SAAB SONETT II ….







Pendant la première guerre mondiale en 1937, la firme suédoise « SAAB » est fondée pour participer à l’effort de guerre en construisant des avions militaires . Les responsables de l’époque avaient déjà décidé qu’une fois la guerre finie, ils construiraient des automobiles . Les voitures « Saab » sont avec les Volvo les seules fabriquées dans la péninsule scandinave et bien que créées comme voitures utilitaires, elles ont fortement contribué à augmenter la suprématie technologique et le prestige de la qualité suédoise . Dans les années 60, la firme va même se bâtir un solide palmarès en compétition automobile avec la 96 Sport . En 1968, la marque fusionne avec Scania le leader du véhicule industriel en Suède et ce n’est qu’en 1972 que « Saab » propose son premier moteur maison après les Ford et Triumph ….



La Saab Sonett est le nom d'un modèle automobile de sport à deux places, décliné en plusieurs versions au fil des années par le constructeur suédois . La Sonett I fut tout d'abord baptisée Saab 94, tandis que les Sonett II et III sont connues sous le nom de code Saab 97 . La Sonett doit son existence à l’initiative d’un ingénieur passionné, Rolf Melde . La direction de Saab n’étant pas intéressée par son projet, celui d’une petite voiture de sport à deux places, il commence à travailler en janvier 1955, avec plusieurs collègues, dans une grange située à soixante kilomètres de Trollhättan . Le chantier est mené dans la plus grande discrétion et pour l’essentiel sur le temps de loisirs . Une petite équipe restreinte à seulement quelques personnes travaillait pendant son temps libre au projet sur cette voiture dont le nom provient du suédois « så nätt den är » (qu'elle est belle !), une exclamation que Rolf Melde exprimait souvent pendant le développement du modèle . Sa production démarra dès 1966, après quelques modifications, dans les ateliers ASJ à Arlöv en tant que Saab Sonett . D'abord à 28 unités la même année, puis à 230 exemplaires en 1967 ….



Plutôt que d’utiliser un châssis tubulaire pour la Saab Sonett, Rolf Melde dessine un caisson constitué d’éléments rivetés et réalisé en alliage léger ultra léger qui ne dépasse pas 70 kilos . Il est habillé d’une carrosserie en matière plastique renforcée de fibre de verre, bien que personne chez Saab n’ait la moindre expérience de cette nouvelle technique en provenance des Etats-Unis . Le matériau est d’ailleurs importé d’outre-Atlantique, où vient d’être présentée la Corvette équipée d’une carrosserie ainsi fabriquée . C’est un petit Roadster ultra léger (500 kilos) et de petit gabarit (3,5 mètres de long) . Révélée en avant première au salon de Stockholm, la voiture y fait sensation . Les essais de mise au point démarrent rapidement et la Sonett reçoit alors momentanément l’appellation de Saab 94, puis elle fait le voyage des Etats-Unis où elle est exposée comme show car . Saab décide alors de construire cinq nouveaux exemplaires, qui seront réalisés très rapidement . Toutefois, l’alliage léger du châssis cède la place à l’acier et la boîte de vitesses bénéficie de quatre rapports . Finalement la firme planifie une construction en série de la Saab Sonett chez Jensen, en Angleterre où sera montée plus tard la Volvo P 1800 ....



La Saab Sonett II est née de l’imagination d’un styliste suédois, Björn Karlström, qui l’a conçue en 1964 . Baptisé MFI-13, le premier prototype est construit l’année suivante . Dévoilée au salon de Genève 1966, la voiture (devenue Saab 97) a pour objectif de valoriser l’image de Saab aux Etats-Unis tout en élargissant la gamme du constructeur . Il s’agit cette fois d’un coupé et non plus d’un roadster, dont la carrosserie est toujours réalisée en fibre de verre . Comme le prototype Sonett I, la Saab Sonett II avait une carrosserie en fibre de verre corps boulonnée sur un châssis de type caisson avec un roll-bar ajouté pour soutenir le toit en dur . L'ensemble du capot avant était articulé pour permettre un accès facile à la suspension, au moteur et à la transmission à l'avant . Conçue comme une voiture de course, l'étonnante Saab Sonett II a participé avec succès contre d'autres petits roadsters européens tels que l'Austin Healey, la Sprite, la Spitfire ou la Triumph à plusieurs courses ....



Sous le capot de la Saab Sonett II prend place le trois cylindres de la Saab Monte Carlo, un 841 cm3, qui, avec l’appoint de trois carburateurs Solex de 40 mm, développe 60 chevaux à 5200 tr/mn . Ne pesant que 740 kilos, la voiture roule à 165 km/h et parcourt le 0 à 100 km/h en 12,5 secondes . La production démarre en 1966, année au cours de laquelle 28 exemplaires seulement seront construits . En 1967, le moteur deux temps cède la place au V4 Ford de 1,5 litre et 65 chevaux . Devenu Sonett V4, le coupé est reconnaissable à son capot bombé . Il sera entièrement redessiné en 1970 dans un style nettement plus harmonieux, après que Saab a confié la voiture à un designer italien, Sergio Coggiola . Baptisée Sonett III, cette ultime évolution verra le V4 porté à 1,7 litre en 1971 mais la puissance reste identique . La voiture sera ainsi produite jusqu’en 1974 et au total, les Sonett II, V4 et III ont été construites à 10 219 exemplaires ....




Caractéristiques techniques :

  • Moteur : V4
  • Cylindrée : 1.5 Litres
  • Puissance : 65 chevaux à 5200 tr/mn
  • Vitesse : 165 km/h
  • Accélération : Le 0 à 100 en 12’’5






La « Saab Sonett II », c'est ça ...



La « Saab Sonett II », c'est ça ...





JPBlogAuto