SINCLAIR C5 ….







Clive Sinclair et son ami Chris Curry (futur fondateur de Acorn) ont débuté dans les années 70 avec une entreprise basée en Angleterre Sinclair Research qui était spécialisée dans la fabrication de télévisions, radios, calculatrices de poche et ordinateurs . L'idée de concevoir des véhicules à propulsion électrique est présente dès le début de l'aventure car le but est ouvertement de créer une méthode de transport totalement nouvelle pour l’époque . Ce projet semble au départ être un défi lié à un hobby par la volonté générale de Sinclair d'innover, mais qui se révèle potentiellement fructueux face aux nouvelles problématiques écologiques . Les barrières techniques sont nombreuses, mais Clive Sinclair est habitué à concevoir des produits utilisant des solutions nouvelles aussi parvient-il à se faire accompagner par des investisseurs ….



En mars 1983, Sir Clive Sinclair qui souhaitait étendre les activités de Sinclair Research aux moyens de locomotion fonde Sinclair Vehicles Ltd dans le but de construire des voitures totalement électriques . La société est fondée grâce à un investissement 8,6 millions de livres gagnés avec la vente d'une partie des actions de Sinclair Research . Le directeur nommé vient de la DeLorean Motor Company . Le 10 janvier 1985 est commercialisé le premier et unique véhicule de la marque, la très insolite Sinclair C5 . C’est une petite voiture monoplace tricycle au design futuriste à motorisation totalement électrique très inhabituelle pour l’époque qui ne nécessite pas de permis de conduire . Comme pour ses autres produits, Sinclair lance une grande campagne de promotion pour sa voiture qui coûte à l'entreprise 3 millions de livres . Principalement destinée à des déplacements urbains, la petite Sinclair C5 mesure 76,5 cm de largeur, 70 cm de hauteur et 173 cm de long ….



La construction de la Sinclair C5, initialement prévue dans les locaux de la compagnie DeLorean alors en faillite, est finalement réalisée dans les ateliers de Hoover . Environ 17.000 exemplaires seront vendus à des clients qui devront débourser 399 livres sterling de l’époque . Les premiers modèles dont la vitesse était limitée à 25 km/h avaient la particularité de ne pas devoir remplir toutes les exigences liées à la législation sur la sécurité routière . Le principal inconvénient de ce petit véhicule entièrement en plastique réside dans le fait qu’il rebute la clientèle pour une conduite sur la route . Le fait d’avoir la tête au niveau des pneus des autres véhicules et les pots d'échappement qui crachent dans la figure inquiète la clientèle au même titre que les minuscules feux avant et arrières de l’engin qui même allumés ne garantissaient pas qu'un chauffeur de camion ne le voie . D’ailleurs sur les derniers modèles disponibles, un haut mât peint en rouge vif avait été rendu obligatoire par la Royal Society for the Prevention of Accidents . Tout ces éléments réunis ont fait que la Sinclair C5 n’a pas été vraiment aidée pour élargir un marché déjà minuscule ....



Vers la fin de sa carrière, la Sinclair C5 disposé d’un tout nouveau moteur électrique de 24 volts qui lui permettait d’atteindre la vitesse vertigineuse de 50 km/h, le double que les premières versions, autant dire un pas de géant . Au début des années 90, le marché Suisse s’est ouvert à la Sinclair C5 avec une version très personnalisée pour la circonstance qui utilisait un système de récupération de l’énergie solaire en plus des batteries du modèle standard . Du côté du confort et des équipements, l’engin est vraiment minimaliste . La position de conduite n’est pas des plus confortable car la direction est assurée non pas par un volant mais par un guidon comme sur une moto . Le plus perturbant dans l’affaire est que ce fameux guidon se trouve placé sous les genoux du chauffeur ce qui est peu naturel et ne facilite pas vraiment l’utilisation . Quant aux bagages, ils sont limités par la grandeur du petit coffre arrière, pas question de transporter vos clubs de golf . De nos jours, la Sinclair C5 est devenu un engin très insolite à classer dans les véhicules anciens de collection ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : Electrique
  • Type : tricycle
  • Place : unique
  • Législation : véhicule sans permis
  • Vitesse : 25 puis 50 km/h






La « Sinclair C5 », c'est ça ...



La « Sinclair C5 », c'est ça ...





JPBlogAuto