DEVAUX COUPÉ ….







Il est une région du globe dont je ne parle pas très souvent sur ce blog, l’Australie . Si ce vaste continent n’est pas très connu pour sa production automobile qui n’abrite aucun gros constructeur réputé, il n’en demeure pas moins intéressant car il abrite pas mal d’artisans de l’automobile, à l’image de leurs cousins britanniques, qui sont assez innovants . « Devaux Cars » est une entreprise fondée à Victoria, aimable bourgade situé à 150 km au nord de Melbourne, par l’australien David Clash, designer industriel de son état, qui dessine aussi bien des automobile que des meubles ou des yachts . C’est un nostalgique du temps où les autos étaient conçues par des artistes et réalisées par des artisans carrossiers, époque à laquelle la ligne, le raffinement et le confort avaient autant d’importance que les performances ….



Sa dernière création, la Devaux Coupé, est en fait un genre de grand tourer avec un look des années 30, mais moderne . Elle revendique clairement son inspiration européenne, mais ne singe aucune production passée . Au premier regard, la Devaux fait immanquablement penser aux icônes de ces années folles comme la Talbot-Lago, la Bugatti Atlantic, l’Alfa Romeo 8C ou encore la Bentley Streamline . Ses lignes sportives et élégantes soulignent un capot moteur interminable, flanqué de deux ailes « pontons ». La grille ovale et quatre optiques donnent la dernière touche à son avant sophistiqué . Chaque angle de vue vous donne une autre perspective et suscite une nouvelle série d'émotions grâce à sa ligne épurée, magnifique, qui lui procure cette attitude agressive et sportive . Vu de côté elle, la Devaux est tout aussi impressionnante avec sa ligne interminable mourant en une poupe « goutte d’eau » et son profil bas . Les deux immenses ailes pontons sont envahissantes, tandis que les portes conducteur et passager sont soigneusement taillées dans la ligne de toit et disposent de glaces coulissantes . À l'arrière, la queue aux grandes courbes intègre une aile large qui a été méticuleusement sculptée en forme de goutte d’eau . L’accès aux bagages ainsi qu’à la roue de secours de la Devaux Coupé se fait par l’intermédiaire d’un hayon relevable qui est équipé d’une « split-window » ….



La Devaux Coupé est construite sur un châssis en acier léger, sur lequel la carrosserie en fibres de verre est fixée . Ce choix volontaire de matériaux hi-tech permet à la voiture de n’afficher qu’un poids de 1125 kg sur la balance . Pour la mécanique, la firme a choisi de monter un bloc moteur Chevrolet V8 de 5,7 litres qui développe 361 chevaux pour 470 Nm de couple . La transmission est quant à elle confiée à une boîte automatique à 4 rapports . La suspension est de conception moderne, constituée de doubles triangles superposés combinés avec des amortisseurs à gaz, le tout entièrement réglable . Le pont arrière rigide Borg Warner est accroché par quatre bras et rotule Panhard . Son empattement mesure 2794 mm, sa voie 1385 mm, pour 4800 mm de long et 1612 mm de large . Pour le freinage, on utilise des freins à disques de 300 mm . Quant aux roues, elles sont équipées avec des jantes Dayton de 16 pouces et 72 fils pour les rayons a écrou central, et des pneus Dunlop 215 - 65 R 16 . Finalement, les seuls indices trahissant la jeunesse de la Devaux Coupé, sont la présence de ceintures de sécurité et celle d'un sélecteur de boîte automatique, sinon pour le reste, visuellement on reste dans la plus pure tradition du « grand tourer » des années 30, une vraie merveille ....



On retrouve la même présentation datée dans l'habitacle de la Devaux Coupé qui dispose d'un intérieur douillet où trône une magnifique planche de bord en bois et un volant à l'ancienne . Les compteurs sont tous regroupés au centre . Depuis le poste de pilotage, le pare-brise donne une généreuse vue sur le long capot et ses 128 ouvertures d’aération . Son habitacle confirme son esprit « années 30 », avec son intérieur et ses sièges entièrement recouverts de cuir aviation Muirhead et son immense volant à quatre branches Moto-Lita en alliage et en bois qui peaufine l’ambiance rétro . Au milieu du tableau de bord, une large place est réservée au tachymètre et compte-tour, flanqués de quatre autres indicateurs (eau, huile, température, charge) . La console finie en bois, en chrome et en aluminium bouchonné donnent la touche finale à la Devaux Coupé . Au final, cet engin fait figure de véritable OVNI dans le monde actuel automobile, mais pourtant qu’elle allure incroyablement attirante ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : V8
  • Cylindrée : 5.7 Litres
  • Puissance : 361chevaux
  • Couple : 470 Nm à 5500 t/mn
  • Vitesse : 250 km/h limitée
  • Poids : 1125 Kg










La « Devaux Coupé », c'est ça ...





JPBlogAuto