BMW 2002 TARGA ….







A la fin des années 60, la marque allemande « BMW » a su profiter d'une période plutôt favorable démographiquement et économiquement qui correspondait aux débuts professionnels des nouveaux jeunes diplômés issus de l'après-guerre . C’est à cette époque que la firme lance sa deuxième série de voiture qui offre une large gamme de modèles qui ont largement contribué à la renaissance de BMW et à la construction de l’image dynamique du constructeur . Cette série 2 propose les voitures des jeunes cadres des Trente Glorieuses et ainsi la firme a pu fidéliser une clientèle à la longue espérance de vie et au pouvoir d'achat croissant . Ainsi est née l'image moderne de BMW et de sa célèbre calandre . Petites sœurs de la première génération à quatre portes dérivée de la 1500 Michelotti, les BMW 2002 verront le jour en janvier 1968 . Elles seront déclinées au fil es ans en plusieurs versions, les 2002 ti, 2002 tii, 2002 Touring, 2002 Turbo, et même 2002 cabriolet ….



Dérivées de la génération à quatre portes Michelotti, les 2002 sont moins longues de 20 centimètres et plus étroites de 8,5 centimètres avec un empattement à peine réduit de 5 centimètres et des voies identiques, elles jouissent d’une excellente assise . Leurs proportions compactes en font des voitures de petite taille et au final assez légères . Les 2002 n’existent qu’en deux portes, ce qui les rapproche de l'esprit du coupé et la connotation familiale est exclue, comme le souligne l’exiguïté des places arrière . Une philosophie 2 + 2, qui trahit la jeunesse de la cible commerciale visée . La gamme est légèrement restylisée au début des années 70, avec une nouvelle calandre qui se présente alors en une seule partie et dont le plastique noir mat remplace les chromes . En 1971, Bmw confie au carrossier Baur de Stuttgart l’étude et la réalisation d’un cabriolet spécial basé sur la 2002 qui devra satisfaire les normes de sécurité draconiennes américaines . Baur va s’acquitter de cette tache en greffant sur un cabriolet classique un inesthétique et disgracieux arceau de sécurité qui va transformer et défigurer la ligne pure de la voiture . Elle sera finalement baptisée BMW 2002 Targa ….



Ce très étonnant et insolite cabriolet BMW 2002 Targa sera produit de 1972 à 1975 à moins de 2000 exemplaires, c’est dire si le modèle est rare et donc recherché . La particularité principale de ce cabriolet inédit et vraiment spécial réside donc dans son toit en configuration Targa, c'est-à-dire avec une partie avant qui comporte un hard-top métallique pouvant se retirer qui va du pare brise jusqu’à l'arrière des portes . On trouve ensuite derrière ce hard-top le fameux arceau de sécurité qui lui est fixe mais assez large puisqu’il englobe sur les flancs une petite vitre à l’arrière des glaces latérales . Et pour finir la partie arrière est composée d’une capote rabattable classique comme sur un cabriolet conventionnel . Cette solution technique peut courante fait la rareté de cette BMW 2002 Targa car on ne retrouve ce montage inédit sur aucune autre voiture . La finition et le montage sont à la hauteur de la réputation de la maison et donc sans défaut . La qualité est exemplaire et le résultat final fait de cette étonnante et insolite BMW 2002 Targa un modèle particulièrement enviable de nos jours qui se classe en bonne place dans la catégorie Vintage Classic ....



Pour ce qui est de la motorisation, l’élégante BMW 2002 Targa dispose d’un quatre cylindres maison en ligne super carré à un arbre à cames en tête de 2 litres de cylindrée très robuste et fiable . Équipé d’un carburateur Solex 40 PDSI, ce moteur développe 108 chevaux (81 kW) à 5800 tr/mn avec un couple maximum de 18,1 mkg obtenu à 4500 tr/mn et un taux de compression relativement bas de 8,5 . Assez souple, ce moteur permet des reprises à bas régimes de bonne tenue et permet des performances honnêtes pour l’époque comme une vitesse de pointe d’environ 180 km/h . La transmission de l’étonnante BMW 2002 Targa est confiée à une boîte de vitesses manuelle à quatre rapports, mais elle pouvait recevoir en option une boîte à cinq vitesses et même une transmission automatique ZF à trois rapports . Les trains roulants, les suspensions et le freinage puissent dans la banque d’organes de la maison et proposent donc des solutions techniques maintes fois éprouvées sur les précédents modèles pour procurer au final un excellent comportement routier à ce cabriolet . L’habitacle de l’insolite BMW 2002 Targa est lui aussi à la hauteur de la réputation maison en offrant un confort convenable et des équipements et accessoires d’origine sans option . L’ergonomie du tableau de bord et du poste de pilotage est particulièrement bien pensé pour l’époque et participe grandement au plaisir de conduite de la voiture ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : 4 en ligne
  • Cylindrée : 2.0 Litres
  • Puissance : 108 chevaux à 5800 tr/mn
  • Couple : 18,1 mkg à 4500 tr/mn
  • Vitesse : 180 km/h
  • Alimentation : carburateur Solex 40 PDSI










La « BMW 2002 Targa », c'est ça ...



La « BMW 2002 Targa », c'est ça ...





JPBlogAuto