MINI ROADSTER ….







« Mini » est une marque d’origine anglaise qui commercialisait en grande diffusion un modèle de petite voiture dessinée en 1956 par l’ingénieur « Alec Issigonis » . Cette petite voiture surnommée « la Mini » sera construite dans des versions quasi identiques par Austin et par Morris, toutes deux filiales du groupe British Leyland . Au fil des ans et des modèles, « La Mini » va devenir mythique grâce à son énorme succès commercial planétaire . Cinquante ans plus tard, la firme qui appartient maintenant à l’allemand BMW construit un nouveau modèle modernisée de La Mini qu’elle décline en plusieurs versions …. ….



La dernière version de la mini est baptisée Mini Roadster . C’est donc un coupé deux places qui a perdu son toit et bénéficie d’une capote et qui mesure 3,714 mètres de long, 1,683 mètre de large et 1,356 mètre de haut . La capacité de son coffre est identique à celle du Coupé, soit 250 litres . La capote souple est manuelle et vient se ranger derrière les deux arceaux de sécurité chromés . Avec son design ravageur, ce cabriolet mise tout sur le fun avec son pare-brise raccourci et plus incliné ainsi que sa décoration très "racing", elle attire pour le moins le regard . C’est une voiture qui respire la joie de vivre et s'annonce comme un véritable antidote à la morosité . La double bande décorative caractéristique s'étend désormais de la calandre avant jusqu’au couvercle de malle arrière . Au final cette petite Mini Roadster offre un look de bobinette vraiment sympa ….



Victime de la mode par excellence, la Mini Roadster s'offre quelques gadgets plutôt insolites peu courants et d’avant-garde . Par exemple le gros compteurs de vitesse qui ne fait plus face au pilote mais se retrouve déporté au centre de la planche de bord . Du coup, en face du conducteur derrière le volant on trouve un cadran multifonctions qui regroupe quasiment toutes les informations importantes du véhicule . Mais surprise en plus des informations classiques, il propose aussi du moins classique comme par exemple un inattendu accéléromètre indicateur de "G" encaissés en virage par ses occupants . Elle peut également afficher un cœur qui se met à battre plus vite quand le régime du moteur augmente . Elle est même capable de signaler où se trouvent les autres Mini Roadster les plus proches . Bref vous l’aurez compris la Mini Roadster propose des gadgets hi-tech qui s’ils ne sont pas indispensables font quand même son charme et sa différence ....



Pour autant, cette Mini Roadster n’est pas seulement une simple bimbo sans cerveau . En fait c’est une farceuse qui peu se montrer très fun à piloter car sous son capot prend place un quatre cylindres 1.6 Turbo de 175 chevaux et de 280 Nm de couple qui équipe d'ordinaire la MINI Cooper S . Grâce à son faible poids et son centre de gravité très bas, cette motorisation procure de vraies sensations d’autant que les cheveux au vent ajoutent du plaisir à la conduite . Au final l’agrément est total d’autant que la finition intérieure est soignée et les divers équipements sont complets . Suivie par deux sœurs très ambitieuses, la Mini Coupé tout aussi dévergondée, puis le SUV "Crossman" qui privilégiera davantage les joies de la famille sans se prendre trop au sérieux pour autant, la Mini Roadster nous prouve que le constructeur anglais passé dans le giron de BMW confirme son aversion pour la monoculture et on ne peut que s'en réjouir ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : 4 cylindres turbo
  • Cylindrée : 1.6 Litres
  • Puissance : 175 chevaux
  • Couple : 280 Nm à 5500 t/mn






La « Mini Roadster », c'est ça ...



La « Mini Roadster », c'est ça ...





JPBlogAuto