Transmission : 6 vitesses robotisée
  • Puissance : 700 chevaux à 7800 t/mn
  • Vitesse : 354 km/h
  • Accélération : 0 à 100 km/h en 3,4 s






La Gemballa MIG-U1, c'est ça ...



La Gemballa MIG-U1, c'est ça ...





JPBlogAuto