IMPERIA GP HYBRID ….







Les plus anciens d’entre vous se souviennent sans doute de ce constructeur automobile belge né au début du 20ème siècle « Imperia » . Cette marque d’automobile belge, qui s’est éteinte en 1958 à Nessonvaux, écrivait entre 1900 et 1950, une des plus belles pages de l’histoire de l’automobile belge . Disposant de son propre circuit autour de son usine, Imperia avait su faire preuve d’ audace et d'innovation, notamment avec l’ Auto-Mixte où dès 1905, Imperia créait le 1er moteur hybride , aussi appelé à l’époque moteur « pétroléo-électrique ». Laissé à l'abandon depuis le milieu du siècle dernier, le label liégeois refait surface repris par une start-up belge, Green Propulsion, Impéria aura donc à nouveau un véhicule en vente au second semestre 2008 . Green Propulsion peut se targuer d’avoir réalisé un prototype d’utilitaire Kangoo électrique qui va être commercialisé par Renault en 2011 . Installée dans ses nouveaux ateliers du Sart-Tilman, la société travaille également sur le développement d’un bus hybride pour le compte de la Région wallonne et aussi sur des taxis « propres » à Bruxelles . « Le développement de la motorisation hybride ne fait que commencer », déclare Yves Toussaint, le nouveau directeur qui a acquis la marque pour une bouchée de pain ….



La toute nouvelle Imperia GP est donc un véhicule hybride, mais pas une hybride classique, c’est une hybride parallèle rechargeable (plug in) qui a la capacité de se mouvoir soit en mode tout électrique, soit en mode tout essence, soit en mode hybride . Sous un concept très néorétro, le propos d'Imperia Automobiles est radical et très contemporain . Il s'agit de proposer un véhicule dont la consommation et les émissions de CO2 seraient comparables à celles d'une Smart tout en assurant des performances dignes d'une Porsche ! Cette quadrature du cercle est résolue de deux façons . En concevant un véhicule d'un poids très réduit d'une part ( châssis tubulaire, carrosserie en matière composite, équipement minimaliste), et, d'autre part, en mariant les motorisations thermique et électrique . Dessiné par un jeune diplômé en design de Saint-Luc, ce coupé sportif reprend les lignes rétro des voitures Impéria d’antan . Bref, un nouveau roadster « vert-hybride » aux performances étonnantes qui s’adresse aux amateurs de voitures d’exception . Du point de vue du design, cette voiture mélange l’élégance des anciennes voitures de la marque tout en ajoutant une touche du 21e siècle . La voiture est plaisante au regard et on ne doute pas du succès du design de la belle Imperia GP ….



La motorisation du roadster Imperia GP repose sur une technologie exclusive , développée pour ce véhicule . Il n'existe actuellement qu'une seule sportive affichant les mêmes préoccupations écologiques (la Tesla), mais celle -ci ne propose que la seule propulsion électrique, ce qui limite de manière drastique son rayon d' action . Imperia, en revanche , offre une autonomie bien plus importante . On notera aussi que Tesla et Imperia ne jouent pas vraiment dans la même cour . En effet, la voiture de Tesla est une voiture 100% électrique et n’émet pas de Co2 alors que l’Imperia GP, vu son système de propulsion hybride, produira du Co2 . Mais avec des performances de vraie sportive, cette voiture ne rejettera pas plus de 87 g de CO2 par km, en moyenne . Ce système « PowerHybrid » qui a été développé spécifiquement combine en parallèle des moteurs électrique (puissance de 100 kW - 134 chevaux, et 350 Nm de couple) et thermique (quatre cylindres en V de 2 litres de 130 kW - 176 chevaux, et 200 Nm de couple). En mode électrique seul, la voiture a une autonomie de 60 km . De plus, elle peut se recharger sur le réseau, à l'aide d'une simple prise de courant . Une charge à 85 % des batteries Li-polymère est alors effectuée en seulement 3 heures . Les performances de l'Imperia GP sont intéressantes puisqu'il accélère de 0 à 100 km/h en 7,1 secondes en mode électrique pur, et en 4,8 secondes en mode hybride et le kilomètre départ arrêté ne demande que 22 secondes ....



L'Imperia GP propose également une autre exclusivité inédite car elle est la seule voiture hybride qui peut se recharger sur le réseau , à l'aide d'une simple prise de courant pour un rapport coût/km sans équivalent d' environ 2€/100 km . Contrairement aux apparences de sa ligne rétro , l'aérodynamisme est très bon, grâce par exemple à une calandre verticale qui recèle un dispositif d'ouïes mobiles qui régulent le flux d'air à l' intérieur du véhicule . En plus, la Liégeoise dispose d'un châssis tubulaire en acier et sa carrosserie est en composite . Une somme de technologies avancées modernes qui s’ajoutent à un montage à la main et une finition très soignée pour obtenir au final cette superbe Imperia GP plutôt désirable mais qui devrait avoisiner les 85.000 €uros ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur thermique : V4
  • Cylindrée : 2.0 Litres
  • Puissance : 176 chevaux
  • Couple : 200 Nm
  • Moteur électrique : 100 kW
  • Puissance : 134 chevaux
  • Couple : 350 Nm
  • Accélération : Le 0 à 100 en 4,8 s
  • Performance : Le 1000 m D.A en 22 s






La « Imperia GP », c'est ça ...





JPBlogAuto