boano-00.jpg



Lincoln est une marque automobile américaine spécialisée dans les voitures de luxe fondée en 1917 à Détroit par Henry M. Leland, le fondateur de Cadillac. La marque est devenue après son rachat en 1922 la propriété du constructeur américain Ford qui en a fait sa division de voitures de prestige. En 1939 la marque Lincoln devient le fournisseur exclusif de la Maison-Blanche pour fournir la voiture de parade des déplacements officiels du président des États Unis. Dans la mémoire collective elle est ainsi tristement associée au célèbre président John Fitzgerald Kennedy, assassiné à l'arrière de sa Lincoln Continental X-100 à Dallas le 22 novembre 1963 ….


boano-01.jpg


Au début des années 50 plusieurs des plus célèbres carrossiers italiens portent leur attention sur le marché automobile américain. Le premier de ces carrossiers à franchir le pas est Ghia qui devient partenaire de Chrysler. En 1954, l’un des copropriétaires de la firme Ghia qui est également le styliste en chef de ce fameux carrossier, Felice Mario Boano quitte la compagnie pour fonder sa propre entreprise de carrosserie avec son fils Gian Carlo Boano. L'idée de Boano est de conclure une collaboration avec Ford comme celle de Ghia avec Chrysler. Ainsi, il est rapidement décidé que la Carrozzeria Boano réaliserait un « show car » sur une base de Lincoln standard pour le Salon de l’Automobile de Turin de 1955 sur commande de Ford ….


boano-02.jpg


C’est le fils de Felice, Gian Carlo Boano qui est personnellement chargé du design de ce superbe « show car » qui doit, d'après le cahier des charges prévu, combiner à la fois un dessin classique et aussi les évocations du style « jet », ce design de type aéronautique très en vogue à cette époque chez la concurrence. On va aussi pompeusement choisir pour la voiture le nom de Lincoln Indianapolis Boano en hommage à la célèbre et fameuse course des 500 Miles dans l’Etat de l’Indiana ....


boano-03.jpg


Construite sur un châssis modèle Capri de Lincoln 55 fourni par Henry Ford II, et présentée dans sa livrée orange la Lincoln Indianapolis Boano est finalement très remarquée et donc bien accueillie. Elle est également très appréciée par le staff de Ford Motors Compagnie qui achète la voiture et propose à Bonao un contrat de dix ans pour diriger le département style de chez Ford. Mais Bonao décline l’offre car il préfère rester dans son Italie natale et travailler avec les constructeurs européens notamment pour Fiat avec qui il passe un accord de coopération en 1957....


boano-04.jpg


Après cette présentation très remarquée, la Lincoln Indianapolis Boano est alors expédiée aux États-Unis et réceptionnée par Henry Ford II qui la teste envisageant d’en produire une petite série. Mais après avoir utilisé la voiture pendant quelque jours, Henry Ford II ne pouvait plus supporter la chaleur accablante de l’habitacle due à un mauvais refroidissement naturel du radiateur d'eau. Finalement plutôt déçu, il donnera gracieusement la voiture à l’acteur de cinéma Errol Flynn ....


boano-05.jpg


La Lincoln Indianapolis Boano est pourtant un coupé inédit plutôt réussi et très novateur. Le flanc fait apparaitre de fausses tubulures d’échappement en arrière de l’aile avant et des entrées d’air non fonctionnelles en avant de l’aile arrière ce qui donne beaucoup d’originalité à la voiture en plus d'un design très insolite jamais vu à cette époque. Sur la face avant très audacieuse, les phares sont superposés aux extrémités et ils encadrent une grosse lèvre chromée remplaçant la calandre pour surplomber une large prise d’air quasiment invisible. Au final, Gian Paolo Boano, le fils de Felice, a savamment réussi à mêler le lyrisme classique des lignes italiennes avec les nouveaux éléments aéronautiques chromés chers aux Américains ....


boano-06.jpg


La face arrière de la Lincoln Indianapolis Boano comprend des modules verticaux incorporant les feux arrière et les échappements fonctionnels. Le pare-brise et la lunette panoramique qui sont une tendance forte de la seconde moitié des fifties sont ici bien dimensionnés. Les pneus à flancs blancs sont à demi recouverts par des passages de roues qui descendent très bas. La vue arrière montre l’étroitesse de l’habitacle par rapport à la largeur totale de la voiture et les échancrures latérales pour les faux triple échappements. L’habitacle soigné et bien fini est certainement la partie la plus gracieuse de la voiture, ceci grâce à l’encadrement supérieur de la portière et au panneau de custode triangulaire qui lui procure une fière allure ....


boano-07.jpg


Pour ce qui est de la mécanique de la Lincoln Indianapolis Boano, la motorisation choisie par Boano provient en droite ligne de la banque d'organes de la marque, c'est un robuste et classique V8 Ford de 5588 cc de cylindrée avec bloc fonte et culasse en aluminium plutôt courant à l'époque. Il délivre une puissance maxi de 225 chevaux à 4400 t/mn. Ce moteur solide et endurant est accouplé à une boite de vitesses " Ford Turbo-drive " automatique à trois rapports. Au menu du châssis que du classique également avec une suspension avant indépendante et un pont arrière rigide ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : V8 Ford
  • Énergie : Essence
  • Disposition : Avant
  • Puissance : 225 chevaux à 4400 t/mn
  • Transmission : Ford Turbo-drive automatique
  • Boîte de vitesses : Automatique à 3 rapports



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube - © NitroMag




La Lincoln Indianapolis Boano Coupé de 1955 ...



La Lincoln Indianapolis Boano Coupé de 1955 ...








JPBlogAuto