ROBERT Q. RILEY XR3 ….







Tout le monde s’accorde sur la nécessité d’un changement dans les véhicules urbains afin de freiner la congestion et la pollution des villes . Et pour concevoir des véhicules plus propres et moins encombrants, toutes les pistes semblent être exploitées même une voiture en kit un peu à l’image de ce que fait la société suédoise Ikea dans l’ameublement . C’est cette voie peu conventionnelle qu’a adopté la firme « Robert Q.Riley Entreprise », une société d’ingénierie américaine qui commercialise une nouvelle voiture hybride à trois roues livrée en pièces détachées, une véritable révolution dans le monde de l'automobile durable écologique ….



La jeune firme américaine a récemment présenté cette fameuse nouveauté baptisée Robert Q.Riley XR3 qui sera donc commercialisée en kit . C’est une voiture hybride plug-in à 3 roues et à deux places qui a été spécialement conçue pour être aussi légère que possible puisqu’elle ne pèse que 650 kilos . A l'instar de la voiture du film Retour vers le Futur, elle arbore un style inhabituel et un design plus proche du sous-marin que de la voiture . Selon son créateur, spécialiste dans la fabrication de véhicules en kit, la voiture du futur est un « véhicule de mobilité personnelle », qui se monte seul . Si le travail d’assemblage a de quoi faire peur, surtout dans le cas présent d’une voiture hybride réputée plus complexe qu’une autre, le constructeur précise d’abord que cela s’adresse à des personnes chevronnées . En effet, sur la Robert Q.Riley XR3 le système hybride est réduit à sa plus simple expression car ici, pas de gestion complexe des deux sources d’énergie comme sur une Toyota Prius car les roues avant sont animées par le moteur thermique tandis que l’unique roue arrière est reliée au moteur électrique ….



Pour le côté technique, la Robert Q.Riley XR3 est doté d'un moteur Diesel à 3 cylindres de 23 chevaux qui actionne les deux roues avant et d'un moteur électrique alimenté par des batteries lithium-ion qui actionne la roue arrière . Ce système de double motorisation combinée offre l’énorme avantage vu le faible poids de la voiture de ne consommer que 1 litre aux 100 km en utilisant ses deux moteurs (mode mixte) et 1,88 litre aux 100 km avec son moteur Diesel seul . Un des autres avantages de l’engin est que son moteur thermique peut également fonctionner au biodiesel et qu’il bénéficie de 65 km d'autonomie uniquement en mode tout électrique . En outre, côté performances, la Robert Q.Riley XR3 offre des accélérations comparables à une voiture moyenne et une vitesse de pointe maximale de 130 km/h ....



Dans la Robert Q.Riley XR3 l’habitacle reste très minimaliste . On y entre en soulevant la partie avant comme la verrière d’un avion de chasse et l’ambiance reste plus que sobre . Ici, pas de cuir, pas de bois précieux, ni même d’alcantara ou de moquette épaisse, encore moins d’aluminium brossé ou d’inserts de carbone, que du métal brut et du plastique moulé . L’instrumentation se limite au strict nécessaire soit deux petits compteurs pour les jauges indispensables . Les équipements de confort du genre climatisation sont passés aux oubliettes et seuls les accessoires de sécurité incontournables sont présents, même si le « constructeur » se veut rassurant en précisant que la partie avant du véhicule dispose de matériaux absorbant les chocs inévitables de la circulation urbaine moderne . Côté tarif, l’addition est vraiment raisonnable car la Robert Q.Riley XR3 (ou plutôt ses pièces) s’échangent contre environ 17.000 euros et une version livrée déjà toute montée est à l’étude ....



Caractéristiques techniques :

  • Energie : hybride
  • Moteur thermique : diesel 3 cylindres
  • Moteur électrique : avec batteries lithium-ion
  • Puissance thermique : 23 chevaux
  • Vitesse : 130 km/h
  • Autonomie : 65 km en mode tout électrique






La « Robert Q.Riley XR3 », c'est ça ...



La « Robert Q.Riley XR3 », c'est ça ...





JPBlogAuto