VENTURI FETISH ….







En 1985, deux passionnés français de sport et de technique Claude Poiraud et Gérard Godfroy fondent la société MVS (Manufacture de Voitures de Sport) pour construire un tout premier modèle la Ventury (avec un Y),une fascinante berlinette à moteur central à l'image de la berlinette Alpine qu'ils appréciaient beaucoup . Après de nombreux déboires, plusieurs faillites et d'innombrables espoirs de reprise, la marque "Venturi" finira par être racheté par un jeune entrepreneur monégasque Gildo Pastor . Contre toute attente, cet authentique passionné va à la grande surprise des amateurs de la marque Venturi diriger la nouvelle activité vers l'hybride et l'électrique des solutions techniques d'avant garde peu utilisées à l'époque dans le créneau des voitures de sport ….



Venturi a confié à l’ingénieur français Gérard Ducarouge (ex-Lotus F1, ex-Matra F1, ex-Ligier F1) la conception de cette voiture d’une nouvelle ère . La superbe Venturi Fetish a été entièrement conçue pour être un véhicule sportif électrique sans compromis, utilisant les meilleures technologies disponibles au monde. L’architecture générale est comparable à celle d’une voiture de course . Le moteur, idéalement placé en position centrale arrière, est adossé à un châssis monocoque sandwich carbone et nid d'abeille d'aluminium et ainsi, le véhicule se maintient au poids record de 750 Kg à vide et de 1.100 Kg avec ses batteries . Le design a été confié au jeune et talentueux designer Franco-Serbe Sacha Lakic déjà particulièrement remarqué dans le monde du 2 roues (Bimota Mantra, Scooter MBK, ou encore moto Voxan) . Son dessin donne à la Fetish un style unique et un peu décalé qui ne s'inscrit dans aucune tendance . Sa robe en fibres de carbone, est faite de lignes tendues et de rondeurs, des formes charnelles et sensuelles qui attirent tous les regards . Le logo en V de Venturi apparaît sur la calandre, se présentant comme un symbole de modernité, mais la voiture n'en perd pas pour autant son blason qui, frappé du célèbre Gerfaut, héritage du passé de la marque, orne le capot avant . On admire aussi la ligne de flanc partant du phare et traçant une courbe jusqu'à l'axe de roue arrière qui partage en coloris deux tons la carrosserie ….



A l'intérieur de la Venturi Fetish, le plexiglas, la fibre de carbone et l'aluminium côtoient le néoprène des sièges baquets, l'habitacle est "water-proof". La planche de bord déroute un peu avec les compteurs numériques et la console centrale sur laquelle le levier de vitesses a laissé place à 3 boutons (AV, AR et neutre). Les manomètres de pression et de température d'huile plus fréquemment rencontrés sur des GT ou supercar sont ici remplacés par un lecteur cd-mp3 avec GPS et un subwoofer au milieu du tableau de bord, les seuls luxes à bord de cette GT peu ordinaire . Le grand pare-brise offre une superbe visibilité panoramique . Au sol, deux pédales seulement, une grosse et une petite, comme dans une automatique et au volant, pas de palettes pour monter les vitesses non plus, à aucun moment le pilote n'influe sur le rapport, le tout étant confié à une transmission à variateur continu comme sur les mobylettes . Conduire la Venturi Fetish est une expérience entièrement nouvelle, celle de la conduite d'une voiture du futur . Elle se démarre à la clé, comme une bonne vieille auto du 20ème siècle, mais ensuite ni bruit ni vibration . C'est stupéfiant et reposant mais bonjour tristesse, adieu échappement qui crépite et ralenti qui ratatouille, rupteur qui claque et pistons qui rugissent . A son volant, on suit les virages, sans stress, mais avec toujours la même envie de tracer de belles trajectoires . La direction est précise c'est l'idéal sur une vraie voiture de sport de ce poids . L'ouverture sur l'environnement extérieur de ce roadster bi-places et sans vitres latérales est un autre atout pour une voiture "à sensations" ....



Le moteur électrique de la Venturi Fetish est très compact et ne pèse que 35 Kg mais il bénéficie des derniers développements technologiques et propose donc une puissance de 300 chevaux environ et 380 Nm de couple parfaitement linéaire, disponible à 100% au démarrage . Le frein moteur est réglable et permet aux batteries de se recharger à chaque décélération . Grâce à ses batteries Lithium-Ion (58 KWh), positionnées en T dans le châssis, la Fétish propose une autonomie de 350 Km et une recharge rapide de 1,6 Km à la minute, soit une recharge de 10 mn pour 16 Km, qui couvre largement les déplacements urbains quotidiens . Légère et parfaitement équilibrée, elle offre ainsi des performances hors du commun et présente des accélérations remarquables comme le 0 à 100 Km/h en moins de 4 secondes et une vitesse de pointe de 170 Km/h largement au dessus des limitations de vitesse en vigueur . Le plein complet pourra être fait à la maison (sous 16 A) en 16 heures, ce qui vous coûtera environ 1 euro, qui dit mieux ? ! Toutefois, avant d'amortir le prix d'achat de la Venturi Fetish, il faudra effectuer un grand nombre de kilomètres car elle est proposée à environ 355.000 €uros ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : Electrique
  • Puissance : 300 chevaux
  • Couple : 380 Nm à 1 t/mn
  • Vitesse : 170 km/h
  • Accélération : Le 0 à 100 en 3’’9






La « Venturi Fetish », c'est ça ...



La « Venturi Fetish », c'est ça ...





JPBlogAuto