dymaxion00.jpg



Richard Buckminster Fuller est un génial inventeur et architecte américain qui a fait des études à Harvard dans le Massachusetts de 1913 à 1915. Il a entre autre inventé un mât avec flèche télescopique permettant de repêcher les hydravions. Avec son beau-père J. M. Hewlett, il fonda en 1922 une entreprise de construction, la Dymaxion Corporation à Brigeport dans le Connecticut, dont il fut le directeur et ingénieur en chef. Très attaché à améliorer la condition de vie de ses compatriotes, Fuller a conçu et construit dans les années 30 des prototypes de ce qu’il espérait être un concept plus sûr de voiture aérodynamique, qu’il a appelé la Dymaxion ….


dymaxion01.jpg


A partir de 1932, Fuller a travaillé sans relâche avec des collègues professionnels pendant trois ans, sur un tout premier modèle fondé principalement sur toutes les technologies de l’aéronautique. Les trois prototypes suivants de ces étonnantes voitures Dymaxion étaient différents de tout ce qui pouvait être vendu à l’époque. Ils avaient trois roues, deux roues motrices à l’avant et une seule roue directrice à l’arrière. Le moteur était à l’arrière, et le châssis ainsi que la carrosserie étaient des modèles tout à fait originaux conçus spécialement pour ces véhicules ….


dymaxion02.jpg


La Dymaxion c'est donc un concept car qui date des années 30 mais qui était bien entendu une vision futuriste de l'époque, une vision de la voiture d'aujourd'hui, en somme. Avec sa ligne fuselée, elle offre un petit air de dirigeable. Les pare-chocs en luge et le carénage et les chromes font penser aux engins qu'on peut encore voir, parfois, sur les manèges pour enfants. Finalement c'était une conception novatrice et éminemment moderne pour son temps cette étonnante Dymaxion dont le nom est tout simplement l'acronyme de Dynamic Maximum Tension, un concept et une série d'inventions imaginées par le boss en personne Richard Buckminster Fuller ....


dymaxion03.jpg


Également prévue pour un usage de "taxi", ce génial véhicule pouvait embarquer 11 passagers sans problème. C'est la culture aéronautique dominante qui donne au final cette forme particulière à la voiture Dymaxion, avec une roue arrière directionnelle et un train de roues avant, ainsi que son allure d'avion et cette très étonnante et insolite ligne générale en forme de goutte d'eau. En raison de sa conception à trois roues vraiment très innovante, la Dymaxion pouvait pivoter sur un court rayon de braquage et pouvait être très aisément stationné dans un espace restreint ....


dymaxion04.jpg


En ce qui concerne l’aérodynamique, l'engin était indiscutablement en avance pour l'époque. Le design avait été confié à Bucky Fuller avec Starling Burgess et Isamu Noguchi. La carrosserie légèrement en forme de larme ou de goutte d'eau était assez grande avec ses 5,5 mètres de long. Ressemblant à un hybride entre un avion léger sans ailes et une camionnette l'innovation était d'importance pour les années 30. Les trois prototypes construits étaient finalement des mini-bus avant l'heure dont le concept devançait de beaucoup le mini-bus Volkswagen présenté bien plus tard seulement à partir de 1947, ainsi que les monospaces actuels, c'est dire ....


dymaxion05.jpg


Fuller a beaucoup investi de son argent pour développer le projet, en plus des fonds que Philip Pearson un richissime homme d'affaires de Philadelphie lui donnera. En effet avec l'aide précieuse de compétents ingénieurs recrutés chez Rolls-royce, il va faire le maximum pour rendre les Dymaxion plus confortables, plus silencieux et plus spacieux que leurs prédécesseurs à quatre roues. Ainsi le compartiment passager est ventilé, ce n'est pas encore la climatisation que l'on connait aujourd'hui, mais c'est un début. L'habitacle va être lui aussi plutôt soigné et proposera des matières nobles comme le bois et le cuir, le tout avec un bon agencement bien pensé et pratique ....


dymaxion06.jpg


Techniquement, la Dymaxion été capable d'atteindre des vitesses de pointes à plus de 100 mph, soit environ 160 km/h, ce qui est considérable pour l'époque. Mais en pratique, l'engin restait assez difficile à contrôler et peu de temps après son premier lancement, un prototype s'était écrasé après avoir été touché par une autre voiture. Suite à ce malheureux accident, les investisseurs se sont retirés et la recherche a brutalement pris fin. Au final, après 1934 Fuller dilapide tout ses fonds sur ce projet et il est malheureusement contraint et forcé de fermer l'usine à contre cœur ....


dymaxion07.jpg


Pour ce qui est de la mécanique de cet insolite engin Dymaxion, le boss ainsi que les ingénieurs concepteurs du véhicule vont utiliser un classique Flathead V8 Ford de l'époque. Ce moteur monté à l'arrière développe une puissance de 85 chevaux mais il est robuste et souple et en plus plutôt facile à entretenir. Il est accouplé à une boîte manuelle Gué à trois rapports. Cerise sur le gâteau, ce moteur s'il ne crachait le feu avait l'avantage de ne consommer que 7,8 litres de carburant aux 100 kilomètres ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : Flathead V8 Ford
  • Énergie : Essence
  • Disposition : Arrière
  • Puissance : 85 ch à 4800 tr/min
  • Transmission : Propulsion
  • Boîte de vitesses : Gué 3 vitesses



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube - © Dymaxion




La Fuller Dymaxion de 1930 ...



La Fuller Dymaxion de 1930 ...








JPBlogAuto