BEBI QUERCIANELLA ….







Si la suède n’est pas le pays le plus réputé pour son industrie automobile, elle possède tout de même deux fleurons enviables que sont Saab et Volvo et quelques artisans très insolites comme par exemple Koenigsegg qui produit une supercar endiablée . Parmi ces artisans, il faut désormais compter sur un nouveau constructeur du cru à la raison sociale plus latine que scandinave, « Laboratorio Bebi ». Son fondateur Clas Muller décide en 1997 de créer sa propre entreprise innovante avec pour mission de concevoir, développer et fabriquer des véhicules de hautes performances poussé par l'envie de trouver de meilleures solutions techniques afin de fabriquer de meilleures et plus belles voitures de sport ….



Tout a commencé lorsque Clas Muller était en lune de miel en Toscane ou il y rencontre le célèbre Ingénieur Giotto Bizzarrini . Ce dernier qui réside dans un village de Toscane du nom de Quercianella est une des légendes vivantes de l’automobile italienne et possède un CV fantastique avec à son palmarès des voitures comme la Testa Rossa puis de la 250 GTO chez Ferrari, l’ISO chez Rivolta, le V12 de la Miura Lamborghini ou sa propre et célèbre Bizzarrini 5300 . Le courant passe très vite entre les deux hommes qui jettent les bases d’un petit roadster qui va devenir la Bebi Quercianella une petite auto sportive baptisée au nom de la ville où est né Giotto Bizzarrini . L’idée de base est de greffer un moteur à la fiche technique typique de ce qu’on trouve dans les supercars italiennes ou germaniques dans un châssis à l’anglaise, un roadster à moteur central arrière ultra léger et très performant . Ainsi est née la Bebi Quercianella ….



La Bebi Quercianella est une voiture qui répond au concept cher à Colin Chapman light is right . En effet ici le poids a été traqué dans les moindres recoins de la voiture pour permettre d’avoir des performances hors normes . Bizzarrini qui a dessiné le châssis de cette voiture a tout de suite pensé à la fibre de carbone pour sa résistance et sa légèreté en s’inspirant de ceux utilisés en formule 3000 . Il a donc créé un châssis monocoque en fibre de carbone avec des semi berceaux en acier et des structures composites anti crash . La longueur est de 4230 mm, la largeur de 1920 mm, la hauteur 1038 mm et l’empattement de 2600 mm . La carrosserie est également en totalité en carbone et donc le poids total de la voiture est au final de seulement 525 kilos, un record . L’engin repose sur un set de suspension entièrement réglable Ohlins et dispose de roues Dymag en fibres de carbone et magnésium de 18 pouces munies de pneus Michelin Pilot Sport Cup . Le freinage de la Bebi Quercianella est confié à un système très performant de chez AP Racing ....



La Bebi Quercianella utilise un moteur V8 de 2,4 litres turbocompressé en accouplant deux moteurs 4 cylindres Yamaha R1 qui développe 525 chevaux à 10.500 tr/min . A noter que ce moteur peut également fonctionner au bioéthanol . La transmission est assurée par une boîte séquentielle transaxe à 6 rapports . Au final, 525 chevaux pour 525 kilos cela procure des performances digne d’une fusée avec une vitesse de pointe bridée volontairement à 300 km/h et un 0 à 100 km/h abattu en seulement 3 secondes, une véritable furie . Pour ce qui est du luxe et du raffinement, passez votre chemin, ici seulement la technologie et le hi-tech sont mis à l’honneur . Pas de climatisation, pas de cuir ou d’alcantara, seulement les équipements nécessaires et indispensables vous seront proposés . Quant au prix de la Bebi Quercianella, il est étudié pour être en moyenne la moitié de ce que l’on trouve chez la concurrence à performances équivalentes ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : V8
  • Cylindrée : 2.4 Litres
  • Puissance : 525 chevaux à 10.500 tr/min
  • Vitesse : 300 km/h
  • Accélération : Le 0 à 100 en 3’’0












JPBlogAuto