IMPERIAL LE BARON ….







Désignation d’une série de modèles de luxe de la marque Chrysler depuis 1926, « Imperial » est devenue en 1954 une marque automobile autonome semblable aux autres marque du groupe comme Dodge ou Plymouth . C’est la marque de prestige créée à l’époque au sein de Chrysler, comme de nos jours Lexus pour Toyota . En pratique, il s’agissait au départ d’une simple opération commerciale destinée à faire une différence entre un modèle normal Chrysler et un modèle luxueux Imperial . Le but masqué étant de mieux rivaliser avec ses concurrents directs sur ce créneau qui étaient à l’époque Lincoln et Cadillac . Cette stratégie va rapidement porter ses fruits car en une seule année, la production va doubler passant de 5761 unités en 1954 à 11435 unités en 1955 ….



A l'origine le nom était "Imperial Division of Chrysler Corporation". Les modèles les plus luxueux y sont fabriqués, renouvelant les carrosseries environ tous les deux ou trois ans . Virgil Exner qui avait défini les calandres de Chrysler depuis 1952 est transféré au département Imperial en 1955 et créée une nouvelle calandre typique, qui rappelle quelque peu les Cadillac séries 62 . Il dote la nouvelle voiture de trois niveau de finition, "Imperial Custom" qui est le niveau d'accès, un second niveau plus raffiné appelé "Imperial Crown" et le niveau élitiste « Imperial Le Baron » . Le nom "Le Baron" est emprunté à une firme américaine de l'avant-guerre qui était réputée pour la qualité de ses voitures et le raffinement de ses équipements ….

En ce qui concerne l’esthétique de l’étonnante Imperial Le Baron, il faut constater que sa ligne a subi une constante évolution suivant les années . D’un aspect plutôt arrondi à ses début, la voiture est passé aux ailerons arrière typiques d’une certaine époque, mais vite abandonnés au début des années 60 au profit d’une ligne plus filante et plus dépouillée . A la fin des années 60, le design de la voiture avait atteint son âge de maturité en proposant un style plus géométrique et sobre, ou les arêtes vives et fonctionnelles s’affirment mais en maintenant une impression de fluidité et de finesse . Cette grosse berline propose finalement un look élancé et classieux de bon goût avec des faces avant et arrière surchargées de chromes qui renforcent le prestige ....



La très insolite Imperial Le Baron était disponible en plusieurs versions, la berline à quatre portes, la berline à quatre portes décapotable (ce qui veut dire avec un toit en toile) et enfin le cabriolet classique . Tous les modèles pouvaient embarquer 4 passagers vu les dimensions généreuses de la belle de 5.70 m de longueur pour 2.12 m de largeur . Équipée de jantes de 15 pouces, elle paraît plutôt basse, mes les enjoliveurs chromés maintiennent le côté classe . Le poids total de la bête est assez conséquent et avoisine les 2195 kilos . L’habitacle intérieur est quant à lui fidèle au concept de luxe en proposant ce qui se faisait de mieux à l’époque . Un superbe cuir de couleur assortie à des moquettes épaisses, des sièges confortables et électriques, un tableau de bords de forme géométrique complet et fonctionnel, des accessoires et des équipements d’origine vraiment agréables, le tout souligné par des chromes ....



Pour ce qui est de la motorisation, la belle Imperial Le Baron est équipée bien sur d’une mécanique Chrysler . Les ingénieurs ont opté pour un gros V8 de 7206 cm3 de cylindrée qui développe 350 chevaux à 5400 t/mn et un couple de 651 Nm dès 2800 t/mn . Ce n’est certes pas le bloc le plus performant de la firme, mais il a été choisi pour d’autres qualités . En fait il est assez puissant mais offre aussi de la souplesse et un couple de tracteur . Allié à une transmission automatique à trois vitesses bien étudiée, il offre des performances intéressantes dans le confort et le luxe . On est donc loin d’une sportive, mais pourtant avec cette motorisation, l’étonnante Imperial Le Baron était capable d’atteindre la vitesse maximum d’environ 195 km/h dans le confort et d’abattre le 0 à 100 km/h en environ 10 secondes, pas mal pour un salon roulant ....



Les voitures de la marque ont ainsi évolué de 1955 à 1975, date à laquelle la firme cesse complètement son activité . Elle est brièvement exhumée en 1982 et 1983 pour produire des véhicules toujours luxueux mais exclusivement en deux portes . Le modèle "Imperial Le Baron" est entré dans la gamme de Chrysler en 1977 et disparaît alors des appellations "Imperial" . Aujourd’hui, c’est devenu un modèle à tendance Vintage Classic qui est recherché par les collectionneurs et qui donc a pris une côte plutôt flatteuse sur le marché des anciennes .....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : V8
  • Cylindrée : 7.2 Litres
  • Puissance : 350 chevaux à 5400 t/mn
  • Couple : 651 Nm dès 2800 t/mn
  • Vitesse : 195 km/h
  • Accélération : Le 0 à 100 en 10’’0


  




La berline « Imperial Le Baron », c'est ça ...



La berline « Imperial Le Baron », c'est ça ...



La berline « Imperial Le Baron », c'est ça ...





JPBlogAuto