VOLVO 480 GT ….







La marque « Volvo », considérée de nos jours comme le symbole d’un certain perfectionnisme scandinave, naquit dans les années 20 grâce à deux collaborateurs de la société SKF spécialisée dans les roulements à billes . Avec des méthodes modernes de construction et un soin particulier apporté au montage, la firme va s’imposer sur son marché sans avoir choisi la voie de moteurs puissants ou des lignes de carrosseries innovantes, un demi siècle au service de la qualité et de la sécurité . Le succès de « Volvo » est probablement dû au fait que ses voitures bien que produites en série avaient un caractère original, un confort enviable, une robustesse éprouvée et un fonctionnement quotidien sans soucis ….



Que Volvo soit dorénavant aux mains d’un groupe chinois n’empêche nullement la marque suédoise de célébrer son passé, la preuve avec la célébration des 25 ans de la 480 . En 1985, lorsque la Volvo 480 fit son apparition, la gamme du constructeur ne comptait que des propulsions car depuis les débuts de la marque en 1927, la propulsion était la norme chez Volvo Car Corporation . Et enfin en octobre 1985, Volvo publiait la photographie de sa première traction avant, la 480 ES, et se lançait dorénavant dans une nouvelle voie technique et finalement depuis 1998, toutes les Volvo sont des tractions avant ou des voitures à quatre roues motrices . En fait le projet qui devait remplacer sur le long terme la gamme 340/360 mais également les familles 240 et 760/740, fut baptisé Galaxy et conduisit aux séries 400 et 850 . Le travail fut mené sur deux fronts, un premier chez Volvo Car Corporation à Göteborg pour la grande voiture et le second chez Volvo Car B.V. aux Pays-Bas pour les modèles compacts . Au final, la Volvo 480 fut le premier représentant d’une toute nouvelle génération de produits émanant de Volvo Car B.V., la filiale néerlandaise de Volvo Car Corporation dont les installations d’assemblage se situent à Born ….



Le développement de l’étonnante Volvo 480 a commencé sous l'égide de Dan Warbin, à partir de 1979 au sein de Volvo Hollande, en vue d'une production dans l'usine de Born aux Pays-Bas dans la province du Limbourg près de Maastricht, ex-usine de DAF rachetée par Volvo en 1973 . Le design fut confié au département style de Volvo Hollande, dirigé par Robert Koch, mais à l'origine celui-ci était en compétition avec le département design de Volvo Suède, dirigé par Jan Wilsgaard, ainsi que deux célèbres agences italiennes, Bertone et Coggiola . La carrosserie est de type coach, 3 portes avec 2 portes latérales et un hayon . Le dessin avant se rapproche de celui d'un coupé, tandis que l'arrière évoque la forme d'un break . On appelle parfois break de chasse cette architecture particulière, surtout pour des empattements plus longs . Sa silhouette fait référence au 1er break de chasse de la marque, qui a connu ses heures de gloire au début des années 1970, la fameuse Volvo 1800 ES . Pour finir, la Volvo 480 fit ses débuts officiels au Salon international de l’Automobile de Genève ....



Si la Volvo 480 était différente des autres modèles de la marque, ce n’était pas seulement qu’une question d’architecture mécanique à roues avant motrices . Il y avait aussi sa forme en coin, ses lignes épurées, sa configuration 2+2, son allure de break de chasse à deux portes et son hayon tout en verre . Il y avait aussi ses phares escamotables et sa calandre traditionnelle Volvo à motif diagonal ramenée à une esquisse reléguée sous le bouclier frontal . Sa carrosserie était signée du designer néerlandais John De Vries, le Britannique Peter Horbury ayant été chargé de l’habitacle . Certaines caractéristiques exclusives propres à la 480 furent même introduites comme par exemple la serrure qui a été placée dans un endroit peu courant . Cet emplacement est dû au fait que les techniciens ont dit ne pouvoir faire un mécanisme de vitre suffisamment solide sans qu’une partie du guide de la vitre ne soit visible et donc on peut noter que ce triangle a un côté parallèle avec la vitre triangulaire à l’avant de la porte . Une fois ce triangle mis en place, les stylistes s’en sont alors emparés en y plaçant la serrure . Un des aspects positif de cet emplacement est que la serrure est alors située à une hauteur plus pratique et que l’on ne risque pas de rayer la peinture lors de l’ouverture ou la fermeture de la voiture . Une autre caractéristique inédite retenue alors sur la Volvo 480 fut le prolongement de la lunette arrière par les blocs optiques ainsi que l’adoption d’un essuie-glace intégré ....



Depuis le début des années 70, Volvo collabore avec Renault et Peugeot à la construction d’un V6, le fameux PRV . La coopération avec Renault se poursuivra à partir 1979 dans le cadre d’un accord industriel pour la fourniture de moteurs de 1,4 litre et 1,7 litre . Sur la Volvo 480, c’est donc ce moteur à 4 cylindres en ligne d’une cylindrée de 1,7 litre d’origine Renault qui développe une puissance de 110 chevaux à 5500 tr/min et un couple de 165 Nm à 3500 tr/min qui fut choisi . Ce moteur à arbre à cames en tête et injection électronique, était installé transversalement, une autre première pour Volvo, et entraînait les roues avant par l’intermédiaire d’une boîte de vitesses manuelle à cinq rapports ou sur option une boite automatique . Le millésime 1988 vit apparaître une nouvelle version, plus puissante car turbocompressée, équipée d’un turbo à commande électronique et intercooler, la Volvo 480 Turbo développait 120 chevaux pour une vitesse maximale dépassant les 200 km/h ....




Caractéristiques techniques :

  • Moteur : 4 cylindres en ligne
  • Cylindrée : 1.7 Litres
  • Puissance : 110 chevaux à 5500 tr/min
  • Couple : 165 Nm à 3500 tr/min
  • Vitesse : 190 km/h
  • Poids : 1050 Kg





Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube



La « Volvo 480 », c'est ça ...



La « Volvo 480 », c'est ça ...