ALLARD J2X MKII ….







Encore une de ces anciennes marque d’automobile anglaises qui renaît de ses cendres . L’histoire et si peu banale qu’elle mérite d’être racontée . Sydney Allard, concessionnaire Ford à Clapham au sud de Londres et pilote de renommé était aussi un coureur automobile passionné . En 1936 il fonde en Angleterre la société des Automobiles Allard qui vont fabriquer ses propres voitures de sport, construites au Québec, qui ont réussi des exploits et se sont taillé une solide réputation aux 24 Heures du Mans, à Monte-Carlo, Watkins Glen, Silverstone, ou Goodwood et sur de nombreux autres circuits d’Europe et d’Amérique . Un de ses modèles emblématiques, la J2X naquit dans les années 50 ou équipée de V8 Américains (Ford, Mercury, Cadillac, Chrysler) elle n’hésita pas à venir menacer les grandes marques établies avec à son volant Sydney Allard, Zora Arkus Duntov (le créateur de la Corvette), Carroll Shelby (saison 1953) ainsi que le fameux acteur-pilote vedette, Steve McQueen . Rappelons que Sydney Allard fut l'un des premiers, dans les années 50, à équiper un roadster anglais d'un puissant V8 américain, idée reprise avec succès par le célèbre Carroll Shelby pour ses redoutables Cobra ….



Roger Allard qui n’a aucun lien de parenté avec Sydney Allard, et un Québécois habitant à Montréal . Ex-parachutiste professionnel, il a découvert par pur hasard l’ancienne marque Allard lors d'un voyage en Angleterre . Le hasard du nom et la beauté de la J2X l'ont immédiatement convaincu de relancer cette marque et il fonde à Montréal, la Allard Motor Works . Ayant trouvé aux États-Unis la personne qui détenait les droits de la J2X et qui projetait d'en construire une réplique, Roger Allard se porte acquéreur des brevets et des moules et se lance tête première dans la reconstruction de la J2X en une version modernisée mais néanmoins fidèle à l'esprit du roadster anglais original . Finalement, il aura fallu 10 ans de vaillants efforts, marqués de nombreuses péripéties dignes d'un film d'aventures, pour que le rêve de l'homme d'affaires se réalise, la sortie de la toute nouvelle Allard J2X MKII de 2008, somptueuse ….



British? De toute évidence, et pourtant cette petite merveille dont le nom rappellera de beaux souvenirs aux passionnés est la descendante de la dynastie des Automobiles Allard construites au Québec . La Allard J2X MkII est une version moderne de la J2X originale fabriquée en 1951 et 1954 . Fidèle à la silhouette originale, son émule bénéficie d'un châssis tubulaire conçu par ordinateur pour la compétition et de tous les attributs d'un véhicule moderne, une suspension indépendante, des amortisseurs ajustables, des freins utilisant de grands disques ventilés inboard, une direction à pignon et crémaillère précise, un différentiel de 9 pouces, une boîte manuelle à 5 rapports avec surmultipliée et un V8 de haute performance . Adaptée aux attentes des consommateurs du 21e siècle, la Allard J2X MkII dispose en outre d'attributs qu'il serait impensable de trouver sur une de 1951-54 comme, entre autres, des sièges baquets ajustables, un espace pour les pieds plus généreux, des garnitures intérieures de cuir, un coffre assez spacieux pour recevoir des bagages, une prise 12 volts permettant de brancher un téléphone portable ou un GPS, un pare-brise pleine largeur avec essuie-glace, de petits espaces de rangement dans l'habitacle, etc ....



On dénote peu d'options au catalogue de la Allard J2X MkII. En fait, les seules qui sont proposées sont un pare-brise pleine largeur (qui sert à remplacer les saute-vent) et une capote souple, sans oublier le type de moteur, bien entendu! Roger Allard en propose trois : le V8 RamJet carburant de 5,7 litres à injection de GM, de même que les V8 Hemi de 5,7 et 6,1 litres de Chrysler . Ces moteurs développent de 360 à 600 chevaux . Pesant moins de 1200 kg, la J2X ainsi animée présente des performances fulgurantes . Si les performances sont au rendez-vous, c'est surtout l'allure intemporelle de la J2X et la beauté de son habitacle qui attirent l'attention . L'assemblage à la main prend de 14 à 18 semaines . Au terme de sa construction, la voiture reçoit un numéro de série du Allard Registry, une association britannique dédiée à la promotion de l'histoire de cette marque . Ce détail, très important contribue à faire en sorte que ces voitures prennent de la valeur au fil des ans, devenant littéralement des objets d'investissement . Dans cette optique, aussi, Allard affirme qu'il ne produira pas plus de 100 J2X MkII par année, même si la demande est plus importante . Le prix de base de la Allard J2X MkII est d’environ 100.000 €uros, le surplus et à voir suivant le choix de la mécanique ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : V8
  • Cylindrée : 5.7 ou 6.1 Litres
  • Puissance : de 360 à 600 chevaux
  • Boîte : Manuelle à 5 rapports






La « Allard J2X MkII », c'est ça ...



La « Allard J2X MkII », c'est ça ...





JPBlogAuto