FERVES RANGER ….







Lorsque l’on évoque l’industrie automobile italienne, on se prends tous à rêver de ces designers et stylistes de génie qui ont tant œuvré pour des marques réputées et incontournables comme Lamborghini, Ferrari, Maserati ou Lancia . Pourtant il existe également quelques constructeurs plus marginaux chez nos amis latins comme Abarth ou Bizzarrini . La petite marque plutôt méconnue qui fait l’objet de ce billet est un de ces constructeurs marginaux bien qu’elle soit une branche ou une filiale d’un des plus réputés Ferrari . Pourtant son nom est sans doute l’un des moins connus « Ferves » (Ferrari Veicoli Speciali), une antenne du géant de Maranello qui étudiait dans les années 60 des véhicules spéciaux ….



En 1966, au Salon de Turin, la marque Ferves a révélé pour la première fois un nouveau baroudeur «off-road" qui était principalement un véhicule de loisir et de travail, le Ferves Ranger . C’était un petit coach découvert à quatre places, avec un châssis en acier de section rectangulaire sur lequel était rivé des panneaux en tôle d'acier qui formaient la carrosserie . Le pare-brise avant est réglable comme sur la Jeep américaine et l’engin pouvait être commandé avec l'option d'une capote en toile démontable soutenue par des arceaux . Il fut produit jusqu’en 1970 à environ 600 exemplaires et on eu droit également à une version à 4 roues motrices . Un Cargo en version pick-up a été également commercialisé . L’engin était basé sur les organes mécaniques et les suspensions et freinage de la Fiat 500 et 600 . L'empattement était de 1330 mm pour la version deux roues motrices et 1550 mm pour le 4x4 . Il pouvait recevoir une boîte de vitesses à 5 rapports avec un rapport extra-court et la possibilité d’un blocage de différentiel ….



Le Ferves Ranger était très apprécié dans les secteurs de la construction, de la pêche, de l’agriculture ou de la foret . En fait, la monte de pneumatiques en 165 x 12 permettait une utilisation en tout terrain assez convaincante d’autant plus que la boite de vitesse avec un rapport ultra court et le différentiel arrière à verrouillage manuel favorisait la chose . Avec un empattement de 1,55 m et une longueur totale de 2,83 m l’engin était vraiment maniable et très pratique . Les ingénieurs de Ferrari avaient très bien étudié la transmission de manière à ce qu’il soit possible de faire évoluer le véhicule à très faible vitesses grâce au ratio 7 / 48 du différentiel qui permettait de se déplacer quasiment au pas d’un homme ce qui permettait des franchissements délicats en toute sérénité . Toutes ces améliorations avaient pour but de profiter du plein air d'une manière qu'aucun autre véhicule hors route ne pouvait offrir ....



Le Ferves Ranger était équipé du moteur de la Fiat 600 monté à l'arrière . Un deux cylindres en ligne refroidi par air d’une cylindrée de 500 cc qui développait une puissance de 18 chevaux à 3000 tr / min et qui permettait une vitesse de pointe de 70-80 km / h . Son aménagement intérieur était assez minimaliste comme souvent sur ce type d’engin mais proposait 4 sièges recouverts de vinyle et des tapis de sol en caoutchouc anti dérapant . Le tableau de bord très succinct ne proposait que deux cadrans ou étaient réunis toutes les gauges de contrôle de la mécanique . Son look saisissant, ses performances uniques, son côté ludique et sa polyvalence hors route ont fait du Ferves Ranger un véhicule totalement nouveau à l’époque et tout à fait original par rapport à la base mécanique de Fiat dont il était issu ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : 2 cylindres
  • Cylindrée : 500 cc
  • Puissance : 18 chevaux
  • Refroidissement : à air
  • Vitesse : 80 km/h








Le « Ferves Ranger », c'est ça ...



Le « Ferves Ranger », c'est ça ...





JPBlogAuto